FLASH
[26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  |  L’Iran impose des sanctions à 15 sociétés américaines qui soutiennent Israël  |  500 personnes ont été arrêtées lors d’une opération anti-corruption à Moscou  |  Dernier sondage BuzzPoll: Marine Le Pen 23.92%, Fillon 22.45%, Macron 22.02%  |  5 habitations de Birmingham ont été fouillées en rapport avec l’attentat de Westminster  |  Les Israéliens nuls en blocus : 746 personnes ont traversé la frontière de Gaza vers Israël hier  |  Cincinnati : tuerie dans un nightclub – 1 mort, 14 blessés, au moins deux agresseurs  |  [25/03/2017] Cuisant échec du meeting Macron à La Réunion : sa porte-parole accuse… « les réseaux russes très bien implantés sur l’île »  |  Egypte, Sinaï : ISIS bombarde l’institut Azhari pour la seconde fois  |  Allemagne, Cologne : l’aéroport a été bouclé, un homme avec un colis suspect a été perdu de vue  |  [24/03/2017] Violentes émeutes en Guyane : Aéroport fermé, département entièrement bloqué  |  10 personnes interpellées à Londres dans le cadre de l’enquête anti-terroriste  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 10 juillet 2013

Le casier judiciaire de Pierre Helfried comporte une 22e mention depuis sa condamnation, ce mardi au tribunal de Béthune, à une peine de deux ans de prison. Dimanche soir, il a percuté la voiture d’une famille de Monchel-sur-Canche sur la rocade minière, à Houdain. Il roulait ivre, sans permis ni assurance et avait pris la fuite.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La famille de Monchel-sur-Canche n’a pas souhaité assister au procès, probablement pour ne pas revivre l’accident dont elle a été victime dimanche soir. Quand le Scénic d’un papa de 28 ans, avec ses deux garçons de 3 mois et 2 ans à bord, a fait des tonneaux sur la rocade minière, à hauteur d’Houdain, sous les yeux de la maman qui les suivait sur sa moto. Une Renault 25 qui arrivait en sens inverse a dévié de sa trajectoire, les a percutés, a perdu une roue qui a fini contre un second véhicule. Et le chauffeur a pris la fuite avant d’être rattrapé peu après par les policiers. Les secours qui sont intervenus sur les lieux de l’accident n’hésitent pas à parler de miracle : tous sont sortis indemnes de l’accident. Au tribunal, ils n’auraient de toute façon eu que peu d’explications.

« J’ai fait une grosse bêtise… »

Dans le box, Pierre Helfried, quinquagénaire membre de la communauté des gens du voyage installé dans le Lensois, n’a pas livré beaucoup d’explications. Étant, de son propre aveu, un peu sourd et visiblement quelque peu limité, il a semblé absent quand le président a listé les infractions que le tribunal a retenues. Pourtant la liste est longue : conduite sans permis, conduite sans assurance, conduite sous l’empire d’un état alcoolique (avec un taux de 2 grammes), délit de fuite et défaut de maîtrise. Tout ce qu’il a trouvé à dire c’est : « Je m’excuse, j’ai fait une grosse bêtise… ». Poussé par le président, il a simplement ajouté : « Ma nièce a accouché, j’ai bu un p’tit coup à la fête ». En garde à vue, il a reconnu avoir eu « un petit accident ». Au tribunal, il dit « avoir perdu les pédales » parce que sa mère est décédée le mois dernier. Une excuse vite balayée par le président qui a indiqué que sa première condamnation pour conduite sans permis remonte à 20 ans. Les promesses de ne plus recommencer ont laissé dubitatifs les juges. Surtout à la lecture du casier judiciaire qui comporte vingt et une mentions dont dix-neuf pour des délits routiers (treize alcoolémies, six défauts de permis, quatre délits de fuite, des accidents, etc.).

« 20 ans de carrière dans les infractions au code de la route ! »

Le procureur a aussitôt rebondi : « 20 ans… Une carrière dans les infractions au code de la route ! ».Reprenant les infractions une à une, la représentante du ministère public a rappelé à Pierre Helfried que « sans permis, on ne conduit pas », que faute d’assurance « le préjudice des victimes ne pourra pas être pris en charge ». Elle a surtout regretté l’absence de prise de conscience du risque qu’il fait courir aux autres avant de requérir une peine de 2 ans de prison dont 6 mois avec sursis et mise à l’épreuve, une amende et la confiscation de la R25. Du côté de la défense, Me Omer n’a pas eu la tâche facile tant les circonstances sont accablantes pour son client. L’avocate a simplement insisté sur la nécessité d’accompagner la sanction de soins.

Le tribunal a finalement condamné Pierre Helfried à une peine de deux ans de prison plus une amende de 150 €, la confiscation de son véhicule et a décerné un mandat de dépôt.

http://www.lavoixdunord.fr/region/une-vingt-deuxieme-mention-sur-le-casier-judiciaire-de-ia32b54003n1400225

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz