FLASH
Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 juillet 2013

Chip-Cantor

Kevin Shilling est le PDG et propriétaire de la société Shilling Communications, au Royaume-Uni. Louis ‘Chip’ Cantor, un jeune américain juif, devait se rendre en Grande Bretagne pour un stage d’été dans la société de Shilling.

Mais il s’est vu interdire l’entrée au Royaume-Uni après avoir été détenu pendant plus de neuf heures par les britanniques, avant d’être remis dans un avion pour les Etats-Unis par les fonctionnaires des douanes.

A aucun moment il lui été indiqué pourquoi il s’était vu refuser l’entrée en Grande Bretagne. On lui a simplement indiqué que désormais, sa photo et ses empreintes digitales sont placés dans une base de données, et qu’il lui sera difficile d’obtenir un visa d’entrée au Royaume-Uni ou toute autre pays de l’Union Européenne.

Shilling, le chef d’entreprise anglais qui avait offert à Louis Cantor ce stage d’été n’est pas juif, et il a déclaré que l’agent des douanes à qui il a parlé dans l’espoir de permettre à Cantor d’entrer dans le pays a fait plusieurs commentaires antisémites durant la conversation téléphonique.

visa israélien

Cantor vient de raconter son histoire pour la première fois à deux stations de télévision locales américaines. Mardi, Juin 4, l’étudiant, âgé de 23 ans, a déclaré à la chaîne KMBC qu’il s’était rendu au Royaume-Uni en visite et pour acquérir une expérience de travail d’été et participer à une collecte de fonds pour un enfant qui a le cancer. Il quitte Kansas City le mercredi 29 mai, et après 10 heures de vol, se retrouve dans la queue pour passer la douane. Quand son tour arrive, un agent des douanes, une femme, commence à examiner son passeport, et lui parle avec courtoisie. Mais tout a basculé quand elle a remarqué les deux pages de son passeport remplis de visa israélien.

«J’ai passé ma première année à étudier à l’étranger en Israël », a-t-il expliqué à la douanière, comme pour s’excuser de tous ces visas.

Cantor refuse maintenant de parler publiquement de l’incident : «Je me sens trop publicisé», a-t-il expliqué dans un email, ajoutant qu’il n’a jamais vraiment voulu raconter son histoire publiquement.

« Mon seul véritable objectif avec ce fiasco est d’obtenir que mes empreintes digitales et ma photo soient retirés de la base de données de l’UE et que l’interdiction soit levée », a-t-il ajouté.

Cantor a précisé qu’il sait que les gens qui ont des visas israéliens sur leurs passeports se voient souvent refuser l’entrée dans plusieurs pays du monde, «en général avec très peu d’explications sur le refus d’entrée dans ces pays. C’est triste, mais c’est la réalité. Bien entendu, cela ne va pas changer mon amour pour Israël, bien au contraire, cela ne peut que le renforcer ».

La famille de Cantor a contacté le bureau du sénateur du Kansas, Pat Roberts, afin qu’il les aide à faire retirer le nom de leur fils de la liste noire de l’UE.

Le cauchemar

Selon les déclarations de Cantor, l’agent d’immigration, qui n’était pas vêtue d’un uniforme des douanes – était très agréable avec lui jusqu’à ce qu’elle vit les visas d’entrée en Israël dans son passeport. A ce moment, elle est simplement partie avec son passeport, sans lui dire un mot, et il est resté là à attendre, sans explication, pendant 45 minutes à une heure. Il ne la revit jamais.

Finalement, un autre agent des douanes, en uniforme cette fois, est venu le voir et lui a dit qu’ils ont pris ses bagages et qu’ils le mettaient en détention pour interrogatoire. Sans toujours lui dire pourquoi.

Si vous changez un seul mot de vos réponses, vous allez en prison

Une fois dans la salle d’interrogatoire, l’agent a déclaré à Cantor que s’il changeait un seul mot en réponse à toutes les questions qui lui ont été posées, il allait en prison.

« Pourquoi devrais-je changer mes réponses ? Je vous ai dit la vérité », dit Cantor.

Il n’a pas été autorisé à s’approcher de ses bagages, et a finalement été mis dans une cellule de détention.

Une agent des douanes en burqa

«Puis une femme qui portait une burqa est venue dans ma cellule pour me photographier », a déclaré l’étudiant, et ses empreintes digitales ont été relevées.

Pendant qu’elle faisait cela, elle lui a dit: «Nous mettons votre nom, vos empreintes digitales et vos photos dans une base de données. A partir de maintenant, il va être très difficile pour vous de voyager au Royaume-Uni ou dans n’importe quel pays de l’UE. Il appartiendra à chaque pays de décider s’ils veulent vous laisser entrer ».

Cantor répétait aux agents des douanes qu’il n’avait jamais commis aucun crime ni rien fait de mal. Finalement, un autre agent est venu lui dire qu’il allait être expulsé. C’est là, quelques heures après avoir été arrêté, qu’il a eu la permission d’appeler son père, qui lui a conseillé de demander à parler à quelqu’un du consulat américain ou de l’ambassade américaine.

Ces demandes lui ont été refusées.

À ce stade, son père, Chuck Cantor, a demandé à parler directement à l’agent des douanes, et il a a été mis en relation avec Philip G. Yeomans.

«Je voulais obtenir que mon fils puisse entrer dans ce pays. J’étais très calme. Je lui ai donné du « monsieur », j’étais très respectueux », a déclaré Chuck, expliquant à l’agent que selon lui, son fils avait tous les documents légaux nécessaires pour entrer en Grande Bretagne.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Après avoir parlé à Yeomans, Chuck Cantor a contacté Kevin Shilling au Royaume-Uni. Il était environ trois heures du matin en Grande Bretagne. Kevin Shilling a alors appelé Philip Yeomans.

Un juif, c’est facile pour lui de mentir»

Shilling a précisé que la conversation n’a servi à rien. Pire, Yeomans a fait des remarques antisémites. À un moment donné, quand Shilling lui expliquait pourquoi Chip Cantor était venu en Grande Bretagne, l’agent des douanes lui dit que le jeune Cantor aurait dû mentir, ajoutant: « Un jeune juif, c’est facile pour lui de mentir».

Yeomans a ensuite ajouté que toute tentative d’apporter de l’aide à Cantor était inutile et que «le petit Juif sera bientôt sur le chemin du retour vers son riche papa».

Pendant les neuf heures de sa détention, Cantor n’a reçu que la moitié d’un sandwich et très peu d’eau. Quand il a demandé de la nourriture et de l’eau, on lui a tour à tour refusé, puis demandé de « cesser de harceler », et enfin qu’il aurait de l’eau « seulement s’il dit s’il vous plaît. »

Dans la matinée, le jeune Cantor a été escorté à l’avion en partance pour les Etats Unis par un nouvel agent des douanes. Chip Cantor a demandé à récupérer son passeport, ce qui lui a été refusé.

« Le type l’a [Cantor] fait marcher vers l’avion comme un prisonnier, devant tout le monde, et a dit : voici le passeport de cet homme. Ne le lui rendez-pas tant que vous ne le débarquez pas aux États-Unis », a déclaré le commissaire de bord de la compagnie American Airlines, ajoutant qu’en 17 ans de vol international, il n’avait jamais rien vu de tel.

36 heures après avoir quitté Kansas City pour la Grande Bretagne, Chip Cantor était de retour.

Kevin Shilling, l’employeur de Louis ‘Chip’ Cantor au Royaume-Uni, a décidé d’aider le jeune homme à faire retirer son nom de la liste des personnes interdites d’entrée en Europe. Contacté par le Chronicle, il a dit: «Je suis vraiment désolé pour Chip de la façon dont il a été traité. Je tiens à rassurer tous vos lecteurs que s’ils prévoient une visite au Royaume-Uni, une fois qu’ils passeront la douane, ils trouveront des gens accueillants, amicaux, sans préjugés ».

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.kcjc.com/index.php?option=com_content&view=article&id=1979%3Alocal-man-refused-entry-into-uk&catid=1%3Alatest-news&Itemid=27

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz