FLASH
[29/05/2017] Manchester : nouvelle arrestation – au total 14 musulmans – de nouvelles perquisitions en cours  |  Berlin : voiture piégée avec plaques volées. Un jardin d’enfant et habitants évacués  |  [28/05/2017] Udi Segal channel 2- A Bethlehem Trump a hurlé sur Abbas: « vous m’avez piégé! Les Israéliens m’ont montré comment vous incitez au terrorisme  |  [27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 juillet 2013

obama

Ce discours de Barack Obama, peu relayé dans la presse, a été tenu pendant la célébration du 4 juillet, jour de l’indépendance des Etats-Unis, devant un groupe d’étudiants en stage au Congrès à Washington :

«L’Amérique est un grand pays. Personne ne peut le nier.

Cependant, alors que vous avancez dans votre carrière, il est bon que vous fassiez votre examen de conscience.

La révolution était-elle vraiment nécessaire ? La Grande-Bretagne n’avait peut-être pas raison sur tout, mais elle avait raison sur beaucoup de choses. Prenez par exemple les impôts. Si votre voisin gagne un million de dollars par an, et que vous et votre famille arrivez à peine à payer la note de chauffage, ne devrait-il pas aider votre famille ?

Dieu nous ordonne d’aider notre prochain. Il ne nous a pas demandé de les prendre de haut depuis les fenêtres du capitalisme. Pourquoi, dans ce cas, le 4 Juillet, devrions-nous célébrer une telle rupture radicale avec ce qui est pieux et juste ?

Sans le moindre doute, de nombreuses voix vous avertissent du danger d’un gouvernement tout puissant. Ils ont tort. Car un gouvernement peut vous apporter ce que ni votre famille ni vos amis ne peuvent vous donner. S’il n’est plus là, que vous restera-t-il ? »

Beaucoup parmi le public semblaient mal à l’aise, espérant une sorte de clarification.

Barks Julie, un stagiaire de la Louisiana State University1, a demandé au président Obama : «Êtes-vous en train de dire que nous ne devrions pas célébrer la naissance de notre pays? »

Le président Obama lui répondit: «Je crois que nous devrions célébrer la direction que nous prenons. Célébrez le fait d’aller de l’avant. Pas d’où nous venons»

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ces propos sont apocryphes, mais s’ils ont été écrits et publiés, c’est parce que beaucoup d’américains pensent que Barack Obama pourrait les prononcer. Ce qui ne l’a pas empêché d’être élu pour un second terme.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

1http://thelibertypaper.org/2013/07/02/obama-to-college-students-do-not-celebrate-fourth-of-july/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz