Publié par Salem Ben Ammar le 24 août 2013

Amina Femen

La condition de la femme, dans la majorité des pays musulmans, est inférieure à celle des animaux en Occident. Il n’empêche, Amina ne peut pas ignorer qu’Israël est en tout le bouc-émissaire des musulmans. Plus ils s’enlisent, plus ils accusent les israéliens de tous leurs malheurs. Cette obsession est symptomatique de leur incapacité à assumer leur humanité.

Plutôt que regarder en face leurs échecs chroniques, et réfléchir à la meilleure façon de ne pas les reproduire, ils font d’Israël un substitut idéal et se donnent bonne conscience.

C’est toujours la faute de l’autre, et surtout d’Israël, s’ils en sont là depuis la chute de Grenade.

Est-ce Israël qui a fait détruire l’écosystème tunisien au 11e siècle et qui est derrière le génocide des peuples amazighs, hindous, assyriens, et arméniens ?

C’est Israël qui a inspiré la pédophilie, l’excision, le djihad de la terreur islamique et du nikab, la lapidation, le racisme, la relégation des femmes, la corruption, l’ignorance, la polygamie, la prostitution halal et toutes les autres tares qui caractérisent ces sociétés ?

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

C’est encore la faute à Israël si les musulmans sont le peuple le plus rétrograde, arriéré, analphabète, violent, fanatique, despotique et liberticide ?

Amina, plutôt que de parler du « financement occulte » du mouvement Femen, a raté sa sortie en oubliant de condamner les meurtres des soldats tunisiens et les assassinats politiques au nom de l’islam.

Et encore heureux qu’elle ne les a pas imputés à Israël !

Les pays musulmans produisent des terroristes, les Juifs produisent des Prix Nobel, et aucune propagande ne peut le cacher.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Salem Ben Ammar pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz