FLASH
Alerte : des coups de feu auraient été entendus dans la résidence privée de Mahmoud Abbas de Ramallah | Des emails piratés prouvent que le gendre d’Erdoğan gère une compagnie pétrolière qui traite avec ISIS | Le Charles-de-Gaulle et 24 Rafale ont été mobilisés en vue d’une prise de Mossoul | Vienne : 1 individu d’origine turque fonce dans la foule en criant «Allah Akbar» | Silence Médias – La racaille déboule, scène de guerre civile à Saint-Etienne | France : la dette publique s’est alourdie de 31,7 milliards d’euros au deuxième trimestre : c’est pas grave, vos enfants paieront | Face aux critiques internationales, Mahmoud Abbas change d’avis et demande à assister aux obsèques de Shimon Peres | Nigéria : selon l’ONU, 75 000 enfants pourraient mourir de faim à cause de la religion de paix et d’amour de Boko Haram | Apple : l’iPhone 8 est développé en Israël à Herzliya – que vont faire les boycotteurs ? | Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 30 août 2013

 

Obama-3

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Premier point : la clé est de vérifier qu’une chaîne de commandement a existé entre le sommet du régime syrien et l’unité qui aurait utilisé des armes chimiques. Or, il n’y a pas des preuves accablantes, car les communications internes qui auraient donné cet ordre depuis le sommet de l’Etat syrien n’ont pas été interceptées.

Deuxième point : Obama ne considère pas nécessaire de demander la permission au Congrès pour bombarder la Syrie, étant donné qu’il s’agirait d’une attaque américaine limitée, dit-il.

Troisième point : Obama admet implicitement qu’il n’y a pas de preuves accablantes sur l’ordre donné au sommet du régime syrien d’utiliser des armes chimiques. Et Obama se contente de déclarer que la plupart des analystes estiment que des armes chimiques ont été utilisées (allusion aux affirmations parues dans le New York Times, un journal qui, jusqu’à preuve du contraire, n’a pas pour mission de décider quand et où les Etats-Unis devraient frapper ou ne pas frapper).

En clair, Obama pourrait donner (dès cette nuit, de vendredi à samedi) l’ordre de bombarder la Syrie, sans l’accord du Congrès américain et sans l’accord du Conseil de Sécurité de l’ONU. Mais avec l’accord du monde sunnite, y compris l’accord des sunnites les plus fanatiques.

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz