FLASH
[25/02/2017] L’ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’ONU Nikki Haley a rencontré la famille d’un soldat israélien tué par le Hamas  |  Emeutes de Nantes : « la situation est totalement hors contrôle »  |  Grèce, Dafni : des démineurs ont neutralisé un explosif posé près d’un poste de police  |  Danemark, Aarhus : un somalien musulman de 25 ans mis en accusation : il cherchait à fabriquer une bombe pour commettre un attentat  |  3 Palestiniens sont morts, 5 autres ont été blessés. Ils ont respiré des gaz alors qu’ils creusaient un tunnel terroriste  |  [24/02/2017] États-Unis #DullesAirport forte présence policière y compris groupe anti explosifs  |  Nigéria : 7 soldats et 3 militants tués dans une embuscade de Boko Haram  |  Effet Trump : l’Irak vient d’effectuer son premier bombardement aérien contre l’Etat islamique en Syrie  |  Bahrain, Sanabis : une femme a été blessée par une explosion lors d’un attentat terroriste  |  [23/02/2017] Bobigny : 2 jeunes juifs agressés par des maghrébins, un d’eux amputé avec 1 scie égoïne – silence média (comme toujours)  |  Mali : l’armée française a neutralisé des jihadistes qui ont ouvert le feu sur elle près de la frontière algérienne  |  Projectveritas, le site de James O’Keefe a explosé : trop d’internautes connectés pour voir les CNN Tapes  |  James O’Keefe offre 10 000$ à toute personne qui lui envoie une vidéo qui expose la malhonnêteté des médias  |  Geert Wilders contraint d’annuler ses activités publiques: un policier a révélé des détails sécurité aux musulmans  |  L’aviation militaire israélienne a abattu un drone du Hamas qui volait en direction de la Méditerranée  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 12 juin 2013

restaurant-don-corleone-1

The réd chef – Je ne suis pas le premier à relater les faits (certes à ma façon) sur dreuz.info. Il faut dire que, vu de l’étranger, l’événement survenu en France est particulièrement choquant, et, surtout, révélateur de l’inouï culot qui caractérise les socialistes farnçais, de leur désinvolture, de leur goujaterie, tandis que le peuple, lui, subit la répression policière et judiciaire de la caste actuellement au pouvoir. L’histoire véridique relatée ci-dessous n’est pas une simple histoire marseillaise. L’histoire ci-dessous est le reflet de la caste gauche caviar, de son mépris de l’Etat de droit et de son sectarisme violent dans tous les sens du terme.

Les faits. En France, Marie-Arlette Carlotti, ministre socialiste chargée de la lutte contre l’exclusion et candidate à l’Élysée de la mairie de Marseille, est en proie à des démêlés judiciaires avec Alfredo Mauro, patron du Don Corleone, qui, précisons-le, est un restaurant de la cité phocéenne et non pas un réseau maffieux (source en bas de page). Au prétexte d’une bagarre entre les convives, la ministre Carlotti a quitté le restaurant sans régler l’addition. De plus, elle réclame – c’est la cerise sur le gâteau – une ristourne.

Le restaurateur a évidemment déposé plainte – contre la ministre chargée de la lutte contre l’exclusion – auprès du procureur de la République de Marseille pour grivèlerie alimentaire, plus précisément, une addition de 1’120 euros non réglée. La ministre, ancienne porte-parole de Jean-Noël Guérini, a en effet organisé un dîner-débat en mai dernier dans cet établissement de la rue Sainte pour présenter son bouquin « Marseille ma capitale ».

Accueillie par des manifestants opposés au mariage homosexuel avec adoptions d’enfants, la ministre a tenu à expliquer sa position sur le sujet. Mais, à la table, deux militants socialistes aux conceptions opposées sur le sujet (en effet même des socialistes sont contre ce mariage pour n’importe qui) en sont venus aux mains. Au départ, l’ambiance était bon enfant, selon Alfredo Mauro, le patron.

Mais les deux convives ont fini par se traiter mutuellement de réac et de facho (nous sommes en France). L’affaire a vraiment tourné au vinaigre, juste avant le dessert. L’un des deux socialistes s’est levé et a dégainé une bombe lacrymogène en aspergeant le visage de son contradicteur à bout portant. S’est ensuivie alors une bousculade au cours de laquelle la ministre chargée de la lutte contre l’exclusion aurait été exfiltrée par des policiers du SPHP.

Le restaurateur s’est alors retrouvé avec sa note non payée. « Nathalie Pigamo, la collaboratrice de Carlotti à Marseille, m’a rapidement rassuré et a laissé un message vocal pour dire que, malgré les incidents, la ministre réglerait la note », confie le restaurateur. Mais un mois plus tard, toujours rien. « Je les ai relancés à plusieurs reprises. Les collaborateurs de la ministre me répondaient que, faute de dessert, ils ne régleraient pas la totalité de l’addition ».

Le patron du Don Corleone a donc tout naturellement décidé de déposer une plainte et a diffusé un communiqué pour le faire savoir. « Quatre minutes plus tard, je recevais un coup de fil du ministère me pressant de démentir, sinon je ne serai jamais payé et la justice laissera traîner les choses. J’ai refusé ». En clair, cela confirme qu’en France, un ou une ministre peut faire en sorte que la justice laisse traîner les choses.

De plus, le ministère a porté plainte contre Alfred Mauro pour tentative d’escroquerie. Selon une source judiciaire marseillaise, la ministre discuterait du prix, ne souhaitant régler que 15 euros par repas au lieu des 35 euros comme prévu (soit, au total, 1’120 euros). Une ministre chargée de la lutte contre l’exclusion qui part sans payer sa facture, c’est sans doute pour donner l’exemple. Tirez-vous tous sans jamais rien payer !

Reproduction autorisée avec mention www.dreuz.info

http://www.lepoint.fr/societe/marseille-marie-arlette-carlotti-part-sans-payer-l-addition-11-06-2013-1679820_23.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz