FLASH
[27/04/2017] Ca un Blocus ? 8 ambulances de Judée Samarie sont entrées en Israël avec leurs malades mercredi 26 avril  |  France : violentes manifestations fascistes « Ni Le Pen, ni Macron » à Rennes et Paris  |  Syrie : 2 hôpitaux bombardés ce matin par la Russie dans la région d’Idlib  |  France, Nîmes : possible prise d’otage. Le raid est sur place  |  Un soldat allemand « xénophobe », enregistré comme demandeur d’asile a tenté de commettre un attentat en France  |  L’armée libre syrienne (FSA) soutenue par la Turquie a vendu des véhicules blindés à ISIS  |  Paris : coups de feu ce matin près des Champs-Elysées à la sortie d’une boîte de nuit. 1 blessé, 4 personnes interpellées  |  L’Autorité palestinienne indique qu’elle ne veut plus payer l’électricité fournie par Israël à Gaza  |  France, Grenoble : explosion dans un Mc Donalds, la piste criminelle privilégiées mais pas exclusivement  |  La Syrie confirme que l’entrepôt bombardé par Israël près de Damas contenait des armes pour le Hezbollah  |  La Palestinienne qui a organisé la marches des femmes aux USA expulsée pour fraude à l’immigration  |  Le parlement européen estime à 5 millions d’euros le détournement par les assistants FN – juste maintenant, par hasard !  |  France, Réunion : 2 policiers du RAID blessés lors de l’arrestation d’un islamiste  |  Des tanks israéliens ont frappé une position du Hamas à Gaza suite au tirs contre des soldats israéliens le long de la frontière  |  Ministre israélien du renseignement : « l’explosion en Syrie est cohérent avec notre politique : pas de transfert d’armes au Hezbollah »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 9 juillet 2013

Un policier a été violemment agressé, lundi après-midi, par un groupe d’une vingtaine de jeunes qui perturbaient les vacanciers sur une plage publique du centre de Marseille (Bouches-du-Rhône), la plage des Catalans.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le policier, âgé de 35 ans, a été roué de coups et a eu la tête maintenue sous l’eau par ses agresseurs.

Transporté à l’hôpital, il souffre de multiples contusions. Un garçon et une fille mineurs ont été interpellés et placés en garde à vue, tandis que les autres membres du groupe ont pris la fuite. Le parquet a ouvert lundi une enquête préliminaire pour tentative d’homicide.

Les faits se sont déroulés vers 15h50, lorsque ce policier, chef de poste de la plage des Catalans, est intervenu pour calmer une altercation entre un groupe de jeunes et un père de famille, dont le nourrisson de trois mois avait été atteint par des jets de sable. Les échanges ont dégénéré lorsque le policier est intervenu auprès d’une jeune fille du groupe, comme le relève un témoin interrogé par France Info : «La jeune fille était hystérique. Le policier a tenté de la faire sortir de l’eau pour la calmer mais c’était très compliqué. Soudain, une vingtaine de jeunes se sont rués vers le policier. Les jeunes étaient déchaînés et lui ont porté de nombreux coups avant de tenter de le noyer.» Cette mère de famille poursuit: «C’est l’intervention d’un autre policier réserviste avec sa bombe lacrymogène qui a permis de sauver le policier et de disperser les jeunes.»

Les très nombreux vacanciers présents sur cette plage publique située près du Vieux-Port n’ont pas vraiment compris ce qui se passait. Beaucoup d’entre eux, y compris des enfants, incommodés par le gaz lacrymogène, ont été dans l’obligation de quitter précipitamment la plage, comme l’indique La Provence. Un mouvement de foule qui a semé la panique: «J’ai quitté toutes mes affaires en courant vers la sortie de la plage», raconte une habituée des Catalans, encore sous le choc.

Un débat s’est fait jour sur la nécessité de limiter les accès à cette petite plage proche du centre ville et qui vient de rouvrir après une pollution présumée du Cercle des nageurs voisins. Victime de son succès, cette plage ne dispose que d’un seul accès qui ne permettrait pas une évacuation ou l’intervention des forces de l’ordre en situation d’urgence. La mairie a donc décidé par arrêté municipal que le nombre de baigneurs y serait limité à 1000, ce qui réservera 2 m² par estivant.

http://www.leparisien.fr/marseille-13000/video-marseille-une-vingtaine-de-jeunes-tentent-de-noyer-un-policier-a-la-plage-09-07-2013-2967287.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz