FLASH
Le Charles-de-Gaulle et 24 Rafale ont été mobilisés en vue d’une prise de Mossoul | Vienne : 1 individu d’origine turque fonce dans la foule en criant «Allah Akbar» | Silence Médias – La racaille déboule, scène de guerre civile à Saint-Etienne | France : la dette publique s’est alourdie de 31,7 milliards d’euros au deuxième trimestre : c’est pas grave, vos enfants paieront | Face aux critiques internationales, Mahmoud Abbas change d’avis et demande à assister aux obsèques de Shimon Peres | Nigéria : selon l’ONU, 75 000 enfants pourraient mourir de faim à cause de la religion de paix et d’amour de Boko Haram | Apple : l’iPhone 8 est développé en Israël à Herzliya – que vont faire les boycotteurs ? | Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers | #Israël: Olmert, l’ex Premier ministre corrompu, écope de 8 mois de prison supplémentaires | UPIK a proposé 140 amendements à l’EU pour économiser l’argent des contribuables. L’UE en a rejeté 43 d’un bloc |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaïa le 8 juillet 2013

Trois supporteurs du PSG, dont deux ultras, soupçonnés d’avoir pris part aux violences ayant émaillé la fête du titre de champion de France mi-mai au Trocadéro, ont été relaxés par le tribunal correctionnel de Paris.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ils ont été jugés vendredi en comparution immédiate pour des jets de projectiles, dont des bouteilles, et des tirs de fumigènes sur des agents de sécurité et des policiers.

«Le montage d’images vidéo réalisé par la police n’a pas permis de démontrer la culpabilité des trois personnes jugées», a indiqué l’avocat Marc Méchin, qui défendait un de ces supporteurs.

L’avocat a produit à l’audience une vidéo montrant que son client a «cherché à calmer les choses plutôt que de les envenimer».

«Deux des supporteurs jugés appartiennent à la mouvance ultra. Ils ont fait l’objet chacun dans le passé d’une interdiction administrative de stade mais qui a été annulée pour l’un d’entre eux», a précisé Me Méchin.

Ces deux supporteurs avaient été identifiés par la police comme faisant partie des leaders présents devant le podium dressé pour le sacre du club au Trocadéro, le soir du 13 mai.

Ils s’étaient rendus à une convocation de la police et avaient été placés en garde à vue le 13 juin et le troisième supporteur avait été interpellé à son domicile la veille.

Cette troisième personne est un «supporteur traditionnel», a précisé l’avocat.

Le tribunal correctionnel de Paris a prononcé des peines de prison de 4 à 8 mois de prison ferme, dont certaines avec mandat de dépôt, et a relaxé quatre personnes à l’issue de vagues d’interpellation de supporteurs survenues fin mai et début juin.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/violences-au-trocadero-trois-supporteurs-du-psg-relaxes-08-07-2013-2965445.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz