FLASH
[25/05/2017] Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  |  Attentat de Manchester : la police a arrêté un 5e suspect, qui portait un paquet suspect  |  Un des frères du terroriste de Manchester a été arrêté en Libye  |  Cannes : la manifestation de femmes en burkini interdite est maintenue par l’islamiste organisateur  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 29 août 2013

Zurich paie 29’000 francs par mois pour offrir un logement, des leçons privées et des cours de boxe à un délinquant mineur et violent. Pendant que sa victime doit se battre pour ses droits.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

C’est l’histoire de Carlos, comme le nomme Blick. En juin 2011, à l’âge de 15 ans, il poignarde à Zurich un jeune Turc âgé de 17 ans. A la fin 2012, il est reconnu coupable d’une multitude de délits: menaces, résistances à agents, voies de fait, sans compter les infractions à la loi sur les stupéfiants et à la loi sur les armes.

Son cas est bien connu de la police zurichoise, qui le compare dans le journal de boulevard à une «véritable bombe à retardement».

Une facture de près d’un million

Sa peine? Il est laissé libre en hébergement ouvert sous surveillance constante. Dans les faits, le Tribunal des mineurs de Zurich lui paie un appartement de quatre pièces et demi, avec services de nettoyage, de buanderie et de cuisine. Il a également droit à un enseignement privé et à un avocat, le tout représentant une équipe d’une dizaine de personnes.

Cela se passe à Reinach dans le demi-canton de Bâle-Campagne, où les services zurichois l’ont autorisé à déménager. Il y suit également des cours de boxe thaïe sous la direction du multiple champion du monde de la discipline Shemsi Beqiri.

Quant aux coûts, ils s’élèvent à 29’000 francs. Par mois. Et ce jusqu’en 2018, lorsque Carlos aura 22 ans et sera libéré de toute tutelle. La facture pour le contribuable atteint déjà 960’000 francs, selon le Blick.

Différence de traitement

Pendant ce temps, la victime de Carlos raconte à 20 Minuten qu’elle n’a toujours reçu aucun dédommagement et qu’elle ressent des douleurs chaque matin. «Il est choyé alors que moi je souffrirai toute ma vie des séquelles de son acte. Que ce soit mes collègues ou ma famille, personne ne comprend qu’on en fasse plus pour l’agresseur que pour la victime», a déclaré le jeune Turc.

Il n’en fallait pas plus pour que les esprits s’échauffent outre-Sarine. Dans Blick, la conseillère nationale UDC zurichoise Natalie Rickli estime que «toute cette histoire est un scandale».

La boxe thaïe appropriée?

Les services zurichois se retrouvent donc sur la sellette et plus spécialement le juge pour enfant Hansueli Gürber. Patrik Killer, porte-parole du Tribunal des mineurs, n’a pas voulu s’exprimer sur le montant de 29’000 par mois, ce qui constitue une exception absolue. Dans le Canton de Zurich, le coût moyen des mesures d’accompagnement d’un mineur condamné s’élève à 330 francs par jour, soit 10’000 francs par mois, a-t-il précisé au Tages Anzeiger.

D’autres se demandent s’il est approprié qu’un délinquant connu et condamné pour sa violence bénéficie de cours d’un sport de combat lui permettant d’accomplir son rêve de devenir boxeur professionnel sans travailler. Ce à quoi Patrik Killer répond que Carlos a au moins une structure fixe correspondant à un travail.

http://www.tdg.ch/suisse/La-justice-scandalise-en-choyant-un-mineur-delinquant/story/11101002

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz