FLASH
[30/03/2017] Référendum turc : 3 Kurdes poignardés à Bruxelles alors qu’ils allaient voter  |  Israël prie ses ressortissants de quitter immédiatement les stations égyptiennes de la mer rouge en raison d’une possible attaque d’ISIS  |  Un blocus ça ? 20 541 tonnes de biens de consommations transportés par 626 camions sont entrés à Gaza depuis Israël hier  |  Venise : arrestations in extremis de terroristes qui se préparaient à bombarder le pont du Rialto  |  Blocus de Gaza ? Non, propagande antisioniste : hier 210 personnes ont franchi la frontière entre Israël et Gaza  |  Pour cause de discrimination, Israël boycott désinvesti et sanctionne l’ONU de 2 millions de dollars  |  L’Etat envisage d’acheter 62 hôtels F1 au groupe Accor afin de créer des centres pour migrants  |  France, Rouen : alerte à la bombe dans une église, police sur place  |  [29/03/2017] Washington : la femme qui a foncé sur la police a été mise en prison – il ne s’agit pas d’un attentat  |  Le « ministre de la Santé » de l’Etat islamique a été tué à Mossoul  |  Si c’est vrai bravo madame ! lors de la perquisition au FN, MLP a coincé son smartphone dans son décolleté pour filmer  |  [28/03/2017] Maroc : 14 personnes arrêtées pour avoir incendié un commissariat  |  [27/03/2017] Plus de 400 jihadistes seraient rentrés au Royaume Uni d’après une source sécuritaire  |  L’Iran classe la CIA et l’Armée américaine comme organisation terroriste  |  L’opposant de Poutine Alexei Navalny condamné à 15 jours de détention après les manifestations anti-corruption d’hier  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 26 août 2013

Malines, Anvers et Vilvorde ont reçu des moyens financiers de la ministre de l’Intérieur Joëlle Milquet, pour lutter contre l’embrigadement des jeunes par des extrémistes musulmans qui les incitent à partir sur le front en Syrie. Malines a reçu 30 000 euros en 2013, en 2014 elle en recevra encore 80 000. Avec cet argent, la ville a décidé d’engager un fonctionnaire anti-radicalisation.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Ce fonctionnaire devra débusquer sur le terrain ceux qui poussent les jeunes à l’extrémisme. Les jeunes musulmans de Malines, en particulier ceux d’origine marocaine, sont sensibles à la propagande des extrémistes, explique le premier échevin N-VA, Marc Hendrickx, à l’initiative de ce projet. Il n’y a pas encore de jeunes qui sont partis de Malines pour la Syrie mais on sent bien que l’influence des islamistes grandit.

La ville a donc décidé de couper l’herbe sous le pied des islamistes en engageant un fonctionnaire affecté à la déradicalisation. Il sera chargé de dresser un état des lieux de la situation et puis d’aller à la rencontre des jeunes sur le terrain.

En quoi consistera le boulot de ce fonctionnaire très particulier? « Dans un premier temps, il va devoir essayer de cartographier le phénomène », répond Stef Christiaensen, conseiller à la sécurité de la ville de Malines.

« Nous ne pensons pas qu’il y ait des graves problèmes de radicalisation mais il ne faut pas attendre les situations désastreuses pour agir. Comme cela, on va pouvoir être attentifs, proactifs, cartographier donc. Et puis ensuite, en concertation avec les hommes et les femmes de terrain, avec les comités d’accompagnement, il devra voir ce qu’il y a lieu d’entreprendre précisément à Malines ».

Notons que le candidat fonctionnaire à cette fonction aura un diplôme universitaire de préférence en sciences islamiques, en anthropologie, en sciences politiques et sociales ou en criminologie.

http://www.rtbf.be/info/belgique/detail_un-fonctionnaire-anti-radicalisation-dans-certaines-villes-flamandes?id=8060310

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz