FLASH
[26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  |  Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 26 juin 2013
Les Black box, l'extrême gauche ultra violente de Méric
Les Black block, l’extrême gauche ultra violente de Méric

Le Point affirme que les enquêteurs disposeraient de captures d’écran de sites internet « anti-fachos » visant à identifier Esteban et sa compagne Katia.

L’altercation aurait donc pu être déclenchée par le fait qu’Esteban avait été reconnu et peut-être pourchassé.

D’après le procès-verbal du vigile présent le soir de l’agression, Clément Méric et d’autres militants auraient cherché l’affrontement.

On sait également que Clément Méric a frappé Esteban à la tête, par derrière, et que ce dernier s’est retourné et l’a frappé au visage.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

On sait, enfin, que les blackblock, ce groupuscule d’extrême gauche ultra violent, et qui n’a pas manqué de constater que seuls les skinhead d’extrême droite ont été interdits, ont refait surface, conscients que le régime leur assure une impunité relative.

D’ailleurs, dimanche dernier, plusieurs milliers de fascistes, militants de partis politiques (NPA, Parti de Gauche), de groupes anarchistes, d’associations extrémistes (Attac, SOS homophobie) et de syndicats (Unef, CGT), ont « défilé » à Paris dans le quartier de l’Opéra, pour dénoncer le fascisme d’en face.

En fait de défilé, les fascistes rouges ont fracassé de nombreuses vitrines sur leur passage.

des-manifestants-cagoules-s-en-sont-pris-aux-vitrines_611339_510x255

BNhlF2ACYAAeoAc.jpg-large

Et au passage du cortège, des personnes ont agité des drapeaux français et de la Manif pour tous à la fenêtre d’un immeuble, suscitant la colère d’un groupe de manifestants qui ont fracassé la porte de l’immeuble, dégradé les murs, cassé tout ce qui leur passait sous la main et l’ont tagué.

« Au passage du cortège, de nombreuses vitrines, notamment d’établissements bancaires, ainsi que du mobilier urbain, ont été saccagés par des casseurs qui ne respectent pas l’esprit de ce rassemblement », a décrit le ministre de l’Intérieur Manuel Valls dans un communiqué. Il « condamne avec force les actes de vandalisme commis en marge de ce rassemblement parisien », mais ne fera rien contre les casseurs.

Le double langage du ministre Valls est infect : pour quelques casseurs des Manif pour tous, ce sont les millions de manifestants qui ont été  qualifiés de dangereux extrémistes, tandis que les casseurs (peut-être les mêmes) dans la manif d’extrême gauche sont forcément des casseurs isolés qui ne respectent pas l’esprit du rassemblement.

Quatorze personnes ont été interpellées notamment pour port d’arme prohibé. Combien portaient des armes lors des Manif pour tous ? Aucun. Et ce sont eux qui sont traités d’extrémistes dangereux et se font gazer, pas les fascistes armés de l’extrême gauche.

Et bien entendu, personne n’a été emprisonné : la gauche ne s’en prend pas à ses alliés des extrêmes, elles les chouchoute.

Un préfet s’inquiète qu’à cette occasion on ait assisté au retour des «black blocks», ces violents militants d’extrême gauche encagoulés et vêtus de noir. Le préfet aurait tort de s’inquiéter : quand on fait souffler la tempête de l’injustice, on récolte le chaos et la violence.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/06/25/01016-20130625ARTFIG00301-clement-meric-une-video-accredite-la-these-de-la-mort-accidentelle.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz