FLASH
[29/05/2017] Manchester : nouvelle arrestation – au total 14 musulmans – de nouvelles perquisitions en cours  |  Berlin : voiture piégée avec plaques volées. Un jardin d’enfant et habitants évacués  |  [28/05/2017] Udi Segal channel 2- A Bethlehem Trump a hurlé sur Abbas: « vous m’avez piégé! Les Israéliens m’ont montré comment vous incitez au terrorisme  |  [27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 20 juin 2013

Mideast Israel Syria

Un obus syrien a frappé le Golan. Aucun blessé coté israélien. Le ministère des affaires étrangères de Philippines a reçu instruction des Etats Unis et de l’ONU de ne pas retirer ses casques bleus.

A près plusieurs semaines de calme, des obus de mortier ont été tiré depuis la Syrie vers le Golan en Israël, tôt ce matin jeudi 20 juin.

Selon la radio de l’armée, les roquettes ont atterri juste de l’autre coté de la frontière, sans faire ni dégâts matériel, ni blessés.

L’armée israélienne est en train de faire des recherches pour retrouver le lieux exact de la frappe.

Selon un porte parole, les roquettes et tirs que reçoivent Israël sont généralement des ratés de la guerre chiites sunnites qui se déroule en Syrie, bien que Damas ait récemment affirmé avoir réagit aux violations par Israël de son espace aérien lors de frappes contre des sites de stockage d’armement.

Le ministre de la Défense, Moshe Ya’alon, a cependant réagit coup pour coup à toutes les attaques syriennes, même accidentelles, vers Israël.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

L’organisation terroriste Hezbollah, qui a pris une part active à la guerre en Syrie en défense d’al Assad, a récemment menacé d’ouvrir un nouveau front contre Israël dans le Golan. En mai dernier, un autre groupe terroriste a revendiqué des tirs de mortiers sur le Mont Hermon, près de la frontière.

L’intensité des tirs a conduit les forces des Nations Unies à vouloir se retrancher de la région. Cependant, hier 19 juin, les Etats Unis et l’ONU ont déclaré que le retrait des forces philippines de l’UNDOF (Force des Nations unies chargée d’observer le dégagement), suggéré par Manille, ne ferait que rendre la situation « encore plus volatile ».

Il y a quelques semaines, les forces autrichiennes ont retiré leurs soldats après avoir essuyé des tirs soutenus autour de Quneitra, que les forces rebelles avaient brièvement capturé.

Ban ki Moon a proposé de renforcer la présence des forces des Nations Unies à 1 250 hommes, et l’ambassadeur de Grande Bretagne, Mark Lyall Grant, président du Conseil de sécurité de l’ONU, a déclaré mardi dernier que le conseil est très favorable à cette idée, ajoutant que les iles Fiji vont probablement envoyer des troupes fin juillet pour remplacer les autrichiens. La force des Nations Unies a été établie en 1974 pour superviser le désengagement militaire syrien et israélien du Golan.

Les 342 philippins qui se trouvent actuellement dans le Golan resteront sur place jusqu’au 3 août, date à laquelle ils seront remplacés. Mais del Rosario a déclaré que les Philippines peuvent décider de les retirer de leur mission de maintien de la paix si aucune mesure n’est prise pour assurer leur sécurité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz