FLASH
Obama vient d’émettre une interdiction de déplacer l’ambassade des Etats Unis de Tel Aviv à Jérusalem : Obama, on vous aime, ça aidera Trump à ne pas hésiter !  |  Premiers sondages en sortie des urnes : Bellen (Vert) 53.6%, Hoffer (FPO) 46.4%  |  Finlande : Le maire et 2 journalistes ont été tués hier soir par un sniper à #Lmatra, le tueur a été arrêté  |  2 tests du sentiment des peuples vis à vis de l’Europe aujourd’hui : référendum italien, présidentielle autrichienne  |  L’incendie d’Oakland, lors d’une soirée dans un entrepôt pourrait faire 40 morts – cause inconnue mais ce quartier est très violent  |  La banque centrale d’Arabie saoudite annonce être bloquée par un virus venu d’Iran  |  L’ancien président de France Télévisions Rémy Pflimlin qui a masqué la vérité de l’affaire al Dura, est mort à l’âge de 62 ans d’un cancer  |  L’homme qui a pris 7 otages lors d’un cambriolage bd Massena à Paris a échappé à la police, et il est armé  |  Des hackers ont dérobé 2 milliards de roubles de la banque centrale de Russie  |  Le monde du deux-roues et de la moto perd une figure qui s’en va à la retraite : François Hollande  |  Merkel au bord de la crise de nerf : la moitié des Allemands réclament un référendum sur un possible GERXIT  |  Le Sénat américain a voté un renforcement des sanctions contre l’Iran – un sénateur a voté contre : Bernie Sanders  |  François Hollande renonce à se représenter à la présidentielle – il aura au moins pris une bonne décision en 5 ans  |  France: la police intercepte un avion avec 100 millions d’euros de Cocaine venant de Colombie à bord  |  A l’ONU, la France vient de voter que le Mont du Temple est un lieu saint pour les seuls musulmans  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 1 septembre 2013
Le logo : croissant qui mange l'Europe
Le logo : croissant qui mange l’Europe

Quelque 300 personnes ont assisté jeudi soir – furieuses – à la réunion publique organisée par une association, l’Ascen-Dornach, contre le projet de mosquée porté par la Communauté islamique radicale Millî Görüs à Dornach, un quartier de Mulhouse.

Réunion Ascen
Réunion Ascen contre le projet de mosquée

La réunion ne voulait pas être islamophobe, et l’association affirme très haut et très fort que sa « démarche n’a rien à voir avec l’islamophobie », et que « la Communauté islamique Millî Görüs (CIMG) de Mulhouse, porteuse du projet, « ne doit pas être diabolisée ».

Ne diabolisons pas, soyons strictement factuels.

Les membres de Millî Görüs disposent de 65 relais répartis dans tout l’Hexagone, explique le maire, qui dit « bien connaître leur mode de financement »1. Mais que sait vraiment ce maire islamophile ?

  • Millî Görüs possède environ 70 mosquées en France. Certes… et 500 en Allemagne, et l’on peut lire, dans le quotidien Milli Gazette de l’organisation, que «Milli Görüs est un symbole qui protège nos concitoyens contre l’assimilation en Europe barbare », révèle El correo de Andalucia 2.
  • Selon l’auteur John Richard Bowen (Can Islam be French?: pluralism and pragmatism in a secularist state – 2009), la Communauté Islamique du Milli Görüş de France « insiste sur l’importance de la solidarité de la communauté plutôt que l’intégration dans la société française », soit l’inverse du but recherché par la France – (et les Mulhousiens riverains).
  • Et, expliquent Ali Çarkŏğlu et Barry Rubin dans Religion and politics in Turkey, le terme Millî Görüs renvoie à la « vision religieuse » de l’organisation, qui « met l’accent sur la force morale et spirituelle de la foi islamique, et explique que le déclin du monde musulman est arrivé à cause de son imitation des valeurs occidentales (comme la laïcité) et l’utilisation inappropriée de la technologie occidentale. » Pas exactement les valeurs de la République française…
  • En Allemagne, Millî Görüs fait l’objet d’une surveillance étroite, du fait que son fondateur, le politicien islamique Necmettin Erbakan a déclaré dans son manifeste pour la constitution du mouvement en 1969 que « l’ordre social occidental, la démocratie, les droits de l’homme, l’égalité et la liberté ne valent rien ». Il fonda également le parti Refah, interdit par le Conseil constitutionnel turc en 1998 pour violation de la Constitution laïque Turque.3
  • En juillet 2010, les autorités allemandes interdirent le mouvement IHH qui récoltait des fonds pour le Hamas, groupe inscrit sur la liste européennes des organisations terroristes, et dont la collecte était organisée par Millî Görüs dans ses mosquées. Depuis, Millî Görüs est depuis sous la surveillance des services de renseignements allemands, en raison de ses liens étroits avec l’organisation terroriste de Gaza.4
  • Dans ses rapports annuels pour la protection de la constitution, le Bundesverfassungsschutz, service de renseignement allemand, a constamment mis en garde contre les activités de Milli Görüş, décrivant le groupe comme « une organisation extrémiste étrangère. » L’agence de renseignement explique que, « bien que Milli Görüş, dans toutes ses déclarations publiques, prétends adhérer aux principes de base des démocraties occidentales, l’abolition de la laïcité, et de l’établissement d’un système social et d’un Etat islamique est, comme par le passé, toujours l’un de ses objectifs. » 6
  • En septembre 2008, dans une note d’analyse, le Service régional de renseignement néerlandais7, faisait la démonstration que Milli Görüs a des liens avec des organisations terroristes et des extrémistes. Selon un rapport des services de renseignement, le directeur allemand [de Milli Görüs], Ibrahim El-Zayat est également un représentant de la confrérie extrémiste des Frères musulmans.
  • En 2008, le responsable de Milli Görüs au Pays bas, Fatih Dag a fait un chantage en menaçant de déclencher des émeutes si la construction controversée de la mosquée à l’ouest d’Amsterdam n’aboutissait pas.
  • En 2010, dans une interview pour le quotidien allemand Die Welt, Erbakan, le fondateur du mouvement, déclare que « depuis 5700 ans, les Juifs dominent le monde. C’est le règne de l’injustice, de la cruauté et de la violence. Leur religion leur dit qu’ils doivent dominer le monde ».

  • En 2007, dans une interview pour Al-Sharq al-Awsat5, le leader de Millî Görüs déclarait déjà : “Ne prenez pas les Juifs et les Chrétiens pour des amis de l’islam. Comment une personne qui traite avec les Juifs peut-elle être un vrai musulman ?”
  • Puis en 2010, il déclare devant les membres de Millî Görüs réunis à Duisburg, en Allemagne, qu’il « existe deux sortes d’êtres humains : ceux qui soutiennent activement la cause de Millî Görüs, et ceux qui ne le soutiennent pas. »

Monsieur Jean Rottner, maire UMP de Mulhouse, a donc choisi son camp : celui des êtres humains qui soutiennent activement la cause de ces islamistes radicaux, ennemis de la démocratie, de l’occident, du modernisme, rejetant les Juifs, les Chrétiens et la laïcité – mais il ne pourra pas vous le dire comme ça.

Voici donc des musulmans radicaux à qui le maire de Mulhouse s’apprête à accorder un permis de construire. Il ne s’agit pas simplement ici « des aspects réglementaires du Plan local d’urbanisme (PLU) », mais d’un autre sujet, complexe car radical, difficile à aborder lorsque l’expression libre est verouillée par la langue de bois, et que le politiquement correct empêche de nommer un chat un chat. Cela explique pourquoi, lors de la réunion d’information organisée par l’association Ascen-Dornach, le maire de Mulhouse Jean Rottner a pris le premier prétexte venu afin d’échapper aux questions embarrassantes, et a quitté la salle après une apparition de quelques instants.

Les adhérents de l’Association et leur président, Philippe Lallemant, disent craindre pour leur cadre de vie, pour l’environnement, pour les nuisances sonores, le stationnement automobile sauvage, et la perte de valeur des propriétés foncières du quartier. Ce sont surtout les valeurs républicaines qui ont fait la France qu’ils vont perdre, quand le projet de la mosquée radicale – véritable cheval de troie – aura abouti.

Pour être tout à fait juste, notons d’ailleurs que Pierre Freyburger, conseiller général (PS) de Mulhouse-Ouest (qui englobe Dornach) a courageusement déclaré, lors de la réunion : « Il est normal que chaque religion puisse disposer de lieux de culte adaptés, mais, ici, nous sommes clairement dans une situation de blocage démocratique… Il y a rupture de confiance ! J’en appelle donc au gel du projet, à l’étude d’un autre site et à un changement de méthode, qui privilégie la clarté, la transparence et la lucidité. »

Quand, finalement, Jean Rottner fera son apparition, c’est pour se défiler : « Il y a un refus clair de ce projet à Dornach, ça, je l’ai largement compris… Mais si vous le voulez, je peux me taire … dira-t-il le maire arrivé avec 1 heure de retard. Je vois que cette salle m’est hostile… Dans ce cas, ma conclusion sera un peu sèche : vous ne voulez pas m’entendre, j’en tire les conséquences. »

La salle a attendu 1h15 pour « entendre » un maire islamophile, aveuglé par la dictature du consensus qui interdit d’écouter, et surtout de croire, les déclarations des leaders de l’islam politique, y compris celles du fondateur de Millî Görüs.

1http://www.lalsace.fr/jean-rottner-promet-une-decision-ferme-d-ici-fin-septembre
2http://www.cafebabel.co.uk/milli-gorus-wolves-in-sheeps-clothing.html
3http://en.wikipedia.org/Mill
4http://murkyinturkey.wordpress.com/germany-bans-group-accused-of-financing-hamas-donations-collected-by-milli-gorus/
5http://www.ikhwanweb.com/
6http://www.meforum.org/the-muslim-brotherhoods-conquest-of-europe
7http://www.elsevier.nl/Milli-Gorus-heeft-banden-met-terreurorganisaties

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz