FLASH
[25/05/2017] Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  |  Attentat de Manchester : la police a arrêté un 5e suspect, qui portait un paquet suspect  |  Un des frères du terroriste de Manchester a été arrêté en Libye  |  Cannes : la manifestation de femmes en burkini interdite est maintenue par l’islamiste organisateur  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 8 juillet 2013

Trois supporteurs du PSG, dont deux ultras, soupçonnés d’avoir pris part aux violences ayant émaillé la fête du titre de champion de France mi-mai au Trocadéro, ont été relaxés par le tribunal correctionnel de Paris.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ils ont été jugés vendredi en comparution immédiate pour des jets de projectiles, dont des bouteilles, et des tirs de fumigènes sur des agents de sécurité et des policiers.

«Le montage d’images vidéo réalisé par la police n’a pas permis de démontrer la culpabilité des trois personnes jugées», a indiqué l’avocat Marc Méchin, qui défendait un de ces supporteurs.

L’avocat a produit à l’audience une vidéo montrant que son client a «cherché à calmer les choses plutôt que de les envenimer».

«Deux des supporteurs jugés appartiennent à la mouvance ultra. Ils ont fait l’objet chacun dans le passé d’une interdiction administrative de stade mais qui a été annulée pour l’un d’entre eux», a précisé Me Méchin.

Ces deux supporteurs avaient été identifiés par la police comme faisant partie des leaders présents devant le podium dressé pour le sacre du club au Trocadéro, le soir du 13 mai.

Ils s’étaient rendus à une convocation de la police et avaient été placés en garde à vue le 13 juin et le troisième supporteur avait été interpellé à son domicile la veille.

Cette troisième personne est un «supporteur traditionnel», a précisé l’avocat.

Le tribunal correctionnel de Paris a prononcé des peines de prison de 4 à 8 mois de prison ferme, dont certaines avec mandat de dépôt, et a relaxé quatre personnes à l’issue de vagues d’interpellation de supporteurs survenues fin mai et début juin.

http://www.leparisien.fr/faits-divers/violences-au-trocadero-trois-supporteurs-du-psg-relaxes-08-07-2013-2965445.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz