FLASH
Face aux critiques internationales, Mahmoud Abbas change d’avis et demande à assister aux obsèques de Shimon Peres | Nigéria : selon l’ONU, 75 000 enfants pourraient mourir de faim à cause de la religion de paix et d’amour de Boko Haram | Apple : l’iPhone 8 est développé en Israël à Herzliya – que vont faire les boycotteurs ? | Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers | #Israël: Olmert, l’ex Premier ministre corrompu, écope de 8 mois de prison supplémentaires | UPIK a proposé 140 amendements à l’EU pour économiser l’argent des contribuables. L’UE en a rejeté 43 d’un bloc | L’ex président israélien Shimon Peres et décédé à l’âge de 93 ans | Selon le procureur de la République de Nice, 5 projets d’attentats ont été déjoués depuis le 14 juillet sur la Côte d’Azur | Premières estimations : le débat présidentiel a été regardé par plus de 80 millions de personnes | La famille de Shimon Peres a été appelée à l’hôpital |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 20 août 2013

 

Jacques-Vergès

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Je ne veux pas faire trop de commentaires personnels sur Jacques Vergès enterré ce mardi 20 août à Paris. Hormis la France, je ne connais aucun pays libre et démocratique où un individu à ce point cynique puisse faire  —  en 2013, au 21ème siècle, au troisième millénaire,  —  l’objet d’éloges funèbres aussi ridicules que choquants dans les médias. J’ai presque envie de plagier Gainsbourg en déclarant « je suis content que tu sois mort vieille canaille » et Boris Vian en affirmant « j’irais cracher sur ta tombe ».

Sur lemonde.fr, Me François Saint-Pierre écrit entre autre : À ses détracteurs qui lui reprochaient de piètres résultats judiciaires, ce qui le vexait cruellement, il répliquait que pas un seul de ses clients n’avait alors été exécuté. N’était-ce pas la preuve, protestait-il, que la défense de rupture s’était imposée comme la seule stratégie utile, devant les tribunaux militaires ? Ce n’est qu’après l’avoir ainsi pratiquée que Jacques Vergès la théorisa, dans son fameux De la stratégie judiciaire (Minuit, 1968).

Me François Saint-Pierre : Ce livre-culte inspira des générations d’avocats, stimulés par sa provocante dialectique. « Le but de la défense n’est pas tant de faire acquitter l’accusé que de mettre en lumière ses idées », y lisait-on, ou encore : « La rupture bouleverse toute la structure du procès ; au premier plan apparaît soudain la contestation brutale de l’ordre public ! Ces proclamations de principe vous font aujourd’hui sourire, n’est-ce pas ».

Voilà pour l’éloge funèbre du « Monde ».

Sur Riposte laïque, en revanche, Manuel Gomez, plus incisif, écrit notamment : « Collaborateur des nazis, avec le Parti Communiste jusqu’à fin 1941, il s’enfuit à Londres en 1942 et s’engage dans les FFL. Certains appellent cela de la résistance, pour moi les résistants sont ceux qui sont restés sur le sol français et qui ont risqué leur vie jusqu’au sacrifice suprême. Né en Thaïlande, d’une mère vietnamienne et d’un père réunionnais (consul de France). Il a grandi à La Réunion et le système colonial, qu’il a toujours abhorré, en a fait un brillant avocat ».

Manuel Gomez : « Depuis il n’a cessé de défendre les ennemis de la France, ceux qui versaient le sang de nos enfants aussi bien en Algérie qu’en métropole, et il définit comme « la période la plus glorieuse de sa vie » celle où il a épousé la cause du FLN, tout en épousant également une de leurs poseuses de bombes, Djamila Bouhireb, condamnée à mort puis graciée par De Gaulle en 1962. Dès l’indépendance de l’Algérie il se convertit à l’Islam et s’installe à Alger où il se croyait promis à une grande carrière politique ».

Manuel Gomez : « Mais comme nombre de ceux qui l’ont également cru parce qu’ils avaient aidé les tueurs de Français, il est oublié et disparaît en 1970, abandonnant sa femme et ses deux enfants. Lorsqu’il réapparaît huit années plus tard, il est subitement devenu très riche. Comment ? Probablement une fortune acquise durant le régime de terreur des khmers rouges, dont il défend l’un des dictateurs, Khien Samphan ».

Manuel Gomez : « Dès lors il accepte toutes les affaires qui peuvent lui valoir le concours des médias et surtout la célébrité : Klaus Barbie, les terroristes Carlos, Nakache, Abdallah, les membres des Fractions Armée Rouge et Action Directe, Milosevic le sanglant dictateur serbe, Roger Garaudy, l’exclu du PC, etc. », ajoute Manuel Gomez.

Aujourd’hui, j’ai cherché pendant longtemps sur Internet un article qui ne fasse pas de Jacques Vergès un cadavre exquis. Peut-être ai-je mal regardé. A part celui de Riposte laïque, je n’ai trouvé que de la louange tantôt sincère, tantôt hypocrite, la pire des deux étant la seconde.

Reproduction autorisée avec mention :

M. Garroté réd en chef www.dreuz.info

Sources :

http://www.lemonde.fr/idees/article/2013/08/20/non-jacques-verges-n-a-pas-invente-la-defense-de-rupture_3463953_3232.html

http://ripostelaique.com/jacques-verges-est-mort-dieu-soit-loue.html

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz