FLASH
[28/06/2017] Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 10 juillet 2013

bagarre-1

Michel Garroté, réd en chef  –-  Le régime socialiste français, en Conseil des ministres, a dissous mercredi 10 juillet 2013 les groupuscules d’extrême droite « Troisième voie », « Jeunesses nationalistes révolutionnaires » et « Envie de rêver ». Ces dissolutions ont été prononcées sur proposition du ministre de l’Intérieur, Manuel Gaz Valls. Ces trois groupuscules, dont des sympathisants auraient été impliqués, selon le régime socialiste, dans la mort du jeune activiste ultragauchiste Clément Méric, « présentaient les caractéristiques de milices privées » incitant à « la discrimination et à la haine ».

Pour ce qui me concerne, je n’éprouve pas la moindre sympathie pour ces trois groupuscules, dont je n’avais d’ailleurs jamais entendu parler avant mai dernier. Cela dit, si les critères motivant leur dissolution, c’est qu’ils « présentaient les caractéristiques de milices privées » incitant à « la discrimination et à la haine », alors je me demande pourquoi le Conseil des ministres ne dissout pas également les Antifa, sans compter les musulmans extrémistes qui en France prêchent ouvertement l’islamisation du pays ; et sans oublier les groupes de casseurs, ainsi que les vendeurs d’armes et de drogues qui contrôlent certaines banlieues françaises devenues zones de non-droit.

Je me demande pourquoi le régime socialiste français dissout des groupuscules d’extrême-droite tout en tolérant sur sol français des activistes franco-musulmans et musulmans étrangers qui sous prétexte « d’antisionisme », propagent la judéophobie la plus extrême et font l’apologie du Hamas, du Fatah et du Hezbollah (ce que nous ne cessons de démontrer sur ce blog depuis 2007 et que les autorités françaises ne peuvent pas ignorer).

En réalité, je ne me pose même plus la question. Je suis persuadé que dans sa fuite en avant, le régime socialiste français veut donner des gages au camp islamo-gauchiste. La guerre civile c’est maintenant ?

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz