FLASH
[24/04/2017] Marine Le Pen se met « en congé » de la présidence du Front national  |  Résultats en voix : Macron 8 657 326, Le Pen 7 679 493, Fillon 7 213 797, Mélenchon 7 060 885, Hamon 2 291 565  |  Élysée, résultats définitifs : Macron 24,01%, Le Pen 21,30%, Fillon 20,01%, Mélenchon 19,58%, Hamon 6,36%  |  Inde : des rebelles maoïstes tuent 12 policiers  |  Macron est allé à la Rotonde. Le Fouquet’s est fermé pour travaux  |  29 personnes en garde à vue, 6 policiers et 3 manifestants blessés dans les manifestations hier à Paris  |  Israël attentat : une colon arabe palestinienne a poignardé une soldate dans le dos – la pourriture a été neutralisée  |  [23/04/2017] Paris Incidents en cours entre Bastille et République. Nombreuses dégradations islamo-gauchistes. CRS déployés  |  Paris : au moins une voiture a été incendiée près de la place de la Bastille  |  L’aviation israélienne serait en train de frapper la Syrie  |  Israël : le terroriste arabe palestinien, 17 ans, a été arrêté  |  Israël : attentat terroriste, un arabe a poignardé 4 personnes à Tel Aviv  |  Israël : un homme de 40 ans a été poignardé – il est dans un état stationnaire  |  L’attentat du métro de St Petersbourg a été financé par un groupe terroriste turc, d’après le tribunal de Moscou  |  L’aviation israélienne a bombardé une position militaire syrienne, 3 morts  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 19 juillet 2013

La police municipale de Cogolin dans le Var fait l’objet d’une enquête de l’IGPN pour des faits présumés d’alcoolisation répétée au poste de police.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

A Cogolin, près de Saint-Tropez, dans le Var, la police municipale avait un peu trop tendance à multiplier les apéros pour un oui ou pour un non. « L’intronisation d’un agent, les festivités locales ; l’apéritif du mardi, puis celui du vendredi… et celui du samedi matin » : « tout semblait être un bon prétexte pour organiser un apéritif », rapporte ce mardi 16 juillet le quotidien Var-Matin.

« Ne manquait plus que la Licence IV »

A tel point que l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) a ouvert une enquête pour « faits d’alcoolisme répétés dans les locaux (…) de l’institution ». « Ne manquait plus que la Licence IV pour écouler la cinquantaine de bouteilles stockées dans les casiers », ironise le syndicat national de la police municipale (SNPM-FO) à l’origine de ces révélations.

Parmi la « poignée » d’agents visés par cette enquête se trouvent le chef de la police municipale et le responsable de la brigade de nuit. Le premier s’est d’ailleurs vu retirer son permis de conduire en juin dernier après avoir été contrôlé avec un taux d’alcoolémie positif « en tenue et au volant de son véhicule de fonction ». Le second se voit également reprocher une utilisation détournée du système de vidéo protection de la commune, dans le but de « fliquer » ses propres agents.

« Pas de garde-fou »

« Il n’y a pas de garde-fou en police municipale », a déploré le secrétaire général du SNPM-FO, Frédéric Foncel à France Info. « Hier c’était Biarritz, avant-hier Levallois ou Nantes, aujourd’hui Cogolin…Quand est-ce que le ministère de l’Intérieur va comprendre qu’il faut un service de contrôle et une commission nationale de contrôle pour la police municipale ? »

Le syndicat a demandé la « suspension immédiate à titre conservatoire » des fonctionnaires de police mis en cause.

http://www.lanouvellerepublique.fr/France-Monde/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2013/07/17/Var-l-apero-un-peu-trop-sacre-a-la-police-municipale-de-Cogolin-1552139

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz