FLASH
[24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  |  Attentat de Manchester : la police a arrêté un 5e suspect, qui portait un paquet suspect  |  Un des frères du terroriste de Manchester a été arrêté en Libye  |  Cannes : la manifestation de femmes en burkini interdite est maintenue par l’islamiste organisateur  |  Attentat Manchester : la police affirme: « très clair que ce n’est pas un loup solitaire » – 4 personnes arrêtées pour l’instant  |  Berlin – 4 musulmans suspectés d’être jihadistes arrêtés  |  |e père de Salman Abedi dit que son fils innocent, et que la police a arrêté un autre de ses fils  |  La coalition US a frappé 27 positions d’ISIS en Irak et Syrie le jour de l’attentat de Manchester  |  Philippines : un chef de la police pris en otage a été décapité par ISIS  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 2 juillet 2013

MLP-5

Et si sur ce point elle avait raison ?

Michel Garroté, réd en chef  –-  Le Parlement européen a voté, ce mardi 2 juillet, la levée de l’immunité parlementaire de l’eurodéputée Marine Le Pen, à la demande de la justice française qui tient à poursuivre la présidente du Front National pour avoir assimilé les prières des musulmans dans les rues à une forme d’occupation. C’est le Mouvement contre le racisme et pour l’amitié entre les peuples (Mrap) qui avait porté plainte en 2010 contre Marine Le Pen. Marine Le Pen est en effet visée par une information judiciaire ouverte à Lyon pour « provocation à la discrimination, à la violence et à la haine envers un groupe de personnes en raison de leur religion ».

En décembre 2010, lors d’une réunion devant des militants du FN, elle avait dénoncé les prières des musulmans dans les rues, expliquant : « Je suis désolée, mais pour ceux qui aiment beaucoup parler de la seconde guerre mondiale, s’il s’agit de parler d’occupation, on pourrait en parler pour le coup. C’est une occupation de pans de territoire. Certes, il n’y a pas de blindés, il n’y a pas de soldats, mais elle pèse sur les habitants ».

priere-de-rue-1

L’Europe et le spectre du Califat ?

Marine Le Pen a anticipé la décision du Parlement européen, en affirmant, hier lundi 1er juillet, qu’elle ne la craint pas, qu’elle maintient ses propos et qu’elle estime être incriminée pour un délit d’opinion. Marine Le Pen a affirmé sur LCI : « Oui, ça va arriver parce que je suis une dissidente, mais je ne le crains absolument pas et je m’en moque ».

Son délit est, à ses yeux, d’avoir dit ce que tous les Français pensent, c’est-à-dire que les prières de rue – dont elle leur indique qu’elles continuent à se dérouler sur le territoire français – sont une occupation, a précisé Marine Le Pen. « Je le maintiens. Ma levée d’immunité parlementaire sera votée par mes adversaires politiques UMPS. Cela ne me pose aucun problème », a-t-elle ajouté.

Elle avait ajouté peu après : « Je réitère qu’un certain nombre de territoires, de plus en plus nombreux, sont soumis à des lois religieuses qui se substituent aux lois de la République. Oui il y a occupation et il y a occupation illégale ».

C’est pour tenter de m’intimider, a-t-elle soutenu récemment. Je remarque que l’immunité est conservée pour des députés qui tapent dans la caisse mais pas quand il s’agit d’un propos politique. Il va y avoir un procès et j’espère le gagner, a-t-elle ajouté, revendiquant sa liberté d’expression.

priere-de-rue-3

Pas de réciprocité pour les non-musulmans en terre d’islam

Sur BFMTV, Marine Le Pen a dénoncé une rupture – par le Parlement européen – d’une jurisprudence protégeant la liberté de parole des députés. « Mais moi, je suis un cas à part. Je ne peux pas être protégée parce que je suis un adversaire politique et peut-être plus dangereuse que les autres, compte tenu de mes résultats dans les sondages ou dans les partielles ».

Cette décision, qui « déshonore le Parlement européen, permettra cependant de remettre sur le devant de la scène le sujet de la laïcité et de ses violations qui sont quotidiennes en France. Je vais maintenant me défendre devant le tribunal et je suis absolument convaincue qu’il me donnera raison et protègera mon droit à dire aux Français la vérité sur la situation, notamment, des prières de rue, mais pas seulement ».

« Moi, j’assume mes propos et ces propos je les défendrai, et, je prouverai devant le tribunal qu’il ne s’agit là en aucune manière qu’une quelconque provocation à la haine mais bien d’un constat qui est partagé par une majorité de Français », a-t-elle précisé.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté www.dreuz.info

Tintin-pays-or-noir

L’avis d’une majorité de Français ?

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz