FLASH
Face aux critiques internationales, Mahmoud Abbas change d’avis et demande à assister aux obsèques de Shimon Peres | Nigéria : selon l’ONU, 75 000 enfants pourraient mourir de faim à cause de la religion de paix et d’amour de Boko Haram | Apple : l’iPhone 8 est développé en Israël à Herzliya – que vont faire les boycotteurs ? | Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers | #Israël: Olmert, l’ex Premier ministre corrompu, écope de 8 mois de prison supplémentaires | UPIK a proposé 140 amendements à l’EU pour économiser l’argent des contribuables. L’UE en a rejeté 43 d’un bloc | L’ex président israélien Shimon Peres et décédé à l’âge de 93 ans | Selon le procureur de la République de Nice, 5 projets d’attentats ont été déjoués depuis le 14 juillet sur la Côte d’Azur | Premières estimations : le débat présidentiel a été regardé par plus de 80 millions de personnes | La famille de Shimon Peres a été appelée à l’hôpital |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 8 juillet 2013

Carrefour-ramadan-1

Michel Garroté, réd en chef  –-  Or donc, Laurent Burgoa, conseiller municipal de Nîmes et élu UMP du Gard, a posté sur Facebook la photo d’une publicité religieuse intitulée « Spécial Ramadan » et diffusée par le grand distributeur Carrefour. La photo postée par Burgoa sur Facebook est accompagnée du commentaire plein de bon sens suivant : « Spécial Ramadan de Carrefour. Notre République est-elle toujours laïque ? Tout fout le camp ».

En France est-ce « islamophobe » de défendre la laïcité ?

Burgoa explique : « ce qui m’a interpellé dans cette publicité, c’est qu’une enseigne commerciale utilise un moment religieux à des fins commerciales. Je pense que n’importe quelle religion n’a pas à intervenir dans la société. Notre pays et nos concitoyens méritent un propos de vérité et non plus un politiquement correct qui tue notre démocratie. Mon seul motif a été de dire que la laïcité est un des socles de notre République. Ne mélangeons pas la vie religieuse et la vie de société. Je respecte tout le monde à condition que ces personnes respectent les règles de la République. Je n’ai pas commis un acte raciste. Il ne faut pas confondre religion et race ».

L’allahïcité sort du bois

A cet égard, le président de « l’observatoire des actes islamophobes », une sorte de police religieuse islamique chargée d’interdire en France toute critique, même fondée, de l’islam, le président de cet « observatoire » écrivais-je (qui est intégré au Conseil français du culte musulman, le CFCM ; au fait, quel « culte » ?), un certain Abdallah Zekri, s’est cru autorisé à formuler des allégations douteuses.

En effet, Abdallah Zekri allègue : « Monsieur Burgoa a permis à certains racistes ou extrémistes de se défouler sur le réseau social. Ce n’est pas la première fois que l’UMP flirte avec l’extrême droite, et plus on approche des élections municipales, plus le parti va encore flirter avec le Front National (FN). Je préfère dans ce cas-là que le FN remporte les élections municipales à Nîmes, car au moins je sais qui je dois combattre » (« combattre » ? Dans la conception laïque ou islamique du terme ?). Le ramadan et le combat débutent demain, mardi 9 juillet. Ils vont durer un mois.

Des gens sectaires et liberticides nous taxent d’islamophobes

Cette nouvelle et fausse « polémique » – abondamment relayée par les médias français – montre une fois de plus qu’il faut cesser d’appréhender, d’une part, l’islam en terre d’islam ; et d’autre part, l’islam en Occident. Car il s’agit, dans les deux cas, du même islam et du même coran. Le discours islamophile politiquement correct de la caste politico-médiatique parisienne ne changera rien à cette réalité. En Occident, l’islam doit respecter l’ordre constitutionnel et laïc. Les zones de non-droit sont à remettre au pas, par la force légale et par le droit. Si Carrefour utilise le ramadan à des fins commerciales, alors, tout citoyen français devrait normalement être libre de dire et d’écrire ce qu’il en pense. D’autant que Carrefour ne fait pas de publicité communautariste en temps de Carême ou lors de Fêtes Juives. Dans ce contexte, posons-nous une fois encore la question suivante : allons-nous continuer d’accepter que des gens sectaires et liberticides nous reprochent d’être islamophobes, comme si cette religion devait obligatoirement faire de nous des islamophiles ?

Les « bienfaits » de l’islam

L’islam aiderait, paraît-il, les Occidentaux, à devenir multiculturels. Et l’islam aiderait, paraît-il, les Occidentaux, à faire de la lutte contre la discrimination, une priorité. Voilà résumée, en quelques lignes, l’idéologie islamophile. Je n’invente rien. C’est bel et bien ainsi, qu’est formulée, l’idéologie islamophile, par les journalistes, les historiens, les sociologues, les enseignants, les chercheurs, les faiseurs d’opinion et les politiciens. Et quiconque n’adhère pas à cette idéologie islamophile, est automatiquement accusé d’être islamophobe. Car l’idéologie islamophile ne peut souffrir quelque débat que ce soit. Quiconque n’adhère pas à l’idéologie islamophile ne peut qu’être islamophobe. Et quiconque est islamophobe ne peut qu’être raciste. On le voit ici, une fois de plus, avec l’affaire Carrefour ainsi qu’avec la salutaire et légitime réaction de Laurent Burgoa : le niveau du débat est lamentable.

La majorité silencieuse objet de répressions et d’arrestations

A ce propos, le côté « donneurs de leçons » des politiciens et des journalistes français – qui agace prodigieusement hors de France – a quelque chose d’à la fois risible et pathétique. Car la triste vérité, c’est qu’en France, d’une part, les minorités islamistes et gauchistes ont des droits disproportionnés par rapport à ce qu’ils représentent, comme nous le démontrons régulièrement depuis 2007 sur www.dreuz.info. Dans ce contexte, j’aimerais tout de même rappeler que la démocratie est un outil au service de la liberté et non pas un instrument manipulé par des individus liberticides. Tandis que d’autre part, la majorité – de moins en moins silencieuse – fait l’objet de répressions et d’arrestations dignes d’une république bananière. Encore un petit effort et la France sera bientôt un pays moins libre que la Russie ; du moins pour ceux qui défendent pacifiquement la société libre de laïque de culture judéo-chrétienne et qui redoutent le spectre du califat.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz