FLASH
[26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  |  Une bombe a été placé dans la voiture de l’ancien Premier ministre grec , Lucas Papademos. Plusieurs personnes blessés dont le Premier ministre  |  Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 8 juillet 2013

El-Baradei-1

Michel Garroté, réd en chef  –-  Mohamed El Baradei, lorsqu’il était directeur général de l’Agence Internationale de l’Energie Atomique, disait tout et son contraire sur le nucléaire offensif iranien. Tout en admettant – de temps à autre – ce réel danger, il invitait cependant tout le monde à accorder de nouvelles chances aux divers dialogues avec les mollahs, car l’Iran était selon lui bien loin de maîtriser la technologie nucléaire militaire.

« L’Iran pourrait acquérir la capacité de fabriquer une arme atomique, mais il reste beaucoup de temps pour régler la question. Les inquiétudes existent, mais il ne faut pas les grossir. On a amplement le temps de discuter avec l’Iran et de dissiper ces craintes, pour aller vers plus de discussions plutôt que d’isolement », déclarait El Baradei.

Selon lui, les mollahs, après avoir stocké de l’uranium enrichi, devraient surmonter une série de nouveaux obstacles techniques et politiques s’ils voulaient s’atteler à la fabrication d’armes nucléaires. El Baradei affirmait agir pour contrer les allégations alarmistes des Américains. Dans une interview à l’hebdomadaire allemand Der Spiegel, El Baradei affirmait qu’une attaque israélienne contre l’Iran serait une folie qui transformerait la région en ballon de feu.

Mais à la même époque, il estimait que d’ici quelques années le nombre des pays dotés de l’arme nucléaire allait doubler. Il était particulièrement inquiet de la situation au Proche-Orient et il considérait que de plus en plus de groupes terroristes essayaient d’obtenir l’arme nucléaire. Le rôle politique – réel ou présumé – qu’El Baradei pourrait jouer en Egypte ne devrait donc rassurer personne.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz