FLASH
Autriche #Vienne : un migrant musulman qui préparait un attentat à la bombe arrêté il y a 2 heures  |  Donald Trump vient de devenir le 45e président – et il rappelle déjà ses promesses  |  Au moment de l’investiture de Donald Trump, la bourse progresse encore : les petits retraités retrouvent des couleurs !  |  #Melbourne: selon des témoins, le conducteur au nom grec a bien crié Allahu Akbar en fonçant sur la foule  |  La gauche fasciste tente d’empêcher les Américains de se rendre à l’inauguration de Trump  |  Australie #Melbourne : Un homme lance sa voiture sur la foule : 3 morts, 27 blessés  |  Gambie : le département d’Etat américain demande à ses ressortissants de quitter le pays – risque de conflit armé  |  Trump entend faire de son discours inaugural sa vision philosophique pour l’Amérique  |  Benjamin Netanyahu fait l’objet d’une enquête de la police dans au moins 4 dossiers  |  Marwan Abu Ras (Hamas) : « les juifs recrutent des prostituées et des filles qui ont le SIDA pour attraper les Arabes »  |  Trump : je n’ai pas oublié ma promesse de déplacer l’ambassade à Jérusalem, je suis quelqu’un qui tient promesse  |  Mali : al Qaïda revendique l’attentat qui a fait 47 morts  |  Mali : l’attentat contre le camp du MOC atteint maintenant 77 morts…  |  Nolan L. qui a giflé Manuel Valls: 3 mois de prison avec sursis et 105h de travaux d’intérêt général  |  Valls interpellé par un auditeur d’Inter: « la claque, on était 66 millions à vouloir te la donner »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 7 juillet 2013
Uncooked-beef-burgers
Contaminée à la tuberculose ? Qui sait…

Des dizaines de milliers de bœufs atteints de la tuberculose sont abattus chaque année par un abattoir spécial de l’agence vétérinaire gouvernementale de Grande Bretagne, le Muchelney Abattoir Services situé près de Bridgewater, qui les revend ensuite en France.

Les grandes chaînes alimentaires anglaises ainsi que les fast food refusent de vendre cette viande contaminée. L’abattoir anglais les vend donc en France, en Belgique et aux Pays Bas – sans le moindre étiquetage d’information sur la contamination.

Le scandale a été révélé fin juin. La France est informée.

Sauf erreur de ma part, aucune instance gouvernementale, ni le Ministère de la santé, n’ont encore réagi. Est-ce parce que certains considèrent que « le risque de transmission est faible », et qu’il ne faut pas que le consommateur sache ce qu’il a dans son assiette ? C’est ce que pense la porte-parole des abattoirs, qui déclare que « si seuls les ganglions lymphatiques d’un organe ou d’une partie de la carcasse est infecté, alors cette partie est enlevé, et le reste est considéré comme sûr pour pouvoir entrer dans la chaîne alimentaire ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Pareil écho de DeFRA, le département de l’alimentation et des affaires rurales de l’agence gouvernementale pour l’environnement, qui génère un revenu de 12 millions d’euros annuel en vendant la viande contaminée.

Ce n’est en tous cas pas l’avis du Dr Martin Wiselka, un expert britannique en maladies infectieuses à l’université de Leicester, qui a déclaré : « je suis un peu surpris [de cette information], car je pensais que la viande infectée était retiré de la chaîne alimentaire ».

Wiselka ajoute : « le risque est faible si la viande est entièrement cuite à très haute température afin de détruire la bactérie. Mais une fois que j’ai dit ça, je dois ajouter que je ne voudrais pas manger de la viande d’un animal atteint de la tuberculose »

Wiselka : « bien que le risque est très faible, il n’est pas égal à zéro. Vous ne pouvez pas garantir qu’en retirant la glande infectée, vous retirez toutes les bactéries.

Wiselka : « cela peut atteindre l’être humain. Si vous mangez la bactérie et qu’elle passe au travers de votre estomac dans votre système, vous pouvez être infecté.”

En Grande Bretagne, 600 à 700 personnes sont infectées par cette bactérie bovine chaque année, et 70 personnes développent la maladie. Cependant, la tuberculose met environ plus de 10 ans à se développer, aussi personne ne peut savoir si quelqu’un a été infecté par de la viande, du lait, ou le contact avec des animaux.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

http://www.mirror.co.uk/news/uk-news/diseased-meat-cows-tb-secretly-2012224#ixzz2YN2waVzx http://www.thesundaytimes.co.uk/sto/news/uk_news/National/article1284229.ece

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz