FLASH
Face aux critiques internationales, Mahmoud Abbas change d’avis et demande à assister aux obsèques de Shimon Peres | Nigéria : selon l’ONU, 75 000 enfants pourraient mourir de faim à cause de la religion de paix et d’amour de Boko Haram | Apple : l’iPhone 8 est développé en Israël à Herzliya – que vont faire les boycotteurs ? | Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers | #Israël: Olmert, l’ex Premier ministre corrompu, écope de 8 mois de prison supplémentaires | UPIK a proposé 140 amendements à l’EU pour économiser l’argent des contribuables. L’UE en a rejeté 43 d’un bloc | L’ex président israélien Shimon Peres et décédé à l’âge de 93 ans | Selon le procureur de la République de Nice, 5 projets d’attentats ont été déjoués depuis le 14 juillet sur la Côte d’Azur | Premières estimations : le débat présidentiel a été regardé par plus de 80 millions de personnes | La famille de Shimon Peres a été appelée à l’hôpital |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaïa le 8 juillet 2013

Après la mort de Mohamed, 20 ans, le député-maire socialiste de Gonesse a décidé d’interdire pour deux mois les attroupements, qui favoriseraient les violences urbaines.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Cet arrêté a comme objectif d’éviter un engrenage ». Jean-Pierre Blazy, maire PS de la ville de Gonesse (Val-d’Oise), sait qu’il ne sera sans doute pas populaire avec cette décision mais l’élu a interdit lundi, et jusqu’au 15 septembre, les attroupements sur plusieurs places de la commune. Le but? Éviter les règlements de compte entre bandes après l’agression mortelle d’un jeune de vingt ans cinq jours plus tôt, sur fond de rivalité entre quartiers.

Quatre places de la ville sont concernées par cette mesure, dans deux quartiers rivaux, celui des Marronniers où est mort le jeune Mohamed, et celui de Saint-Blin. « Le choix des lieux est très ciblé dans l’espace et dans le temps », a souligné le maire, qui précise « ne pas être un adepte des arrêtés couvre-feu » parfois institués par des élus des banlieues sensibles au nom de la lutte contre l’insécurité.

Une marche blanche samedi

Selon les premiers éléments de l’enquête, Mohamed, habitant du quartier des Marronniers, a été agressé mercredi soir « par un groupe » de 5 à 7 personnes, arrivées à bord de deux voitures. Il aurait « reçu des coups de batte de baseball ou de barre de fer » et au moins « un coup de couteau » mortel à la jambe, à une vingtaine de mètres de son domicile familial.

Une source policière et le maire de la ville ont évoqué une bagarre entre des groupes de personnes issues des Marronniers et de Saint-Blin. Un jeune homme a été mis en examen vendredi soir pour complicité d’homicide volontaire dans le cadre de l’enquête. Samedi, une marche blanche avait attiré un millier de personnes en souvenir de la victime. La marche a été « digne », selon l’élu PS même si une trentaine de jeunes ont ensuite tenté de se rendre à Saint-Blin pour en découdre. « Ils ont été finalement reconduits dans leur quartier, ce qui atteste du bien-fondé de l’arrêté », a souligné le maire de cette commune d’environ 25.000 habitants, qui réclame le soutien de l’État pour faire appliquer son arrêté anti-attroupements.

http://www.rtl.fr/actualites/info/politique/article/gonesse-rassemblements-interdits-apres-un-meurtre-7762965695

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz