FLASH
[29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  |  Attentat du Drugstore : réclusion à perpétuité requise contre le monstre Carlos le chacal  |  Egypte : 1 soldat égyptien et 6 militants de l’Etat islamique tués en deux incidents séparés dans le Sinaï  |  Syrie : un drone suspecté d’être américain, bombarde une voiture avec 6 occupants d’al-Qaïda  |  Blocus ? Non, propagande antisémite : 719 camions contenant 25 385 tonnes de biens sont entrés à Gaza par Israël hier  |  [26/03/2017] Syrie : Une milice soutenue par les Etats-Unis a pris le contrôle de la base aérienne de Tabqa  |  Erdogan a lancé un raid contre l’organisation anti-corruption de Reports that Navalny à Moscou  |  Attentat de Londres : nouvelle arrestation. Un musulman de 30 ans interpellé à Birmingham  |  Contre-attaque : Les responsables républicains transmettent au parquet leur dossier juridique sur le cabinet noir  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 16 août 2013

Se retrouver sans carte de crédit à l’étranger, à la suite d’une perte ou d’un vol, peut vous attirer de sacrés ennuis.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Un jeune couple de touristes australiens, Alexandre Tempone, chef d’entreprise, et son amie Blandine, mannequin, vient de l’apprendre à ses dépens. Dans la soirée de dimanche, à l’hôtel La Victoire, à Vence, Alexandre a été tiré de la chambre par des gendarmes « brandissant leurs armes »dixit l’intéressé, puis menotté, conduit avec Blandine – non menottée quant à elle – à la gendarmerie de Mouans-Sartoux.

« La sécurité des gendarmes prime »

« L’interpellation s’est déroulée conformément à la procédure habituelle, explique Eric Painset, le commandant de la compagnie de Grasse. On ne sait jamais à qui on a affaire dans ce genre d’intervention. La grivèlerie est souvent utilisée par des gens en fuite. Pour moi, la sécurité des personnels prime. »

Ce n’est qu’à la brigade qu’ils disent avoir compris ce qui leur était reproché :« Une note impayée de 300 euros, pour deux nuits d’hôtel passées dans un hôtel de Mouans-Sartoux »(1). Et Alexandre de poursuivre :« La carte de crédit de mon père devait payer l’addition. J’en avais convenu avec l’hôtelier de Mouans-Sartoux. En attendant le paiement, j’avais laissé mon permis de conduire en gage car nous devions partir pour Vence, où nous avions réservé un autre hôtel. J’avais aussi confié mon numéro de portable et mon e-mail à l’hôtelier. »

20 h de garde à vue

Alexandre dit avoir tenté de téléphoner dans la journée de dimanche à l’hôtelier concerné pour le rassurer.« Nos appels sont restés sans succès. Nous avons décidé de l’appeler lundi matin avant de récupérer auprès de lui mon permis de conduire pour nous rendre en Italie. Malheureusement, j’ai cru comprendre que l’hôtelier avait finalement jugé que mon permis était un faux. Moralité, il a prévenu la gendarmerie dimanche, sans même essayer de nous joindre et tout s’est enclenché. »

Au bout de près de 20 heures de garde à vue, le couple de vacanciers a été relâché, leur situation ayant été régularisée, « grâce à l’aide d’un cousin vivant à Orléans ». Alexandre devait recevoir hier à Vence une nouvelle carte de crédit envoyée depuis l’Australie. Et ainsi poursuivre plus sereinement son voyage…

1. Les gendarmes évoquent quant à eux une ardoise supplémentaire, de 1 300 euros, dans un hôtel de Juan-les-Pins. « Nous avons eu effectivement un problème pour régler les trois dernières nuits, mais elles ont été payées par un ami », assurent de leur côté les Australiens.

http://www.nicematin.com/cagnes-sur-mer/la-mesaventure-de-touristes-australiens-suspectes-de-grivelerie-a-vence.1394382.html

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz