Publié par Gaia - Dreuz le 20 juillet 2013

Bar-sur-Aube- Depuis le début de l’été, des habitants des Petites Varennes se plaignent de nuisances sonores. René Gaudot estime avoir tout tenté.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

9 h, hier matin. René Gaudot est de retour aux Varennes. Il était déjà présent la veille au soir pour discuter avec quelques jeunes qui se réunissent près de la station d’épuration. Une habitante en colère lui décrit les nuisances subies au cours de la nuit. Musique, véhicule qui fonce dans le quartier… Des faits qui se répètent depuis le début de l’été. « Ils jettent des pavés dans les jardins, mettent la musique à fond, lancent des pétards sur les voitures », décrit une riveraine qui a peur qu’un véhicule finisse par percuter un passant ou s’encastre dans une habitation. « Avant ils étaient devant l’école maternelle des Varennes. Maintenant ils ont en face de la station d’épuration. C’est une chaîne sans fin. On ne peut rien à dire à ces gens. Ils n’ont rien à perdre », évoque un autre habitant, excédé par ces incivilités à répétition. René Gaudot, le maire, avoue son impuissance. Lui qui tente au quotidien de trouver des solutions doit faire face aux plaintes des riverains et essaye de nouer le dialogue avec un groupe de 15 à 25 jeunes gens âgés de 18 à 30 ans environ. « Je leur ai même trouvé un lieu pour se réunir, un peu plus éloigné des habitations mais dans le quartier. On leur a mis un banc, on a installé un éclairage. Et regardez ? », déplorait-il hier matin. Le banc est retourné, des détritus jonchent la chaussée. « Mais ça, à la limite, ce n’est pas le plus grave. Le problème, ce sont les rodéos et les nuisances sonores. Les habitants en ont ras-le-bol de ne pas dormir. Certains ont peur. Il y a aussi les gens du village vacances que cela dérange », souligne le maire.

Quatre appels à la gendarmerie en juillet

Il y a quelques jours, il avait fait déposer un courrier dans les boîtes à lettres des habitants afin d’en appeler à la responsabilité des parents. « Les solutions sont entre les mains des familles des contrevenants-perturbateurs ; aussi je fais appel au sens civique de chacun (e), le quartier des Varennes méritant une autre réputation que celle qu’il a actuellement », écrivait-il. Malgré ses interventions répétées, la situation ne s’améliore pas. « Que faire contre ces comportements de voyous ? Et comment ? », s’interroge-t-il. Hier matin, il a informé le sous-préfet et la gendarmerie de la situation. Le capitaine Davoust tient à relativiser le phénomène qui n’est selon lui pas plus important que les années précédentes. « Depuis le début du mois de juillet, nous n’avons reçu que quatre appels pour le quartier des Varennes », souligne le capitaine Davoust.

http://www.lest-eclair.fr/faits-divers-justice/rodeo-nuisances-sonores-le-maire-denonce-des-jna0b0n74492

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz