FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 juillet 2013
Nicolas
Nicolas

Mon titre est provocateur. En Russie, presque chaque famille a eu un de ses membres emprisonnés. « Fait le test à la terrasse d’un café très fréquenté, m’expliquait mon contact à Moscou, et demande combien de personnes ont été emprisonnées : environ une personne sur trois. Fais le test en France, pas un. Alors ne compare pas la France à la Russie ».

Incarcéré pour ses opinions politiques, Nicolas est enfermé à Fleury-Mérogis depuis le 19 juin. Il a fait appel de sa condamnation.

L’audience aura lieu le 9 juillet, a fait savoir son avocat, Me Benoît Gruau, au cours de laquelle sa demande de remise en liberté sera examinée. Ce sera une décision strictement, totalement et entièrement politique, que le tribunal devra prendre. Une première en France.

Placé à l’isolement

Interdit de parloir, le jeune homme ne peut voir ni famille ni amis.

Des conditions de détention très strictes qui ont motivé la visite d’Hervé Mariton qui avait demandé à s’y rendre avec cinq autres parlementaires au titre de leur «droit à visiter des lieux privatifs de liberté», en plus d’une visite particulière accordée par le greffe de la cour d’appel de Paris.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Placé à l’isolement pour le protéger des autres détenus qui pourraient le considérer comme homophobe, Nicolas Bernard-Buss a passé six jours dans une cellule «indigne et médiocre», atteste Hervé Mariton.

«Sans vitres et sans électricité», avec des «sanitaires répugnants», sans pouvoir prendre de douche.

La veille de la visite du député, il a été transféré dans une cellule «plus décente», confie celui-ci. «Je l’ai trouvé bien, toujours très convaincu et très engagé pour la cause, conscient du soutien très large qu’il a à l’extérieur et de l’indignation suscitée, sûr de son bon droit, entre les faits et les accusations, témoigne Hervé Mariton. Il est juste inquiet de n’avoir pas pu passer ses examens de fin d’année.» Selon l’entourage proche du détenu, «l’aumônier de la prison le trouve encore agité psychologiquement».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/06/28/01016-20130628ARTFIG00623-la-vie-en-prison-de-nicolas-l-anti-mariage-gay.php

http://www.rtl.fr/actualites/info/international/article/la-repression-de-manifestations-denoncee-par-le-conseil-de-l-europe-7762688536

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz