FLASH
[22/07/2017] Violences au Mont du Temple : Israël accusé l’autorité palestinienne et le Waqf d’inciter à tuer  |  Les forces israéliennes ont fouillé l’appartement du terroriste palestinien qui a poignardé à mort 3 Israéliens  |  Hier, un colon arabe palestinien a poignardé à mort 3 juifs dans leur maison – ça fait pas les gros titres on dirait  |  [21/07/2017] Istanbul : des Turcs jettent des pierres à la synagogue d’Istanbul pour dénoncer l’installation de détecteurs de métaux à l’entrée du Mont du Temple  |  Réduction du budget des armées : la France a une longue tradition de sacrifier les vies humaines pour économiser sur le matériel  |  Israël ne retirera pas les détecteurs de métaux au Mont du Temple, les Arabes promettent une « journée de rage », c’est quoi leur excuse ?  |  Effet Trump : 3 labos pharmaceutiques Corning, Merck, Pfizer vont investir 4 milliards et créer 4 000 emplois aux USA  |  Suède : une femme de 45 ans violée par 3 immigrés africains dans une forêt près de Stockholm  |  [20/07/2017] Hebron: un colon arabe vient de tenter de poignarder des soldats israéliens. Il a été abattu  |  [19/07/2017] Le CSA autorise TF1 a coupé l’émission de variété « Journal télévisé » par de la pub – sans réduire votre impôt audiovisuel  |  [18/07/2017] Hébron : Un terroriste palestinien a foncé sur la foule et blessé deux soldats israéliens avant d’être tué par balles  |  Allemagne, Schwerin : de jeunes arabes ont attaqué un homme qui défendait une femme victime de leur harcèlement  |  Israël : la triple alerte d’attaques à la roquette sur Rosh Pina, Tibériade et Safed est probablement fausse  |  [17/07/2017] Dépêche Reuters: Baghdadi est définitivement en vie »  |  Michael Stipe de R.E.M. soutient Radiohead contre les menaces de BDS  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 6 juillet 2013

2960391_presse-papiers-1_640x280

Non, ce ne sont pas des racistes. Ni des xénophobes. Ni des abjectes extrémistes de droite. Juste des islamo-lucides qui ne tolèrent plus la dictature de l’islam politique. Une gifle aux policiers de la pensée et multiculturalistes.

D’anciens musulmans ayant rompu avec l’islam lancent aujourd’hui à Paris un “Conseil des ex-musulmans de France” pour réclamer le droit de se dire publiquement athées et de critiquer leur religion d’origine, ont annoncé les initiateurs du projet.

“Nous sommes un groupe d’athées et d’incroyants qui avons, de ce fait, fait face à des menaces et à des restrictions dans nos vies personnelles, plusieurs d’entre nous ont été arrêtés pour blasphème”, expliquent les membres fondateurs dans leur appel publié sur Facebook. Ils se réfèrent notamment au Chevalier de la Barre, exécuté en 1766 pour avoir refusé de soulever son chapeau au passage d’une procession religieuse et dont la cause avait été défendue par les philosophes des Lumières.

“Aujourd’hui, d’innombrables Jean-François Lefebvre de la Barre sont menacés, torturés, emprisonnés, mis à mort pour apostasie, blasphème, hérésie et pour refus de se plier aux diktats islamistes”, affirment les promoteurs de ce Conseil. Ils réclament notamment “la liberté de critiquer les religions”, “l’interdiction de toute restriction à la liberté inconditionnelle de critique et d’expression, sous couleur de la religion”, ainsi que “la liberté d’athéisme”.

Ils veulent aussi interdire tout ce qui s’oppose, dans l’islam selon eux, “aux libertés des peuples” et “à l’autonomie des femmes”.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

A l’origine de ce Conseil, composé d’une trentaine de membres de diverses nationalités (marocaine, algérienne, pakistanaise, iranienne, sénégalaise, etc…), un appel du Palestinien Waleed Al-Husseini.

Ce blogueur de 28 ans avait été détenu plusieurs mois en 2010 en Cisjordanie, accusé de commentaires blasphématoires envers le Prophète, avant de se réfugier en France. “Nous voulons porter en France la voix des ex-musulmans qui dénoncent le mensonge selon lequel tout musulman l’est toujours alors que ce n’est pas vrai”, a expliqué à l’AFP l’un de ses membres Atika Samrah, une Marocaine installée en France depuis cinq ans et qui dit n’avoir jamais pu se dire athée dans son pays.

Des associations similaires existent en Grande-Bretagne et en Allemagne. “Nous avons choisi le même nom et le même logo (le mot “ex” accompagné d’un croissant), en y ajoutant la carte de France pour bien refléter notre appartenance”, a-t-elle précisé.

Rejetée par l’islam, l’apostasie est passible de la peine de mort en Iran et en Arabie saoudite.

Source (merci North Wrecker) :http://www.leparisien.fr/societe/religion-creation-d-un-conseil-des-ex-musulmans-de-france-06-07-2013-2960391.php
http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/07/06/97001-20130706FILWWW00317-creation-du-conseil-des-ex-musulmans.php

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz