FLASH
[25/05/2017] Manchester : les renseignements anglais pensent que l’attentat a été décidé par une cellule terroriste européenne qui vise surtout l’Allemagne et la Grande Bretagne  |  Manchester : la bombe était très sophistiquée, avec des explosifs à réaction ultra rapide  |  Manchester : l’anti-terrorisme découvre un réseau terroriste derrière l’attentat  |  Salman Abedi « voulait se venger » des bombardements US en Syrie, d’après sa sœur (se venger sur des fillettes ?)  |  Manchester : massive opération anti-terroriste en cours, artificiers anti-bombe sur place  |  [24/05/2017] La filière du terroriste de Manchester Salman Abeidi a permis de remonter jusqu’à un important recruteur d’ISIS  |  Coup de feu au café des belges, rue Lafayette : saisie d’une dépêche ancienne – nous nous excusons  |  Non confirmé : alerte à la bombe dans une école de Strasbourg et à Paris près de la gare du Nord  |  Paris : coup de feu au café des belges, rue Lafayette bloquée  |  Un terroriste musulman s’est fait exploser dans un autobus en ville à Jakarta Bilan 4 morts et plusieurs dizaines de blessés  |  Lille, France : 2 musulmanes arrêtées par le raid avant de commettre un attentat  |  Trump a obtenu de l’OTAN qu’elle se joigne à la coalition anti-ISIS  |  Attentat de Manchester : la police a arrêté un 5e suspect, qui portait un paquet suspect  |  Un des frères du terroriste de Manchester a été arrêté en Libye  |  Cannes : la manifestation de femmes en burkini interdite est maintenue par l’islamiste organisateur  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 30 août 2013

article_hollandeabdallah

Exception française, et pire encore, exception socialiste.

Dans la plupart des coins du monde, le soutien pour la guerre contre le président syrien s’est évaporé. Aux Etats Unis, en Grande Bretagne, l’opinion publique est farouchement opposée à toute action.

David Cameron est même devenu le premier premier ministre qui a perdu la confiance du parlement pour une intervention militaire, et la Grande Bretagne s’est retirée de la course. L’Allemagne n’est pas intéressée. Les Allemands encore moins. Et puisque les Allemands ne veulent pas s’en mêler il reste qui ?

Les Français…

Le président Hollande, très obéissant aux exigences du Qatar – et plus encore à l’argent qu’ils promettent de faire couler sur la France – a déclaré que le refus du parlement anglais ne changera pas la décision de la France. Quel va-t-en guerre ce président ! Il soutient l’idée d’une punition « ferme », et a déclaré que chaque pays étant souverain, la France pouvait intervenir sans la Grande Bretagne.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Du coté des Français, c’est une autre histoire : les sondages indiquent que 45 à 55% sont favorables à l’idée d’aller « punir » al-Assad. Ce n’est pas l’euphorie, mais c’est très au dessus des Anglais ou des Américains.

Là où je rigole, c’est que la droite et l’extrême droite – plutôt militaristes – sont très opposés à l’idée, conscients que les rebelles sont un nid infesté des islamistes d’al Qaida, et que les Chrétiens syriens seront immédiatement exterminés si al Assad tombe, tandis que les socialistes sont carrément enthousiastes à l’idée d’aller casser du Syrien et de soutenir les terroristes qui composent la grosse part des rebelles. Ah ces socialistes… toujours à coté de la plaque. 1 million de morts en Iraq et ils dénonçaient toute intervention.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz