FLASH
NIgeria : Boko Haram attaque un village apparemment chrétien : 15 morts  |  Merkel s’incline devant Trump : elle demande un compromis sur les échanges commerciaux et les dépenses militaires  |  Autriche #Vienne : un migrant musulman qui préparait un attentat à la bombe arrêté il y a 2 heures  |  Donald Trump vient de devenir le 45e président – et il rappelle déjà ses promesses  |  Au moment de l’investiture de Donald Trump, la bourse progresse encore : les petits retraités retrouvent des couleurs !  |  #Melbourne: selon des témoins, le conducteur au nom grec a bien crié Allahu Akbar en fonçant sur la foule  |  La gauche fasciste tente d’empêcher les Américains de se rendre à l’inauguration de Trump  |  Australie #Melbourne : Un homme lance sa voiture sur la foule : 3 morts, 27 blessés  |  Gambie : le département d’Etat américain demande à ses ressortissants de quitter le pays – risque de conflit armé  |  Trump entend faire de son discours inaugural sa vision philosophique pour l’Amérique  |  Benjamin Netanyahu fait l’objet d’une enquête de la police dans au moins 4 dossiers  |  Marwan Abu Ras (Hamas) : « les juifs recrutent des prostituées et des filles qui ont le SIDA pour attraper les Arabes »  |  Trump : je n’ai pas oublié ma promesse de déplacer l’ambassade à Jérusalem, je suis quelqu’un qui tient promesse  |  Mali : al Qaïda revendique l’attentat qui a fait 47 morts  |  Mali : l’attentat contre le camp du MOC atteint maintenant 77 morts…  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 18 juin 2013

Pape-François-1

Michel Garroté, réd en chef  –-  En mars dernier, ce fut comme lors de l’élection de Joseph Ratzinger. Les journalistes avaient prédit qu’en tous les cas, lui, Ratzinger, ne serait pas élu. Même scénario avec Jorge Mario Bergoglio : sur les chaines de télévisions, les journalistes étaient consternés. Ils avaient potassé les curriculum vitae de plein de cardinaux. Sauf celui de Bergoglio.

Puis, très vite, ils lui ont craché dessus.  Après le pape des Jeunesses hitlériennes, alléguaient les journaleux français, le pape de la dictature militaire argentine. A peine élu, le nouveau pape avait traumatisé les progressistes. Mais très, vite, par son style, le pape François s’est rendu sympathique aux yeux de l’opinion publique, et, du coup, les scribouillards cathophobes se sont calmés.

Pape-François-Shimon-Peres-1

Cette semaine, on peut lire sur jssnews.com (extraits adaptés ; voir premier lien en bas de page) : Signe fort de la bonne entente entre le nouveau souverain pontife et le monde juif : le pape François a été le premier à féliciter officiellement le Président israélien, lundi 17 juin 2013, pour son 90ème anniversaire. La vraie date d’anniversaire de Shimon Peres est en août, mais les célébrations ont commencé cette semaine, avec l’ouverture de la Conférence Shimon Peres à Jérusalem.

Jssnews.com : La lettre du pape fait allusion à la visite de Peres au Vatican en avril dernier, au cours de laquelle les deux ont discuté des pourparlers de paix et des sujets qui lient les religions. « Je renouvelle mes remerciements pour notre échange fructueux sur un certain nombre de questions d’intérêt commun pour le Saint-Siège et l’Etat d’Israël », a écrit le pape au président israélien. Shimon Peres a rencontré le nouveau pape au Vatican le 30 avril dernier et l’a invité à se rendre en Israël. « Votre arrivée sera accueillie avec enthousiasme et amour par tous les habitants de la nation », a déclaré Peres (fin des extraits adaptés de l’article de jssnews.com ; voir premier lien en bas de page).

Pape-François-2

Dans un style nettement plus pipole et néanmoins éclairant, on peut lire sur lepoint.fr (extraits adaptés ; voir deuxième lien en bas de page) : cent jours après son élection, le pape François jouit toujours d’une belle popularité, aussi bien chez les simples fidèles que parmi les people. Les témoignages de toute sorte se sont en effet multipliés depuis l’apparition du jésuite au balcon de la basilique Saint-Pierre, le 13 mars dernier. L’animateur Nikos, d’habitude plus proche des grand-messes médiatiques, saluait d’emblée l’arrivée du nouveau pontife. « La simplicité et la chaleur du nouveau pape sont remarquables. Un homme souriant », écrivait-il sur Twitter.

Lepoint.fr : même son de cloche, si l’on peut dire, avec la sculpturale Monica Bellucci qui rejoignait le concert des louanges dans le magazine Gala. « Il se dégage de lui une énergie incroyable et c’est un homme qui arrive à concilier deux choses très contradictoires : la compassion et l’autorité, remarquait-elle ».

Lepoint.fr : plus étonnant, le satisfecit urbi et orbi donné par le kaiser Karl Lagerfeld, connu autant pour son talent que sa langue de vipère. « J’aime bien le nouveau pape, parce qu’il est argentin », expliquait-il dans Paris Match en avril dernier. « Il a l’air divin avec un grand sens de l’humour ». Avant d’ajouter, perfide et fidèle à sa légende : « Cependant, je ne comprends pas comment un monsieur qui a une vie aussi austère peut avoir un si gros tour de taille ».

Lepoint.fr : et que dire de la rockeuse Patti Smith qui semble avoir trouvé la foi place Saint-Pierre comme autrefois Paul Claudel derrière un pilier de Notre-Dame de Paris ? « C’est une personnalité intéressante, il me plaît beaucoup », a confié l’artiste dans une interview. « Je trouve beau et courageux d’avoir choisi un nom qui représente l’humilité ». Le 10 avril, Patti Smith participait à l’audience générale du pape et dévoilait qu’elle avait prié pour que le successeur de Benoît XVI s’appelle François. Il faut croire que Dieu a bien voulu entendre les suppliques de cette brebis égarée, qui chantait autrefois « Jésus est mort pour les péchés de quelqu’un, mais pas les miens ».

Lepoint.fr : même emballement du côté des sportifs, et surtout des footballeurs, lorsqu’ils ont appris que Jorge Bergoglio était un fidèle supporteur de l’équipe du San Lorenzo de Buenos Aires. Il n’en fallait pas plus pour que les clubs du monde entier prennent la route de Rome pour offrir leurs maillots fétiches au nouveau pape. On a vu ainsi défiler au Vatican des délégations de l’équipe d’Espagne, de la Juventus de Turin, les capitaines de l’AS Rome, de la Lazio et l’attaquant argentin Lionel Messi.

Lepoint.fr : la popularité du nouveau pape est bien réelle : son compte Twitter a franchi les sept millions d’abonnés. Et plus de 80’000 personnes se pressent désormais aux audiences publiques du mercredi place St-Pierre, contre 25’000 auparavant. Le magazine Time l’a déjà inscrit sur la liste des célébrités les plus influentes du monde. Et un producteur allemand projette de tourner un film sur lui, pour 2014, intitulé L’ami des pauvres.

Lepoint.fr : un engouement qui s’explique sans doute par la franchise et la simplicité naturelle du père Bergoglio, qui préfère le titre d’évêque à celui de pape et multiplie les signes d’humilité : il refuse toujours d’habiter le Vatican, de porter la croix pectorale d’or traditionnelle et fustige le train de vie des prélats. Une attitude qui plaît, même si les récentes prises de position du nouveau pape, qui est tout sauf un tiède, risquent rapidement d’entamer ce bel état de grâce (fin des extraits adaptés de l’article de lepoint.fr ; voir deuxième lien en bas de page).

Pape-François-Shimon-Peres-2

En effet, lepoint.fr a raison de « s’inquiéter » : le nouveau pape est tout sauf un tiède ; et ses récentes prises de position indisposent déjà les garde-chiourmes de la pensée unique.

En mars dernier, je signalais sur dreuz.info que le pape François avait pris la parole, devant le Corps diplomatique – accrédité près le Saint-Siège – qui représente 180 pays. Dans ce contexte, les médias français racontaient que selon leur interprétation, le pape François voulait paraît-il intensifier le dialogue avec l’islam.

Qu’en est-il vraiment ?

Le pape François, à peine élu, a aussitôt insisté, d’abord et avant tout, sur les relations entre Juifs et Chrétiens.

En revanche, dans son discours devant le Corps diplomatique accrédité près le Saint-Siège, le pape François s’est adressé à 180 pays. Ce discours diplomatique, comme tout discours diplomatique prononcé au Vatican, a un caractère strictement pastoral, sans portée à la fois philosophique et théologique au sens où l’entend le magistère de l’Eglise. De plus, dans ce discours, le pape François a abordé des dizaines de sujets et non pas uniquement celui de l’islam. Il est donc trop tôt pour alléguer qu’avec le pape François, l’Eglise catholique va se rapprocher – encore plus – de l’islam.

L’une des toutes premières initiatives du pape François – aussitôt élu – a été d’écrire une lettre au Grand Rabbin de Rome, Riccardo di Segni. Le premier président à avoir invité le pape François dans son pays, c’est l’israélien Shimon Peres.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté www.dreuz.info

Liens mentionnés :

http://jssnews.com/2013/06/18/le-pape-francois-a-ete-le-premier-a-souhaiter-un-bon-anniversaire-a-shimon-peres/

http://www.lepoint.fr/societe/les-people-votent-pour-le-pape-francois-18-06-2013-1682184_23.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz