FLASH
Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments  |  Trump déclare qu’il va demander avis à Obama en raison de son expérience, pour ses futures nominations  |  Sous les pressions des réseaux sociaux, le Premier ministre italien Renzi donnera sa démission ce mercredi 7 décembre  |  Trois jihadistes ont été placés en garde à vue dans le cadre de l’enquête sur le meurtre du couple de policiers à Magnanville en juin dernier  |  Le député LR Damien Abad à Ségolène Royal : « La castritude aigüe, ça se soigne ! »  |  Délire de @FranceInter : la radio d’Etat compare Nelson Mandela à un terroriste  |  Sondage : une majorité d’Américains pense que Trump peut conserver ses entreprises – les médias ne veulent pas  |  « Donald Trump personne de l’année » pour Time Magazine  |  Le vol Pakistan Airlines #PK661 a été observé plongeant vers le sol – il y a 47 personnes à bord avec l’équipage  |  Un avion de Pakistan Airlines avec 34 personnes à bord a disparu des radars au dessus d’Abbottabad  |  Votez et faites gagnez Sylvia Pinel à la primaire socialiste: elle est créditée de 0% de votes, elle sera parfaite face à la droite  |  Syrie : énorme explosion d’un dépôt de munitions de l’armée à Damas, frappé par l’aviation israélienne durant la nuit  |  Malawi : des milliers de chrétiens manifestent contre l’avortement et le mariage homo  |  L’armée syrienne contrôle maintenant 100% des vieux quartiers est d’Aleppo  |  Pour être réélue, Merkel veut maintenant préserver la culture allemande contre le mode tribal et la sharia des immigrés  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaïa le 15 août 2013

Une maison squattée bloque la construction de 45 logements sociaux et inquiète les voisins. Le maire d’Aubière prend la plume et interpelle la ministre du Logement, Cécile Duflot.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

« Pourquoi tient-on un discours au niveau national, si c’est pour ne pas le relayer au niveau local ? » Le maire d’Aubière, Christian Sinsard aime poser les questions qui fâchent. Et le cas échéant, il n’hésite pas à le faire en haut lieu. L’élu a envoyé, hier, à la ministre du Logement, Cécile Duflot, un courrier qui dénonce une situation, qui perdure « depuis un an et demi » sur sa commune. Plusieurs individus, « d’origine roumaine », squattent illégalement une maison de la rue de Margeride, provoquant la colère des voisins et un imbroglio administratif, bien difficile à démêler.
La construction de 45 logements bloquée

La maison occupée appartient à une dame, résidant en maison de retraite depuis plusieurs années. En son absence, la demeure restait vacante, situation dont un groupe de personnes a profité pour envahir les lieux. C’est la fille de la propriétaire, qui a découvert la situation quand elle a décidé de vendre la maison. Une bien mauvaise surprise. Une promesse de vente a malgré tout été signée par le bailleur social, Auvergne Habitat. Mais à deux conditions : que le terrain, transformé en véritable décharge, soit nettoyé et que les occupants soient expulsés. Un jugement a été rendu en ce sens le 16 mai dernier. Mais le statu quo demeure pour l’instant…

C’est là que le maire d’Aubière entre en scène. Dans son courrier à la ministre, Christian Sinsard fait part de son « incompréhension ». Il cite notamment la circulaire interministérielle du 24 août 2012, qui assortit chaque expulsion d’un relogement. Comme le texte en offre la possibilité, le maire d’Aubière a même trouvé des bâtiments à préempter. En vain. Selon l’édile, la préfecture renâcle, faute de moyens financiers. « On ne fait pas de commentaires sur ce dossier », rétorquent les services de l’État.

Pour le maire, la situation pose deux problèmes, sanitaire et social. La présence des squatteurs bloque la construction de 45 logements sociaux, dans une commune, qui affichait, en 2008 un taux de 13,46 %, loin des standards imposés par la loi SRU. Or, ce projet prend place dans un programme immobilier, qui ferait passer le pourcentage à 21,5 %, à l’horizon 2017-2018, sur la commune d’Aubière, explique Christian Sinsard dans sa missive.
« Il y a des rats énormes qui circulent »

Mais dans l’immédiat, c’est surtout pour les voisins que la situation est difficile à vivre. La propriété de 5.500 m ² fait figure de décharge à ciel ouvert. « Ça va du matelas au tas de ferraille, explique Jean-Luc Varache, dont la maison, coquette, est située en contrebas du squat. Ça pose un vrai problème sanitaire. Il y a des rats énormes, qui circulent ». Les résidants se plaignent également d’une recrudescence des cambriolages. « Les gens ont vraiment peur pour leur sécurité », poursuit le riverain.

Plusieurs enquêtes, sociales et policières, ont été menées, sans aboutir pour le moment. Même le nombre de personnes présentes dans les murs est difficile à établir. « Il y a un patriarche et un noyau dur d’une quinzaine de personnes », estime Christian Sinsard.

Hier matin, la maison semblait inoccupée, mais avec les volets calfeutrés et les portes fermées à clé, difficile de se faire une idée. Seul signe de présence humaine, un jardin d’été de brocante, installé à la va-vite à l’ombre des haies. Et quelques bouteilles en verre qui semblent avoir été fracassées la veille. Selon Christian Sinsard, une évacuation est prévue « par les forces de police à la fin du mois d’août ». « Sans relogement », précise l’élu dans sa lettre à la ministre. Qu’en pensera Cécile Duflot ?

http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2013/08/13/le-maire-d-aubiere-ecrit-a-cecile-duflot-pour-denoncer-une-occupation-illegale-1655964.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz