FLASH
[23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  |  L’ex député russe Denis Voronenkov qui a fui en Ukraine a été tué dans une rue de Kiev. Tueur appréhendé  |  Guignol : « Le niveau de la menace terroriste extrêmement élevée » – Cazeneuve, qui voulait lever l’état d’urgence il y a 8 jours  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande. Le 22 mars, 692 personnes ont été autorisés à entrer en Israël depuis Gaza  |  L’Autriche décide l’interdiction formelle à Erdogan de faire campagne sur son sol  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 19 juillet 2013

islam-France

Michel Garroté, réd en chef  –-  En France, le régime socialiste interdit à quiconque de se demander si l’islam est soluble dans la République. En effet, mercredi 17 juillet, le Conseil supérieur de l’audiovisuel a publié un communiqué suite à la diffusion de l’émission télévisée « Hondelatte Dimanche » sur le thème « L’islam est-il soluble dans la République ? » (cf. source en bas de page).

Dans son communiqué, le Conseil supérieur de l’audiovisuel allègue : « la chaîne a manqué aux obligations déontologiques mentionnées dans sa convention, d’une part à l’article 3-1-1 qui prévoit que le service contribue à la cohésion sociale, d’autre part à l’article 2-3-2 relatif à la promotion des valeurs d’intégration et de lutte contre les discriminations ».

Le problème, c’est que les articles 3-1-1 et 2-3-2 de la convention du Conseil supérieur de l’audiovisuel sont utilisés ici pour interdire le droit de poser simplement une question relative à l’islam dans la Cinquième République au troisième millénaire.

Si l’on veut vraiment appliquer de façon aussi stricte les articles 3-1-1 et 2-3-2, alors, il faudrait également interdire les propos christianophobes et israélophobes dans toutes les émissions de l’ensemble de l’audiovisuel français.

Or, force est de constater que les articles 3-1-1 et 2-3-2 ne sont absolument pas utilisés contre la christianophobie et contre l’israélophobie, pourtant très répandues dans l’audiovisuel. Il y a donc deux poids et deux mesures : l’on peut alléguer tout et n’importe quoi contre le christianisme et contre Israël ; mais il est interdit de poser, ne serait-ce qu’une simple question, sur l’islam.

Par conséquent, l’application à géométrie variable des articles 3-1-1 et 2-3-2 de la convention du Conseil supérieur de l’audiovisuel constitue une atteinte grave à la liberté d’opinion et d’expression. Les associations françaises, juives et chrétiennes, devraient dénoncer publiquement le Conseil supérieur de l’audiovisuel (au moins pour le principe) et devraient faire recours auprès des instances ad hoc de la Communauté européenne, notamment la CEDH (même si ce recours a peu de chance d’aboutir).

Le feront-elles ?

J’en doute.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté www.dreuz.info

Source :

http://www.csa.fr/Espace-juridique/Decisions-du-CSA/Emission-Hondelatte-Dimanche-intervention-aupres-de-Numero-23

  

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz