FLASH
Autriche #Vienne : un migrant musulman qui préparait un attentat à la bombe arrêté il y a 2 heures  |  Donald Trump vient de devenir le 45e président – et il rappelle déjà ses promesses  |  Au moment de l’investiture de Donald Trump, la bourse progresse encore : les petits retraités retrouvent des couleurs !  |  #Melbourne: selon des témoins, le conducteur au nom grec a bien crié Allahu Akbar en fonçant sur la foule  |  La gauche fasciste tente d’empêcher les Américains de se rendre à l’inauguration de Trump  |  Australie #Melbourne : Un homme lance sa voiture sur la foule : 3 morts, 27 blessés  |  Gambie : le département d’Etat américain demande à ses ressortissants de quitter le pays – risque de conflit armé  |  Trump entend faire de son discours inaugural sa vision philosophique pour l’Amérique  |  Benjamin Netanyahu fait l’objet d’une enquête de la police dans au moins 4 dossiers  |  Marwan Abu Ras (Hamas) : « les juifs recrutent des prostituées et des filles qui ont le SIDA pour attraper les Arabes »  |  Trump : je n’ai pas oublié ma promesse de déplacer l’ambassade à Jérusalem, je suis quelqu’un qui tient promesse  |  Mali : al Qaïda revendique l’attentat qui a fait 47 morts  |  Mali : l’attentat contre le camp du MOC atteint maintenant 77 morts…  |  Nolan L. qui a giflé Manuel Valls: 3 mois de prison avec sursis et 105h de travaux d’intérêt général  |  Valls interpellé par un auditeur d’Inter: « la claque, on était 66 millions à vouloir te la donner »  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 24 juillet 2013

Ses immenses yeux noirs dévorent son petit visage. A 11 ans, Nada Al Ahdal s’est enfuie de chez elle pour ne pas être mariée de force. Menacée de mort par ses parents, elle lance un appel au nom de toutes les petites filles qui subissent le même sort. Le site Youphil* relaie la vidéo, sous-titrée en anglais par l’Institut de recherche des médias du Moyen-Orient (MEMRI).

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Selon le site Now, la jeune fille, issue d’une famille modeste de huit enfants, vit désormais chez son oncle, monteur pour une chaîne de télévision. Ce dernier avait déjà recueilli un autre neveu, dont les parents n’avaient pas les moyens de prendre en charge les soins médicaux. Nada a porté plainte contre sa mère.

«Allez-y, mariez moi de force et je me tuerai !»

Avec détermination, la fillette fait de sa colère devant l’objectif. «Je n’aurais eu aucune vie, aucune éducation. N’ont-ils vraiment aucune compassion ? Ils ont menacé de me tuer si je partais chez mon oncle. Quel genre de personnes peut menacer son enfant comme ça ?», demande la fillette.

Si Nada a pu fuir, elle sait que beaucoup d’enfants ne peuvent échapper au piège. «Certains enfants ont décidé de se jeter dans la mer. Ils sont morts maintenant. Ce n’est pas normal pour des enfants innocents. (…) Ma tante maternelle avait quatorze ans. Elle est restée un an avec son mari, ensuite elle s’est couverte d’essence et elle s’est immolée. Elle est morte.»

Nada finit par apostropher ses parents : «Allez-y, mariez moi de force et je me tuerai !»

Au Yemen, un quart des jeunes filles mariées avant 15 ans

Au Yémen, pays parmi les plus pauvres du monde, les mariages forcés de très jeunes filles sont fréquents. Un espoir pourtant était né en 2009, Nojoud, 10 ans, mariée, battue et violée par un homme de trois fois son âge, avait obtenu le divorce. Sa victoire inattendue avait fait le tour du monde et suscité un immense élan de solidarité internationale.

A la suite de son cas, la loi promulgation de la loi pour protéger les jeunes filles des mariages précoces avait été retoquée. D’après l’Unicef, 37.000 filles de moins de 18 ans sont mariées tous les jours dans le monde.

http://www.leparisien.fr/laparisienne/societe/video-le-temoignage-poignant-d-une-yemenite-de-11-ans-qui-refuse-un-mariage-force-23-07-2013-3002795.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz