FLASH
Alerte : Trump a envoyé un architecte en Israël pour étudier l’installation de l’ambassade à Jérusalem  |  Sanders félicite Trump pour son annulation du Traité de libre échange  |  France Nantes : hier soir un homme a été blessé par balles au torse et jambe. Motif inconnu  |  Egypte : 5 membres des forces de sécurité ont été tuées par des terroristes dans le Sinaï  |  Hamon en tête autour de 35%, Valls environ 30 %, Montebourg 25 %, Peillon 5%  |  Trump et Netanyahu discutent en ce moment du déplacement de l’ambassade américaine à Jérusalem  |  Netanyahu a en fait autorisé la construction de 566 logements pour les juifs, et 105 pour les arabes à l’est de Jérusalem  |  Netanyahu lève toutes les restrictions politiques et administratives aux constructions en Judée Samarie ex-Cisjordanie  |  Primaire socialiste estimation : Hamon et Montebourg  |  Un qui ne sera pas mentionné par les médias : « L’élection de Trump a sauvé le monde d’une terrible guerre » – Kusturica  |  Quand les médias cherchent des excuses à la très faible participation à la primaire socialiste, c’est que tout va bien  |  Jérusalem donne le feu vert pour la construction de 671 logements à Ramat Shlomo, en Judée juive comme son nom l’indique  |  Selon deux de nos sources, l’annonce officielle du déplacement de l’ambassade US à Jérusalem sera faite demain  |  Nouveau malaise à BFMTV quand Bercoff informe le public que les manifestants anti-Trump sont payés par Soros  |  David Friedman, le nouvel ambassadeur des Etats-Unis en Israël, habitera à Jérusalem  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 2 septembre 2013

 

ADM

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Je lis avec un mélange d’agacement et d’amusement que le gouvernement français va mettre à la disposition de parlementaires, aujourd’hui, lundi 2 septembre, à 17h00 dans les bureaux du Premier ministre, des documents permettant, paraît-il, de bien identifier la responsabilité présumée du régime syrien de Bachar el-Assad dans l’attaque chimique du 21 août dernier. Je lis également qu’il s’agirait de documents secrets déclassifiés et qu’un certain nombre d’entre eux pourraient être rendus publics dans la perspective du débat parlementaire du mercredi 4 septembre prochain.

Une note des services de renseignements français ferait état de plusieurs centaines de tonnes d’ypérite, un gaz de combat asphyxiant appelé aussi gaz moutarde, et, de gaz sarin, détenues par le régime syrien avec un stock total dépassant 1’000 tonnes d’agents chimiques. La note serait une synthèse établie par la Direction Générale de la Sécurité Extérieure (DGSE) et par la Direction du Renseignement Militaire (DRM) à l’issue de milliers d’heures de travail des agents français.

Outre les stocks d’ypérite et de gaz sarin, leur rapport mentionnerait également que les scientifiques syriens auraient travaillé sur l’ypérite à l’azote, un agent vésicant de première génération, ainsi que sur un neurotoxique organophosphoré dont la toxicité est supérieure à celle du sarin. De telles notes de synthèse sur des sujets traités par les services  —  DGSE, DRM, DGSE ou DCRI  —  seraient communiquées à l’Élysée, à Matignon, aux ministères de la Défense, des Affaires étrangères, de l’Intérieur et de la Justice. Autant dire que leur confidentialité est relative.

Les informations ci-dessus  —  à condition de les lire attentivement  —  ne révèlent aucune preuve quant à la responsabilité présumée du régime syrien dans l’attaque chimique du 21 août. En effet, ces informations ne font que confirmer ce que nous avons du reste écrit plusieurs fois sur dreuz.info depuis 2007, à savoir que la Syrie détient des armes chimiques. Mais ces informations, bien que précises et détaillées concernant les types d’armes stockées, ne démontrent en rien que ces armes chimiques syriennes aient bel et bien été utilisées  —  par le régime  —  le 21 août.

Oui, il y a des armes chimiques en Syrie. Oui, elles ont été utilisées, il y a quelques mois, par le régime alaouite et également par les opposants djihadistes sunnites. Mais les notes de la Direction Générale de la Sécurité Extérieure et de la Direction du Renseignement Militaire ne sont que des inventaires d’armes chimiques effectués ces dernières années. Ces notes ne constituent en rien des preuves de l’utilisation de gaz, par le régime ou par les opposants, en août.

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz