FLASH
La femme du jihadiste d’Orlando a été -enfin- arrêtée par le FBI – vivement que Trump arrive !  |  Gaza : un colon palestinien s’est immolé, motif encore inconnu  |  Turquie : explosion d’une voiture de police à Diyarbakır, 1 policier mort, 3 blessés  |  Attentat : militaire tué à coups de couteau à Chambéry, infos suivent  |  Suite à la conférence de la paix, l’autorité palestinienne déclare que « tout Jérusalem est territoire palestinien occupé »  |  Tôt ce matin, Tsahal a démantelé une cellule terroriste islamiste dormante près d’Hebron  |  Conférence de Paris sur le Moyen-Orient : la Grande Bretagne et l’Australie rejettent la résolution  |  Tunisie : chut ! L’islam religion de tolérance, jette en prison deux homosexuels  |  Ce matin, des jihadistes ont tiré des coups de feu depuis Gaza – Israël a répondu en détruisant une cible du Hamas  |  Le Mexique menace Trump: si vous nous imposez une taxe d’import, nous ferons pareil pour la neutraliser  |  Belgique : grosse opération anti-terroriste en ce moment parmi la population musulmane de #Molenbeek  |  L’Allemagne prévoit de renvoyer des réfugiés dans leur pays à partir de mars 2017  |  Nigeria : Triple explosion au park Madagali Motor, nombreuses victimes  |  Sondage Jerusalem post : 79% des israéliens pensent que Trump sera pro israélien  |  Sondage Jerusalem post : 65% des israéliens pensent qu’Obama est pro palestinien  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 29 juillet 2013

Arafat

Michel Garroté, réd en chef  –-  C’est l’ancien diplomate (membre du parti Démocrate) Martin Indyk qui assume une nouvelle fois le rôle d’émissaire américain pour la paix au Proche-Orient, cette fois pour superviser la reprise des pourparlers entre Israéliens et Palestiniens qui débutent ce soir à Washington. Martin Indyk a été ambassadeur des Etats-Unis en Israël durant la présidence de Bill Clinton. Il a aussi été, toujours sous Bill Clinton, émissaire spécial des Etats-Unis pour le Proche Orient. C’était au temps de Yasser Arafat.

Martin Indyk est vice-président et directeur du centre d’études Brookings auquel appartiennent également Omar Ashour et Shadi Hamid, basés à Doha, dans la monarchie islamique du Qatar, et, tous les deux « spécialistes », entre autres, du djihad. Martin Indyk affiche en juillet 2013 ses convictions, non pas obamiques, mais clintoniennes (surtout Bill et aussi un peu Hillary) sur son propre compte Twitter (cf. source). Dans les médias israélophobes, Indyk est présenté comme un « ami » d’Israël et comme un « diplomate juif ». Ses activités au Brookings Center de Washington et ses liens avec le Qatar tendent pourtant à démontrer le contraire.

Reproduction autorisée avec mention :

© Michel Garroté www.dreuz.info

Source :

https://twitter.com/Martin_Indyk

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz