FLASH
[25/02/2017] L’ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’ONU Nikki Haley a rencontré la famille d’un soldat israélien tué par le Hamas  |  Emeutes de Nantes : « la situation est totalement hors contrôle »  |  Grèce, Dafni : des démineurs ont neutralisé un explosif posé près d’un poste de police  |  Danemark, Aarhus : un somalien musulman de 25 ans mis en accusation : il cherchait à fabriquer une bombe pour commettre un attentat  |  3 Palestiniens sont morts, 5 autres ont été blessés. Ils ont respiré des gaz alors qu’ils creusaient un tunnel terroriste  |  [24/02/2017] États-Unis #DullesAirport forte présence policière y compris groupe anti explosifs  |  Nigéria : 7 soldats et 3 militants tués dans une embuscade de Boko Haram  |  Effet Trump : l’Irak vient d’effectuer son premier bombardement aérien contre l’Etat islamique en Syrie  |  Bahrain, Sanabis : une femme a été blessée par une explosion lors d’un attentat terroriste  |  [23/02/2017] Bobigny : 2 jeunes juifs agressés par des maghrébins, un d’eux amputé avec 1 scie égoïne – silence média (comme toujours)  |  Mali : l’armée française a neutralisé des jihadistes qui ont ouvert le feu sur elle près de la frontière algérienne  |  Projectveritas, le site de James O’Keefe a explosé : trop d’internautes connectés pour voir les CNN Tapes  |  James O’Keefe offre 10 000$ à toute personne qui lui envoie une vidéo qui expose la malhonnêteté des médias  |  Geert Wilders contraint d’annuler ses activités publiques: un policier a révélé des détails sécurité aux musulmans  |  L’aviation militaire israélienne a abattu un drone du Hamas qui volait en direction de la Méditerranée  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 4 août 2013

Le père a volontairement électrocuté ses enfants avant de tenter de se suicider.

Les deux frères décédés vendredi soir par électrocution à Chênée (Liège) sont les petits Yassine et Wael K., âgés respectivement de 5 et 3 ans. La maman, âgée de 40 ans, avait récemment averti son mari qu’elle allait le quitter. Le mari, Abdelmajid K., 54 ans, refusait la séparation et avait menacé son épouse. Il est d’ailleurs cité le 14 août prochain devant le tribunal correctionnel de Liège à la suite de ces menaces, malgré le fait que sa femme souhaitait une séparation à l’amiable.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Le couple et les enfants vivaient toujours ensemble dans la maison du thier des Critchons, à Chênée. Vendredi soir, la maman s’est absentée. Lorsqu’elle est revenue, elle n’a pas pu ouvrir la porte principale de l’habitation car celle-ci était fermée de l’intérieur. La femme s’est alors rendue à l’arrière de la maison et a vu son mari titubant lui ouvrir. C’est alors qu’elle a découvert les deux garçons inconscients dans l’eau de la baignoire. En voulant retirer les enfants de l’eau, elle a ressenti un choc électrique. Elle s’est ensuite mise à hurler, ce qui a alerté les voisins. Certains ont tenté de réanimer les deux frères, avant que les médecins du Smur arrivés sur les lieux n’échouent à leur tour. Les garçons sont décédés sur place.

Pendant ce temps, le père, qui était toujours dans la maison, sous l’influence de médicaments, s’est tailladé les veines et est tombé inconscient. Il a été transporté à la clinique Notre-Dame des Bruyères, à Chênée, où on le considérait samedi comme hors de danger. Les constatations de la police fédérale (section crime) ont établi que les frères avaient été mis dans l’eau de la baignoire, dans laquelle le père a ensuite jeté un sèche-cheveux branché, et non un aspirateur comme évoqué précédemment. Avant de tuer ses enfants, Abdelmajid K. avait inscrit sur un mur: « Si elle part, je pars avec les enfants. » L’audition du père par la police judiciaire fédérale (PJF) pourrait encore avoir lieu ce samedi.

http://www.lalibre.be/actu/belgique/deux-enfants-meurent-electrocutes-a-chenee-51fcd20035705d93419c918d

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz