FLASH
[28/05/2017] Udi Segal channel 2- A Bethlehem Trump a hurlé sur Abbas: « vous m’avez piégé! Les Israéliens m’ont montré comment vous incitez au terrorisme  |  [27/05/2017] La tombe du général de Gaulle à Colombey-les-Deux-Eglises a été vandalisée  |  Londres : le théatre de Piccadilly Circus vient d’être évacué en pleine séance  |  Trump : « je prendrais ma décision finale sur les accords de Paris [sur le climat] la semaine prochaine »  |  ISIS revendique l’attentat de Manchester  |  Somalie: les islamistes empêchent les populations affamées de recevoir l’aide alimentaire  |  Grande Bretagne : Durham bloquée par la police. Population évacuée du centre ville  |  Philippines, Marawi : l’armée bombarde les combattants de l’Etat islamique lors d’affrontements urbains  |  [26/05/2017] Afghanistan : des terroristes talibans attaquent une base militaire dans la province de Kandahar, au moins 20 morts  |  Syrie : nouvelle frappe de la coalition américaine : 80 proches de l’Etat islamique tués  |  Manchester : Salman Abedi a préparé son attentat depuis 1 an  |  La police allemande a arrêté un islamiste à Essen  |  Egypte, des musulmans attaquent des Chrétiens coptes dans un bus: 24 morts, 16 blessés. Ils n’ont pas entendu les mots d’amour de Manchester  |  [25/05/2017] Philippines : affrontements violents aujourd’hui entre ISIS et l’armée philippine dans l’ouest de Mariwa  |  Manchester : raid de la police en cours concernant des suspects en rapport avec l’attentat  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 25 août 2013

Un restaurateur de Carmaux a été mis en examen pour « violence avec armes ayant entraîné la mort sans intention de la donner ».

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Un restaurateur de Carmaux (Tarn) était présenté à un juge d’instruction toulousain dimanche soir pour avoir porté un coup de couteau mortel à un homme de 41 ans lors d’une rixe devant son établissement dans la nuit de vendredi à samedi.

Le parquet requiert une mise en examen pour « violence avec armes ayant entraîné la mort sans intention de la donner » et le placement en détention provisoire de cet homme, a précisé le procureur de la République de Toulouse, Michel Valet. Un de ses amis, placé en garde à vue comme lui depuis samedi matin, devait aussi être poursuivi pour lui avoir prêter main forte dans la bagarre. Il ne lui serait pas reproché d’avoir utilisé une arme blanche, aucune blessure grave ne lui est imputée, et il pourrait être mis en examen pour « violence avec arme par destination » et laissé libre sous contrôle judiciaire.

Les débats devant le juge d’instruction et le juge des libertés et de la détention devaient se prolonger tard dans la soirée. Le patron de la sandwicherie devant laquelle s’est déroulé le drame, en marge de la fête de la Saint-Privat, traditionnelle à Carmaux à la fin août, venait d’ouvrir son établissement il y a trois semaines. « Le patron de la sandwicherie est intervenu vers 0h30 pour mettre fin à des disputes violentes au sein d’un groupe devant son établissement, des violences s’en sont suivies et un homme de 41 ans a reçu un coup de couteau mortel », a expliqué Valet. Selon le procureur, les premiers éléments de l’enquête et les auditions en garde à vue font penser qu’il n’y avait pas de conflit préexistant entre les protagonistes mais que « les troubles ont suscité l’intervention du patron » et la bagarre qui s’en est suivie.

Le maire de Carmaux, Alain Espié (PS) rapporte des témoignages selon lesquels « la discussion a dégénéré ». « Le restaurateur aurait pris un tabouret et un couteau de cuisine: résultat un homme poignardé, un autre blessé, âgé de 20 ans et le restaurateur blessé aussi », selon le maire, qui trouve « désolant d’arriver à la mort d’une personne pour une peccadille ».

Selon le procureur, l’autre homme blessé a reçu un coup de couteau au bras, tandis que le restaurateur et son ami ont reçu des coups dans la bagarre. La devanture de l’établissement, « Le Coq Carmausin », a été endommagée lors de la rixe. La victime, un Carmausin de longue date, « a été tué en protégeant son fils de 20 ans ». Ce père de famille avait deux autres enfants, de 6 et 11 ans.

http://www.rtl.fr/actualites/info/article/carmaux-un-restaurateur-devant-le-juge-apres-une-rixe-mortelle-7764028256

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz