FLASH
Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers | #Israël: Olmert, l’ex Premier ministre corrompu, écope de 8 mois de prison supplémentaires | UPIK a proposé 140 amendements à l’EU pour économiser l’argent des contribuables. L’UE en a rejeté 43 d’un bloc | L’ex président israélien Shimon Peres et décédé à l’âge de 93 ans | Selon le procureur de la République de Nice, 5 projets d’attentats ont été déjoués depuis le 14 juillet sur la Côte d’Azur | Premières estimations : le débat présidentiel a été regardé par plus de 80 millions de personnes | La famille de Shimon Peres a été appelée à l’hôpital | Belle éthique journalistique : BFMTV choisit l’ancienne conseillère de Bill Clinton pour commenter le débat Trump/ Clinton | Bonne nouvelle : les services français de contre-terrorisme indiquent qu’au moins 200 Français ont été tués en Irak et en Syrie | Egypte : le ministre des Affaires étrangères réaffirme que les liens avec Israël sont solides et stables |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Rosaly le 28 août 2013
Islam politique

Un intellectuel arabe éclairé, Ali Salim, analyse la situation actuelle au Moyen Orient et critique le manque de discernement de l’Occident quant à la menace que fait planer l’islam sur le monde libre.

Les islamophiles devraient suivre les sages conseils de cet homme, avant que les ténèbres de l’islam ne s’abattent sur l’Occident. Et ce n’est pas un affreux islamophobe occidental, un paranoïaque à tendance obsessionnelle, dixit les apologistes d’un chimérique islam à l’occidentale, qui s’exprime, mais un Arabe lucide, qui connaît très bien la mentalité et la culture des peuples arabo-musulmans.

Nos « intellectuels » de salon, adeptes du « peace and love », les exaltés du « multiculturalisme » à outrance réaliseront toute l’horreur de leur aveuglement le jour où, grâce à leur stupide ignorance, ils goûteront aux bienfaits de la « pax islamica » selon la charia, à laquelle ils sont en train de paver un chemin royal: soumission à leurs maîtres musulmans, paiement d’un impôt sur la vie, décapitation, lapidation, lynchage et autres gâteries « chariatiques » très en vogue à l’époque du prophète bien aimé de l’islam, la « religion » parfaite, la seule, l’unique, la vraie, selon les délires de ce même prophète, porte parole d’Allah.

Si l’islam politique n’est pas arrêté maintenant au Moyen orient, il explosera en Occident

Les Américains doivent prendre conscience que les intérêts occidentaux sont menacés d’être attaqués et détruits, à la fois par les ennemis de l’extérieur et les ennemis de l’intérieur, car si l’islam politique n’est pas arrêté maintenant au Moyen orient, il explosera en Occident.

La situation au Moyen Orient est en train de changer très rapidement. L’espoir, suscité par les printemps arabes, qui devaient conduire à la prospérité, à une reprise économique et à un changement social dans la vie de millions d’Arabes, s’est transformé en déception. La détérioration de la situation est telle que de graves dangers menacent le monde arabo-musulman.

La télévision arabe, notamment Al-Jazeera, diffuse des émissions pour savoir si la seule mission de l’islam est l’effusion de sang, et si le jihad, la guerre au service de l’islam, motive encore les croyants pour envahir d’autres pays, en faisant preuve d’une certaine désinvolture et d’une grande indulgence envers les massacres perpétrés.

Au vu de la situation actuelle, le Moyen Orient s’interroge :

  • « Qui est responsable de la catastrophe qui frappe les Musulmans ? »
  • «Qui nous retient enchaînés au passé, tandis que le reste du monde progresse, va de l’avant dans tous les domaines : social, économique et technologique ? ».

« Inutile de préciser que les imams ne se sentent en rien responsables. Ils prétendent que la seule façon de changer la situation est d’étudier et de pratiquer plus intensément la foi islamique. Comme toujours, la société islamique prétend que la chance lui est contraire et accuse le reste du monde de ses malheurs. Au temps du prophète, nous blâmions les Juifs de Khaybar, de la péninsule arabique, de tous nos maux. De nos jours, les imams à la tête des organisations islamistes militantes affirment que les Juifs, qui ne représentent aucune menace au pouvoir de l’islam, sont responsables de tous nos problèmes, de tous nos échecs. »

Les islamistes radicaux, toutefois, détestent non seulement les Juifs, mais aussi les Chrétiens, qui sont devenus les ennemis jurés des Musulmans. Le Christianisme, tout comme le Judaïsme, est diffamé.

« L’origine de notre haine pour l’Occident chrétien est liée aux Croisades et au fil des siècles, cette même haine pour les Croisades s’est reportée sur les impérialistes européens et les colonialistes. »

La haine pour l’Occident chrétien est fondée sur un sentiment d’humiliation, d’infériorité, sur fond de misère sociale, sur l’impression d’être menacé et exploité. Et tout cela jette des doutes sur l’éternel message de l’islam, la seule « vraie religion», destinée à gouverner le monde et à invalider les autres religions. Les sages islamiques qui interprètent la volonté d’Allah disent que le Christianisme et le Judaïsme, tout en étant monothéistes, sont anachroniques. Et s’ils peuvent encore exister, sous le patronage de l’islam mais dans son ombre, tous les Chrétiens et les Juifs devront un jour se convertir à l’islam.

L’islam exprime publiquement son désir de contrôler le monde, mais ce désir est à des années lumière de sa situation misérable actuelle

« La mauvaise image que nous les Musulmans avons de nous-mêmes nous rend non seulement suicidaires, mais suscite en nous l’envie de détruire quiconque a du succès, même si cela implique notre propre destruction. Le seul pays prospère et puissant au Moyen Orient est Israël, comparé à ses voisins arabes en proie aux massacres, à la pauvreté et à l’arriération, et cela crée un antagonisme, de la jalousie, de la rage, et un désir meurtrier de revanche parmi les musulmans, toujours sous l’influence des printemps arabes et excités par les cheikhs des Frères Musulmans. »

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les imams, dans les mosquées, endoctrinent les masses, prêchent que les véritables ennemis de l’islam sont les Chrétiens, les Croisés, manipulés par les Juifs qui les contrôlent. Dans le but de duper les Chrétiens en Occident et affaiblir Israël, les islamistes édulcorent la situation réelle et disent aux Chrétiens que tout ce qu’ils ont à faire est de résoudre le problème palestinien. Une fois cette épine arrachée, l’existence artificielle des Juifs en Palestine sera terminée, tout le Moyen Orient se métamorphosera en un paradis fleuri. Et tous les peuples vivront en harmonie pour l’éternité. Malheureusement, de nombreux Européens ont avalé et continuent de gober ce « conte » de fée des milles et une nuit.

Mais, quand ils ne s’adressent pas aux Occidentaux, les islamistes répètent un ancien adage : Nous commencerons avec Dimanche et nous terminerons avec Samedi, ce qui signifie : nous nous débarrasserons d’abord des Chrétiens (comme nous pouvons actuellement l’observer au Nigéria, en Irak et en Egypte) puis des Juifs.

Les théologiens islamistes déclarent que les Juifs ont dévoyé la Torah pour dissimuler la future mission de Mahomet. Et ces mêmes théologiens n’éprouvent que du mépris pour la croyance chrétienne en la naissance divine du Christ. Dans le même temps, à cause du chaos au Moyen Orient, les leaders radicaux de l’islam politique dissimulent leurs véritables sentiments envers le Christianisme et ne claironnent pas leur plan de conquérir le monde et de le faire gouverner par les élus d’Allah. Bien au contraire, ils recrutent des agents parmi les Chrétiens pour empoisonner la vie des Juifs.

Les Cheiks radicaux pleurent toujours la perte de l’Andalousie, de la Palestine, de l’ancien empire islamique, et ils veulent restaurer l’islam, non seulement sur ces terres perdues, mais aussi l’imposer à tous les peuples du monde. Dès lors, les terroristes islamistes, inspirés et aiguillonnés par les prêches de leurs leaders, font exploser les avions, les ambassades, les tours, les métros, les gratte-ciel, afin de faire le plus grand nombre de victimes. Envoyés en « mission » par leurs imams, ils se déchaînent lors des massacres et se réjouissent de l’effusion de sang au nom d’Allah. Ils recrutent et endoctrinent des jeunes musulmans, afin d’assurer le futur terrorisme islamiste et la violence pour la gloire d’Allah.

Une grande partie de l’activité des cheikhs islamistes se focalise sur l’endoctrinement à l’intérieur des communautés musulmanes en Occident, où de nombreux membres y ont trouvé le nirvana. Là, ils ont formé des enclaves et se nourrissent de terrorisme et de violence, et lorsque le moment propice sera arrivé, ils sortiront de leurs ghettos et déferleront, comme des hordes sauvages, sur leurs hôtes tolérants, bêtement confiants, ceux-là même qui les accueillirent généreusement et librement en Occident et aux USA.

Les leaders occidentaux clament obstinément, comme l’UE le fit avec le Hezbollah, qu’il existe une différence entre les leaders religieux et les leaders politiques, mais ces Occidentaux bien-pensants paieront chèrement cette fausse distinction, fruit de leur ignorance de l’islam. Le politiquement correct occidental, le déni de la réalité islamiste de la part des dirigeants occidentaux, le fait de croire en les mensonges des leaders islamistes politiques, de rejeter comme une idée saugrenue la nécessité, pourtant de plus en plus réelle, de devoir un jour se défendre contre nos ennemis de l’intérieur et de l’extérieur, mèneront l’Occident à la catastrophe.

Pour nous les Arabes, quand quelqu’un vous dit qu’il a l’intention de vous tuer, c’est qu’il a l’intention de vous tuer.

La naïveté, l’ignorance obstinée et le manque total de compréhension à la fois de la mentalité arabe et musulmane et de ses codes opérationnels ont induit l’Occident en erreur. Soit il traite l’islamisme avec condescendance et essaye stupidement de diriger ses leaders, soit il le craint bêtement et montre par là sa faiblesse.

Chaque tentative américaine d’apporter la démocratie occidentale au monde arabo-musulman a échoué de façon abyssale et a mis au pouvoir des régimes islamistes radicaux, comme par exemple en Iran et en Egypte. Le même constat s’applique aux déclarations européennes relatives à la participation « antidémocratique» de l’armée au gouvernement en Turquie. Cela a abouti au régime islamiste d’Erdogan, qui fit jeter en prison tous les officiers supérieurs de l’armée turque, qui avait pourtant contribué à maintenir l’équilibre obtenu par Atatürk en maîtrisant l’islamisme radical. La fuite des Américains du Yemen, suite aux alertes données par les Renseignements Généraux concernant des menaces d’attentats diffusées par al-Zawari et al-Qaida, a apporté plus de succès à al-Qaida qu’une attaque terroriste réelle.

Alors que les héritages de l’islam et de son prophète sont profondément ancrés dans la conscience de chaque activiste religieux et lui indiquent que tous les moyens – terrorisme, violence, duperie – sont justifiés pour vaincre l’ennemi, les Américains semblent toujours éprouver quelques problèmes à comprendre que l’islam radical signifie exactement ce qu’il exprime. L’impuissance américaine face à l’intransigeance iranienne, la renaissance de la puissance russe, ainsi que le manque de soutien au gouvernement de Sissi en Egypte, vont conduire à un désastre régional.

L’Amérique doit abandonner son rêve d’un Happy End démocratique au Moyen Orient et commencer à voir la réalité en face. Une fois pour toute, l’Amérique doit prendre conscience du fait suivant : les intérêts occidentaux sont en danger d’être attaqués et détruits par des ennemis à l’intérieur et à l’extérieur. Les appels à l’Amérique pour qu’elle ignore et se distancie des évènements du Moyen Orient paveront éventuellement le chemin à une violente, explosive et puissante invasion de l’Europe et des USA. Si l’islam politique n’est pas arrêté maintenant au Moyen orient, il explosera alors en Occident, dès qu’il aura atteint son point de basculement.

Confronté aux défis de l’islam radical, il est suicidaire de poursuivre une politique de faiblesse et/ou de soutenir des processus démocratiques, qui ne correspondent qu’aux valeurs américaines.

Les Sionistes en Israël comprennent les menaces de l’islam radical et ses intentions envers Israël mieux que l’administration américaine ne les comprendra jamais. Les Juifs n’ont pas peur de montrer leur détermination et leur volonté de mener une lutte à la vie à la mort pour leur survie et c’est cette détermination qui a empêché les islamistes de se confronter directement aux Israéliens, du moins pour l’instant. Dès lors, ils ciblent les Chrétiens.

Ce qui paraît surréaliste, ce sont les diktats imposés par l’Amérique à Israël, y compris la demande de relâcher des meurtriers et d’obtenir un accord de paix avec M. Abbas, qui n’a pas le soutien des « Palestiniens ». Cette approche conduira le Hamas à prendre le pouvoir en « Cisjordanie » et très probablement aussi en Jordanie. Et cela détruira ce qui reste de la communauté chrétienne à Bethléem et à Jérusalem Est, dont les membres, après les Accords d’Oslo et le retrait d’Israël des territoires, furent harcelés, persécutés, parfois tués, pour les forcer à quitter leurs maisons.

Les Chrétiens au Moyen Orient sont menacés d’anéantissement. Si les fanatiques islamistes qui collaborent avec la soi disant armée de libération syrienne parvenaient à faire tomber Assad, les Chrétiens, qui font partie de la coalition des minorités au sein du régime syrien, seront victimes d’un massacre sans précédent, qui s’étendra probablement au Liban. En essayant de stabiliser la région, l’Occident devrait reconsidérer sa politique avec la Russie, quand il s’agit de la Syrie, de l’Iran nucléaire et de son serviteur le Hezbollah.

Une ligne plus dure devra aussi être suivie avec l’Egypte. Si les Frères Musulmans devaient réussir à faire chuter le gouvernement provisoire du Président Mansour et du général Sissi, il y aura un bain de sang, au cours duquel périront tous les Coptes, les premiers habitants de l’Egypte, actuellement brutalisés et jetés hors de leur patrie historique. Les Chrétiens, qui ont soutenu les récents évènements qui conduisirent à l’éviction de Morsi, ont vu leurs églises brûlées et les membres de leur communauté tués par les musulmans depuis de nombreuses années, bien avant la chute de Morsi. Aujourd’hui, des musées et de nombreuses églises coptes ont été détruites. Les partisans du président déchu n’oublient pas que les Coptes se sont alignés avec le nouveau gouvernement contre Morsi. Et ils ont commencé à décapiter des hommes d’affaires coptes dans le Sinaï, qui, autrefois, sous le contrôle des Israéliens, était un site touristique très apprécié. Aujourd’hui, on y attaque les Coptes, on les dépouille de leurs biens et on les force à fuir.

Toutefois, si l’Occident ouvre les yeux et traite le Vendredi comme il le devrait, alors un soleil plus optimiste se lèvera sur le Samedi et le Dimanche.

Alors, vive l’alliance des lumières du Dimanche et du Samedi contre les ténèbres du Vendredi. Que ce dernier soit battu à plate couture pour l’éternité.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Rosaly pour www.Dreuz.info

Source « Begin on Saturday, Finish on Sunday » by Ali Salim – Gatestone Institute (traduit, adapté et commenté par Rosaly)

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz