FLASH
[25/05/2017] Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  |  Attentat de Manchester : la police a arrêté un 5e suspect, qui portait un paquet suspect  |  Un des frères du terroriste de Manchester a été arrêté en Libye  |  Cannes : la manifestation de femmes en burkini interdite est maintenue par l’islamiste organisateur  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 juillet 2013

Unknown

Selon une information du Parisien, trois journalistes travaillant pour une émission de NRJ 12 ont été agressés aujourd’hui à Saint-Denis dans le 93.

Les journalistes ont été aspergés de gaz lacrymogènes par deux « jeunes » qui ont pris la fuite après avoir dérobé la caméra de l’équipe, rapporte le Parisien.

En fait, ces journalistes n’ont pas été aspergés de gaz lacrymogènes. Ils ont été aveuglés par leur refus de reconnaître l’existence de la violence qui a pour origine les populations issues de l’immigration.

Ainsi, lorsque Laurent Obertone publiait France Orange Mécanique pour relater la sauvagerie de ces populations hyper-violentes, l’ensemble des médias – on se souvient de l’hystérie d’un Aymeric Caron face à Obertone dans « On n’est pas couché » – levait le bouclier et hurlait au fasciste pour pouvoir nier la réalité exposée par le livre. Les trois cons de journalistes ont pris en pleine gueule la réalité qu’ils nient.

«Ce n’est, malheureusement, pas la première fois que des journalistes sont agressés en faisant leur travail en Seine-Saint-Denis», dénonce au Parisien Stéphane Pelliccia du syndicat de police CFDT-Interco 93. Selon lui, « il devient de plus en plus compliqué d’exercer cette profession dans certains quartiers de ce département.»

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Evidemment ce n’est pas la première fois, et cela ira de mal en pire. Car ni le syndicaliste, ni les journalistes ne diront que les deux « jeunes » sont des multirécidivistes, connus de la police, et que la justice les remet en liberté sans même les regarder : leur nom de famille est leur passe droit.

L’Institut pour la justice ne manque pas de ces exemples scandaleux que les trois journalistes feignent d’ignorer. Un au hasard :

Le 25 juin 2012 (La Provence du 26 juin), une jeune fille se promène place de l’Horloge à Avignon. Soudain, elle sent des bras puissants qui s’emparent d’elle. Un homme la plaque contre un mur et tente de la violer.

Heureusement, un passant alerte la police qui parvient à arrêter l’agresseur.

Il s’agit de Sélim A. Il a 18 ans et il a déjà été condamné 63 fois par la Justice, sans compter des centaines d’arrestations par les forces de l’ordre.

Alors trois journalistes agressés, je ne peux pas dire que je me réjouis, car je ne me réjouis jamais du malheur des autres, mais il semble qu’à cause de la coupable censure par les médias des responsables de ces violences, le hasard leur a présenté l’addition.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.leparisien.fr/faits-divers/saint-denis-trois-journalistes-agresses-pour-leur-camera-06-07-2013-2960541.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz