FLASH
Merkel s’incline devant Trump : elle demande un compromis sur les échanges commerciaux et les dépenses militaires  |  Autriche #Vienne : un migrant musulman qui préparait un attentat à la bombe arrêté il y a 2 heures  |  Donald Trump vient de devenir le 45e président – et il rappelle déjà ses promesses  |  Au moment de l’investiture de Donald Trump, la bourse progresse encore : les petits retraités retrouvent des couleurs !  |  #Melbourne: selon des témoins, le conducteur au nom grec a bien crié Allahu Akbar en fonçant sur la foule  |  La gauche fasciste tente d’empêcher les Américains de se rendre à l’inauguration de Trump  |  Australie #Melbourne : Un homme lance sa voiture sur la foule : 3 morts, 27 blessés  |  Gambie : le département d’Etat américain demande à ses ressortissants de quitter le pays – risque de conflit armé  |  Trump entend faire de son discours inaugural sa vision philosophique pour l’Amérique  |  Benjamin Netanyahu fait l’objet d’une enquête de la police dans au moins 4 dossiers  |  Marwan Abu Ras (Hamas) : « les juifs recrutent des prostituées et des filles qui ont le SIDA pour attraper les Arabes »  |  Trump : je n’ai pas oublié ma promesse de déplacer l’ambassade à Jérusalem, je suis quelqu’un qui tient promesse  |  Mali : al Qaïda revendique l’attentat qui a fait 47 morts  |  Mali : l’attentat contre le camp du MOC atteint maintenant 77 morts…  |  Nolan L. qui a giflé Manuel Valls: 3 mois de prison avec sursis et 105h de travaux d’intérêt général  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 16 juillet 2013
Chrystel Camus
Chrystel Camus

Chrystel Camus, la productrice du spectacle de Dieudonné, attaque l’artiste en justice pour détournement de fonds. Nous l’avons contactée, et elle nous a fait quelques révélations corsées sur le bonhomme.

D’entrée, elle accuse Dieudonné de ne pas avoir respecté son contrat. Alors qu’il était sous exclusivité, il a signé trois dates ailleurs, dont la Suisse et Marseille, sans informer la production. Il doit également à la production une somme de 14 000 euros de reversement de droits qu’il refuse de payer. De plus, il a trompé la productrice, à qui il avait promis qu’il n’y aurait aucune allusion antisémite dans son spectacle.

Amère, Chrystel déclarait dans la semaine du Roussillon1: « je ne bosse pas avec des escrocs et des gens qui attisent le feu contre les juifs (…) ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Car Chrystel Camus avait fait confiance à Dieudonné. Avant le début de la tournée, elle déclarait : « Je n’aurais jamais produit un spectacle antisémite. Et ce n’est pas le cas. On a trouvé des salles parce qu’il travaille avec moi. C’est sa première tournée depuis dix ans. Jusqu’à présent, il montait ses spectacles dans son théâtre ou dans un bus ! »

Depuis, le ton a changé. Contactée par téléphone, voici ce qu’elle nous a expliqué :

Chrystel Camus : « il m’a menti. Il est faux et fuyant, vous seriez surpris, il est très différent de l’image qu’il donne de lui sur scène. Il promet une chose, il fait l’inverse. Et puis, il est totalement manipulé par son entourage, par sa compagne, Noémie Montagne, qui ne supporte pas les juifs, et par son frère, Benjamin Montagne. Dieudonné est leur petit pion, il les suit comme un toutou. »

Chrystel Camus : « Il doit de l’argent au Zenith, à son imprimeur, il nous doit de l’argent, il avait un contrat d’exclusivité, et il a fait trois séances ailleurs, sans rien nous dire »…. « Je me demande où passe l’argent. La tournée a rapporté 3 millions d’euros, et pour sa copine, il n’y a que ça qui compte. Elle a un mépris total pour le public, qu’elle considère comme la vache à lait. Lors d’une tournée, Dieudonné avait même refusé de signer des autographes. »

Dieudonné avait fait des promesses formelles à la productrice. Il l’avait notamment assurée que son spectacle n’aurait pas la plus petite connotation antisémite, et c’est à cette condition, et à cette condition seulement, qu’elle avait ouvert son carnet d’adresse, accepté de lui donner sa chance, et de le produire.

Chrystel Camus : « quand son beau frère m’a montré l’affiche de son prochain spectacle, avec une croix gammée, j’ai pris peur. J’ai rappelé à Dieudonné que sa précédente tournée s’était bien passée, mais que s’il recommençait, il lui arriverait les mêmes problèmes et qu’aucune salle ne voudrait plus de lui. Je lui ai rappelé que c’est sur mon nom qu’il a pu faire sa tournée. Il m’a dit oui oui, il m’a fait des promesses, mais il m’a menti. »

Car Dieudonné a tout de même reprit sa chanson antisémite « shoah nanas », malgré sa condamnation et l’interdiction de la chanter.

Chrystel Camus : « En privé, j’ai personnellement entendu des choses horribles dans son entourage très proche : « Il faut les tuer [les juifs], ils n’ont pas assez grillé dans les fours ».

Et Chrystel Camus n’a pas trop aimé l’ambiance : « recevoir des menaces de procès si un journaliste ou une télé filme un extrait de Dieudo sur scène, je ne suis pas habituée à travailler comme ça…»

Dieudonné a été poursuivi en justice pour fraude fiscale, et son ancien partenaire, Elie Semoun, déclarait avoir l’impression de se « faire avoir » par Dieudonné. Semoun expliquait : “C’est lui qui gérait un peu la prod. et j’avais l’impression de me faire avoir tout le temps, donc je devenais complètement parano. C’était pas faux”, ajoutant que le partage était loin du 50/50. “le juif du duo, ce n’était pas moi”, avait-il plaisanté.

Chrystel Camus : « je sentais que j’étais comme un corps étranger dans le petit groupe qui l’entoure. Ils avaient peur que je lui ouvre les yeux. Benjamin Montagne, c’est un ancien carreleur, Noémie Montagne, elle était hôtesse, ils n’ont pas supporté que je sois capable de lui organiser une tournée. » 

Propos recueillis par Jean-Patrick Grumberg.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © www.Dreuz.info

1http://www.lasemaineduroussillon.com/

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz