Publié par Michel Garroté le 22 juillet 2013

hezbollah-1

Michel Garroté, réd en chef  –-  Réunis en conseil à Bruxelles, lundi 22 juillet, les ministres européens des Affaires étrangères ont décidé d’inscrire uniquement la branche militaire du Hezbollah, mais pas la branche politique, sur la liste des organisations terroristes. Cette décision nécessitait l’unanimité des 27 Etats-membres de l’UE.

Les pays sunnites avaient plaidé pour inscrire le mouvement chiite libanais — branche politique et branche armée — sur la liste des mouvements terroristes établie par l’Union européenne, en raison de son soutien au régime syrien. En effet, le Hezbollah prend position en faveur de Bachar Al-Assad et sa branche armée combat aux côtés de l’armée syrienne.

La décision de l’UE est complètement stupide. C’est la branche politique du Hezbollah qui donne ses ordres à la branche armée du mouvement terroriste. Par conséquent, c’est tout le Hezbollah — et non pas uniquement sa branche armée — qu’il fallait mettre sur la liste des mouvements terroristes établie par l’Union européenne.

La France est alignée sur la position du gouvernement libanais. Celui-ci considère le Hezbollah comme un élément majeur de la scène politique libanaise. Pour mémoire, le Hezbollah est une milice légionnaire et étrangère à la solde des mollahs iraniens. Malgré cela, des médias français allèguent que la récente décision de l’UE aurait soi-disant été prise sous la pression d’Israël…

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz