FLASH
[27/02/2017] Algerie, Tébessa – 3 individus suspectés de soutenir le terrorisme ont été arrêtés  |  Un ex-conseiller de Le Pen en 2012 (passé LR) dit avoir bénéficié d’un emploi fictif et dénonce « un système de corruption »  |  Turquie : 18 terroristes tués en une semaine dans une opération de contre-terrorisme  |  Grèce : attaque de l’institut français, incendie  |  Sources militaires : 15 bombardements israéliens sur Rafah pour l’instant en riposte d’une roquette tirée sur Israël cette nuit  |  Appels malveillants : le couple Valls porte plainte contre un citoyen gabonais  |  Vannes : l’élu Front national Bertrand Iragne, braqué par deux hommes  |  Une terroriste palestinienne vient de tenter de poignarder des soldats à un poste de contrôle. Elle a été abattue. Pas de soldats blessés  |  En réponse au tir de roquette cette nuit depuis Gaza, Israël vient de frapper le Hamas  |  Turquie : explosion sur une ligne de chemin de fer  |  [26/02/2017] Nouveau sondage : Marine Le Pen et Macron au 1er tour, Fillon éliminé  |  Belgique : Evasion à la prison de Lantin. 2 voitures ont été incendiées, un détenu est en fuite, une échelle a été retrouvée  |  Les Etats-Unis exigent de la Russie qu’elle respecte « immédiatement » le cessez-le-feu avec l’Ukraine  |  Alerte : les Philippines ont reçu un rapport selon lequel des islamistes ont décapité l’otage allemand J. Kantner. Nos pensées à sa famille  |  Un vol direct Tel-Aviv Manille (Philippines) à partir du mois de mars 2017  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 10 juillet 2013

bagarre-1

Michel Garroté, réd en chef  –-  Le régime socialiste français, en Conseil des ministres, a dissous mercredi 10 juillet 2013 les groupuscules d’extrême droite « Troisième voie », « Jeunesses nationalistes révolutionnaires » et « Envie de rêver ». Ces dissolutions ont été prononcées sur proposition du ministre de l’Intérieur, Manuel Gaz Valls. Ces trois groupuscules, dont des sympathisants auraient été impliqués, selon le régime socialiste, dans la mort du jeune activiste ultragauchiste Clément Méric, « présentaient les caractéristiques de milices privées » incitant à « la discrimination et à la haine ».

Pour ce qui me concerne, je n’éprouve pas la moindre sympathie pour ces trois groupuscules, dont je n’avais d’ailleurs jamais entendu parler avant mai dernier. Cela dit, si les critères motivant leur dissolution, c’est qu’ils « présentaient les caractéristiques de milices privées » incitant à « la discrimination et à la haine », alors je me demande pourquoi le Conseil des ministres ne dissout pas également les Antifa, sans compter les musulmans extrémistes qui en France prêchent ouvertement l’islamisation du pays ; et sans oublier les groupes de casseurs, ainsi que les vendeurs d’armes et de drogues qui contrôlent certaines banlieues françaises devenues zones de non-droit.

Je me demande pourquoi le régime socialiste français dissout des groupuscules d’extrême-droite tout en tolérant sur sol français des activistes franco-musulmans et musulmans étrangers qui sous prétexte « d’antisionisme », propagent la judéophobie la plus extrême et font l’apologie du Hamas, du Fatah et du Hezbollah (ce que nous ne cessons de démontrer sur ce blog depuis 2007 et que les autorités françaises ne peuvent pas ignorer).

En réalité, je ne me pose même plus la question. Je suis persuadé que dans sa fuite en avant, le régime socialiste français veut donner des gages au camp islamo-gauchiste. La guerre civile c’est maintenant ?

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz