FLASH
[30/03/2017] Référendum turc : 3 Kurdes poignardés à Bruxelles alors qu’ils allaient voter  |  Israël prie ses ressortissants de quitter immédiatement les stations égyptiennes de la mer rouge en raison d’une possible attaque d’ISIS  |  Un blocus ça ? 20 541 tonnes de biens de consommations transportés par 626 camions sont entrés à Gaza depuis Israël hier  |  Venise : arrestations in extremis de terroristes qui se préparaient à bombarder le pont du Rialto  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande antisioniste : hier 210 personnes ont franchi la frontière entre Israël et Gaza  |  Pour cause de discrimination, Israël boycott désinvesti et sanctionne l’ONU de 2 millions de dollars  |  L’Etat envisage d’acheter 62 hôtels F1 au groupe Accor afin de créer des centres pour migrants  |  France, Rouen : alerte à la bombe dans une église, police sur place  |  [29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 12 juin 2013

«Je présente mes excuses aux deux policiers. Je suis prêt à réparer mes erreurs. Je regrette beaucoup ». Tête baissée, l’œil vissé sur ses baskets, Benoît G. morveux fasciste fait profil très bas devant le tribunal correctionnel de Nancy.

Place Stanislas, samedi, lors d’une manifestation en hommage à Clément Méric, le militant d’extrême gauche a fait ce que l’extrême gauche sait si bien faire.

Tabasser un groupe d’extrême droite

Lorsque la manifestation a dégénéré, il a sorti une bombe lacrymogène. Les manifestants d’extrême gauche, environ 170, jouaient à ce moment-là au chat et à la souris avec la police. Ils essayaient de rallier la place Saint-Epvre pour aller tabasser un groupuscule d’extrême droite et les policiers tentaient de les en empêcher.

Mais dans une rue, une partie des manifestants a coincé deux policiers isolés.

Malgré les jets de pierres et même un lancé de plaques d’égout, les deux policiers ont tenté de faire reculer la masse. Benoît G. s’est alors détaché du groupe et a gazé les deux représentants des forces de l’ordre.

« J’ai perdu mon sang-froid car, avant, j’ai vu une amie prendre du gaz lacrymo dans la figure », se justifie le jeune manifestant qui s’attire les foudres du substitut du procureur,

Pierre Jund : « On n’était pas place Tahrir et les policiers n’étaient pas en train de réprimer une manifestation. Ils étaient en train d’essayer de canaliser un rassemblement sauvage ».

Le représentant du Parquet, dans son réquisitoire, interpelle le prévenu : « C’est un hommage à la violence et à la haine que vous avez rendu. Pas à Clément Méric ». Et réclame 5 mois de prison ferme. Mais c’était sans compter les affinités du syndicat de la magistrature avec l’extrême gauche.

Il n’était « pas cagoulé », rappelle son avocate pour demander la clémence.

Jugement : pas de prison ferme. Du sursis. 4 mois. Faut pas être d’extrême droite.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz