FLASH
[22/05/2017] Emmanuel Macron recevra Vladimir Poutine lundi prochain à Versailles  |  Correction de la police pour Tel Aviv: « ce n’est pas un attentat mais un accident »  |  Attentat terroriste à Tel Aviv à la voiture comme à Nice : 5 blessés, terroriste appréhendé  |  Suède : les migrants musulmans responsables de 9 agressions à main armée sur 10  |  Sur Twitter, une EXPLOSION de louanges pour le discours historique de Trump devant 50 pays musulmans  |  Un millionnaire algérien souhaite que les femmes portent des burkinis au Festival de Cannes  |  Allemagne : deux Turcs soupçonnés d’avoir violé une adolescente de 13 ans  |  [20/05/2017] Attentat des Champs-Elysées : un complice présumé du terroriste a été mis en examen et placé en détention provisoire  |  Islamophobie, voile à l’école : « les propos de Marlène Schiappa sont absolument scandaleux. C’est une aberration totale! » Alain Finkielkraut  |  La mascarade d’élection en Iran a permis la réélection de l’extrémiste Rouhani  |  [19/05/2017] Laurent Wauquiez renonce à se présenter aux législatives pour rester président de région  |  Israël : Le Chabak a arrêté cette nuit le chauffeur ambulancier arabe qui a fermé la route à un juif pour qu’il se fasse lyncher  |  Milan : un homme a poignardé un soldat et un policier  |  [18/05/2017] New York, Times Square, une voiture fonce sur la foule -1 mort 13 blessés – sans rapport avec le terrorisme selon la police  |  Dans quel sens, le blocus ? 3858 permis d’entrée en Israël depuis Gaza ont été délivrés hier. 0 dans l’autre sens : mort assurée  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Bely le 31 août 2013

Soldat danseur

« Ecoutez » plutôt…

Une patrouille de soldats israéliens des Forces de Défense fait sa ronde de surveillance habituelle à Hébron, en Judée Samarie. Les soldats sont en uniforme, lourdement armés. Les tentatives d’attentats y sont presque quotidiennes, personne n’en parle jamais. Tout à coup résonne près d’eux le tube mondialement connu « Gangnam Style ».

Deux soldats se détachent du groupe, cherchent, et trouvent la source de cette musique appréciée de tous. Une musique qui « mériterait d’être la seconde langue obligatoire de toutes les écoles du monde » dit l’écrivain belge Paul Carvel.

Dans une grande salle décorée, des jeunes mariés et leurs invités font la fête et dansent sur les tubes à la mode.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les deux jeunes « citoyens d’un monde » oubliant qu’ils sont soldats dans un environnement hostile, enchantés, se joignent au joyeux mariage. On les voit, filmés par un téléphone portable, dans une scène surréaliste, se contorsionner en musique à la plus grande joie des invités hilares qui n’hésitent pas à les prendre sur leurs épaules pour les faire tourbillonner… oubliant que les terroristes aussi se marient en chantant et dansant, que le spectre de Guilad Shalit n’est pas loin, et que les arabes de la région ont pour ordre de faire des prisonniers, pour de futurs et juteux échanges.

Mais… « là où est la musique, il n’y a pas de place pour le mal »* se disent les jeunes soldats, qui sont bien tombés : rien ne leur est arrivé… jusqu’au retour à la base.

Car leur fantaisie n’a pas plu à tout le monde et les autorités militaires israéliennes n’ont pas apprécié le geste inconscient, aux conséquences potentiellement catastrophiques, des deux soldats.

Deux jours après que la vidéo a été postée sur les réseaux sociaux, toute la patrouille à laquelle étaient rattachés les deux soldats a été suspendue.

« C’est un incident de la plus haute gravité » a déclaré l’armée israélienne dans un communiqué, en pensant aux idées de pièges que les terroristes pourraient tendre aux militaires israéliens après avoir visionné la vidéo. Les soldats ont donc été rappelés afin d’être interrogés. Les commandants de brigade et de bataillon sont actuellement en train d’enquêter.

France 24 et le site israélien 972, pour ne citer que ces deux là, ont pris grand plaisir à raconter cette histoire… on ne peut pas leur exiger de savoir réfléchir.

« La musique d’aujourd’hui adoucit les mœurs et rend sourd disait San Antonio. Elle aurait pu prendre la vie de ces deux là, même si « sans la musique la vie serait une erreur » ( Nietzche).

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Bely pour www.Dreuz.info

* Miguel de Cervantès

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz