FLASH
[25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  |  « Bayrou ment » affirme un ex-assistant parlementaire témoin d’emplois fictifs au Modem  |  [22/06/2017] Les dernières volontés d’Helmut Kohl : que Viktor Orbán et non Merkel parlent lors de ses funérailles – REFUSÉ –  |  Trump prépare une loi qui interdit aux réfugiés toute aide de l’Etat avant 5 ans dans le pays  |  [21/06/2017] Michigan – Attentat terroriste : un musulman d’origine canadienne s’est jeté sur un policier, l’a poignardé en hurlant allahu akbar  |  Bayrou, Ferrand, Goulard et Sarnez : 4 ministres sur 18 éjectés du gouvernement pour soupçon d’emplois fictifs  |  Sondage : l’identité française menacée pour 70% des Français – qui ne font rien pour que ça change  |  De mieux en mieux : le terroriste des Champs-Elysées était également fiché par Interpol et recherché par la Tunisie pour terrorisme  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaia - Dreuz le 31 août 2013

Le Tessin sera peut-être le premier canton à interdire le port du voile. Le 22 septembre, les Tessinois vont devoir décider s’il faut ou non le prohiber.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Les citoyens du Tessin sont convoqués devant les urnes le 22 septembre afin de trancher sur la question du port du voile. La burqa et le niqab ne sont désignés que de manière implicite dans le texte de l’initiative populaire et celui du contre-projet du Conseil d’Etat.

«Personne ne peut voiler ou dissimuler son visage dans les rues et les parcs publics» et «personne ne peut forcer un tiers à se voiler en raison de son sexe». Selon Giorgio Ghiringhelli (parti bourgeois «Il guastafeste»), à l’origine de l’initiative populaire, ces mots doivent être ancrés dans la constitution cantonale.

Les initiants ont récolté en 2011 quelque 12’000 paraphes. Le Conseil d’Etat a présenté un contre-projet, qui a été approuvé par le Grand Conseil. D’après le gouvernement tessinois, c’est la loi sur l’ordre public qui doit être modifiée, et non la constitution.

Au niveau du contenu, les deux textes ne présentent que peu de différences. On ne retrouve pas l’interdiction explicite de forcer un tiers à se voiler en raison de son sexe dans le contre-projet. Celui-ci énumère à la place une série d’exceptions où la loi ne s’applique pas, parmi lesquelles le port de vêtements de protection et de costumes.

Exigences «inutiles»

Lors de sa campagne, le comité d’initiative a fait remarquer que ses revendications visaient surtout l’interdiction du port du voile intégral, soit la burqa et le niqab. Le Conseil d’Etat a répliqué en qualifiant ces exigences d’inutiles et de contre-productives, vu que personne ne porte de tels voiles au Tessin. Selon lui, l’interdiction pourrait décourager les femmes à apparaître en public.

Le gouvernement estime toutefois qu’il est sensé de prohiber le port du voile dans les événements sportifs et les manifestations. La sécurité pourrait ainsi être améliorée et le travail de la police facilité.

Privatisation du personnel carcéral

L’interdiction du port du voile n’a pas suscité de grands débats au Tessin ces derniers mois. La deuxième votation cantonale, le référendum sur la privatisation d’une partie du personnel carcéral, a par contre mobilisé davantage l’opinion.

Le Grand Conseil a décidé en avril que les services de sécurité privés pouvaient à l’avenir surveiller également des personnes en détention administrative, soit pour la plupart des étrangers sans permis de séjour. Cette possibilité est pensée comme une exception, dans le cas où les effectifs du personnel public seraient dépassés à cause d’un afflux massif et inattendu de réfugiés.

Les syndicats, qui ont saisi le référendum, dénoncent une tendance dangereuse à la privatisation du personnel carcéral. Les services de sécurité privés ne sont en outre pas suffisamment bien formés et sont recrutés à la va-vite.

http://www.24heures.ch/news/standard/tessin-decidera-s-faut-prohiber-voile/story/23228159

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz