FLASH
Alerte : des coups de feu auraient été entendus dans la résidence privée de Mahmoud Abbas de Ramallah | Des emails piratés prouvent que le gendre d’Erdoğan gère une compagnie pétrolière qui traite avec ISIS | Le Charles-de-Gaulle et 24 Rafale ont été mobilisés en vue d’une prise de Mossoul | Vienne : 1 individu d’origine turque fonce dans la foule en criant «Allah Akbar» | Silence Médias – La racaille déboule, scène de guerre civile à Saint-Etienne | France : la dette publique s’est alourdie de 31,7 milliards d’euros au deuxième trimestre : c’est pas grave, vos enfants paieront | Face aux critiques internationales, Mahmoud Abbas change d’avis et demande à assister aux obsèques de Shimon Peres | Nigéria : selon l’ONU, 75 000 enfants pourraient mourir de faim à cause de la religion de paix et d’amour de Boko Haram | Apple : l’iPhone 8 est développé en Israël à Herzliya – que vont faire les boycotteurs ? | Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Dreuz Info le 28 juin 2013

Deux animateurs du service jeunesse de la ville de Roubaix ont été placés en garde à vue mercredi dans les locaux du commissariat central de Roubaix. Les deux « jeunes hommes » sont poursuivis pour avoir divulgué auprès de mineurs l’adresse du profil Facebook de l’un d’entre eux qui comportait des images pornographiques.

Tout commence à la mi-juin, à l’école élémentaire Olivier-de-Serres à Roubaix. Un animateur du service jeunesse de la ville, qui travaille au sein de l’établissement scolaire, notamment pour aider les enfants lors de la cantine, donne à plusieurs élèves de l’école l’adresse d’un profil Facebook pour que ces derniers le consultent.

« Ma fille, qui a neuf ans, a reçu cette adresse, par un des animateurs. L’adresse était écrite sur un papier, au feutre rouge. Lorsqu’elle est rentrée à la maison, elle a voulu consulter la page. Je ne savais pas ce que c’était, j’ai donc demandé à sa grande sœur de regarder. Ma fille a immédiatement éteint l’ordinateur après avoir vu les images. J’ai compris qu’il y avait un problème. Je lui ai demandé le papier en question. Le soir-même, j’ai consulté la page Facebook. Il y avait plein de photos pornographiques. Le lendemain, j’ai mis en garde ma fille », explique une parent d’élève. 

Plusieurs plaintes déposées

Dans la foulée, plusieurs parents d’élèves ont déposé plainte auprès des services de police.

Une enquête a été ouverte par la Sûreté urbaine. Une dizaine d’enfants de l’établissement scolaire ont été auditionnés. Suspendus de leurs fonctions d’aide à la cantine par la ville, les deux animateurs ont été placés en garde à vue. Ils ont reconnu les faits lors de leur audition tout en les minimisant.

Les deux jeunes hommes ont été remis en liberté à l’issue de leur audition. Ils sont convoqués devant le tribunal correctionnel de Lille. L’un est poursuivi pour divulgation intentionnelle de données personnelles. L’autre pour diffusion d’un message à caractère pornographique susceptible d’être vu ou perçu par un mineur.

Un délit passible de 75 000 euros d’amende. 

Une cellule psychologique

À la suite de cet incident, les images à caractère pornographique ont été effacées du profil incriminé. Mais l’émoi est encore palpable à l’école Olivier-de-Serres, où plusieurs élèves ayant consulté le profil Facebook ont été particulièrement choqués.

« Depuis quinze jours, ma fille est hyperagressive, explique une maman. Des enfants sont perturbés. Et certains n’ont même pas osé dire qu’ils avaient consulté le profil pour ne pas être obligés d’aller au commissariat. »

Au point qu’une psychologue devait intervenir au sein de l’établissement scolaire.

http://www.lavoixdunord.fr/region/roubaix-deux-animateurs-incitent-des-ecoliers-a-visiter-ia24b58797n1367914

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz