FLASH
[30/03/2017] Référendum turc : 3 Kurdes poignardés à Bruxelles alors qu’ils allaient voter  |  Israël prie ses ressortissants de quitter immédiatement les stations égyptiennes de la mer rouge en raison d’une possible attaque d’ISIS  |  Un blocus ça ? 20 541 tonnes de biens de consommations transportés par 626 camions sont entrés à Gaza depuis Israël hier  |  Venise : arrestations in extremis de terroristes qui se préparaient à bombarder le pont du Rialto  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande antisioniste : hier 210 personnes ont franchi la frontière entre Israël et Gaza  |  Pour cause de discrimination, Israël boycott désinvesti et sanctionne l’ONU de 2 millions de dollars  |  L’Etat envisage d’acheter 62 hôtels F1 au groupe Accor afin de créer des centres pour migrants  |  France, Rouen : alerte à la bombe dans une église, police sur place  |  [29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 22 juin 2013

Le jeune Kurde dont le cadavre avait été retrouvé, fin mai, dans un bois de Bergères-sous-Montmirail, a été mis à mort parce qu’il avait rencontré une femme mariée, d’origine turque, sur Facebook. Celle-ci a elle aussi disparu, de même que ses deux enfants. Son mari et son oncle, les principaux suspects, auraient déjà rejoint la Turquie.

Laver l’honneur par le sang

Mehmet Firat, jeune Kurde de Paris dont le corps a été retrouvé, fin mai, dans un bois de Bergères-sous-Montmirail, a été assassiné pour laver l’honneur bafoué d’une famille. Il a été mis à mort parce qu’il avait fait l’affront de rencontrer sur Facebook une femme mariée elle aussi d’origine turque.

Depuis sa disparition, le 9 mai dernier, du domicile de son oncle, dans le 11e arrondissement de Paris, ses proches en sont d’ailleurs convaincu.

«Cette fille a été mariée à son cousin à l’âge de 14 ans, confie l’une d’entre eux. Elle est issue d’une famille très traditionnelle. Quand ils ont découvert sa relation sur Internet, ils ont décidé de tuer Mehmet pour laver leur honneur.» Et un ami de la victime d’ajouter : «C’est banal en Turquie, mais on ne pensait pas cela possible en France».

Les suspects dans la nature

Les enquêteurs les ont été entendus à plusieurs reprises et ont désormais la conviction que le jeune Kurde a effectivement payé de sa vie son mode de vie «à la Française».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La suite est barbare, en fait, elle est islamiste

Le jeune homme a été battu à mort et torturé avant que son corps ne soit transporté puis abandonné dans la Marne.

Et depuis la disparition du jeune Kurde, les suspects se sont évanouis dans la nature.

Plus inquiétant encore : la fille, du nom de Halime Yildiz, connue sur Facebook sous le pseudonyme de Eÿlul Kaya, n’a elle aussi plus donné signe de vie, de même que ses deux jeunes enfants. Les gendarmes de la section de recherches de Reims ont procédé, hier, à la perquisition de leur domicile, situé dans la petite commune d’Ormoy, dans l’Essonne, et y ont malheureusement découvert un logement portant les stigmates d’un départ précipité. La famille n’a pas déménagé, mais semble bel et bien s’être fait la belle.

Aucune trace de sang n’y a pour le moment été relevée, mais les techniciens en identification criminelle cherchaient encore, hier soir, notamment dans la cave, afin de savoir où Mehmet Firat a été mis à mort.

Ses assassins auraient quant à eux rejoint la Turquie.

Quant à Hanime Yildiz, son sort ne semble faire aucun doute chez les proches de la victime : «C’est une histoire d’honneur. Soit elle a déjà été tuée avec ses enfants, soit ils le seront en Turquie».

http://www.lunion.presse.fr/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz