FLASH
L’ex président israélien Shimon Peres et décédé à l’âge de 93 ans | Selon le procureur de la République de Nice, 5 projets d’attentats ont été déjoués depuis le 14 juillet sur la Côte d’Azur | Premières estimations : le débat présidentiel a été regardé par plus de 80 millions de personnes | La famille de Shimon Peres a été appelée à l’hôpital | Belle éthique journalistique : BFMTV choisit l’ancienne conseillère de Bill Clinton pour commenter le débat Trump/ Clinton | Bonne nouvelle : les services français de contre-terrorisme indiquent qu’au moins 200 Français ont été tués en Irak et en Syrie | Egypte : le ministre des Affaires étrangères réaffirme que les liens avec Israël sont solides et stables | France, les pieds Nickelés : le chômage a augmenté de 1.4% en août | Deux Cannoises interpellées en Alsace après les deux Niçoises écrouées | Arabie saoudite : Une pétition signée par plus de 14,000 femmes demande la fin du gardiennage obligatoire des femmes par les hommes | #Malmo : une des 4 victimes est morte et elles sont toutes connues de la police, qui pense qu’il s’agissait d’un règlement de comptes entre gangs | Houston, Texas : 7 blessés par balles dans un centre commercial – attaquant appréhendé – motif encore inconnu | A quelques heures du premier débat, Trump est 2% devant Clinton dans le sondage national Blomberg: 43/41 | Tchad : quatre soldats tchadiens ont été tués près de la frontière avec le Niger dans une attaque attribuée à Boko Haram | Terrorisme : durant la nuit, la police a découvert 3 ateliers de fabrication d’armes, des munitions, 4 pistolets, en Judée Samarie |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 2 septembre 2013

Rappel : Le 14 février 2003, le ministre des Affaires étrangères Dominique de Villepin déclarait au Conseil de sécurité des Nations Unies que « participer à la guerre en Irak sans avoir la preuve absolue de la présence d’armes de destruction massive et sans l’accord des Nations Unies n’était pas envisageable pour la France ». 10 ans plus tard, la France est le seul pays d’Europe à soutenir une frappe contre la Syrie… alors que la Russie a plusieurs fois indiqué que personne n’a présenté aucune preuve du fait que des armes chimiques ont été utilisées par le gouvernement syrien.

Rappel : on lit un peu partout, ici et , que « les rebelles syriens ont fait eux-mêmes exploser, par mauvaises manipulations, des bombes chimiques que leur avait fourni l’arabie saoudite », ou encore que « les rebelles syriens assument la responsabilité des attaques chimiques ».

Soyons sérieux un instant : les rebelles – et personne ne sait à ce stade s’ils ont ou pas déclenché cette attaque chimique ci, même s’il est maintenant établie qu’ils ont déclenché l’attaque chimique du mois de mai dernier – avoueraient avoir déclenché des attaques chimiques, anéantissant ainsi leurs chances de voir les Etats Unis attaquer Assad ? Il faut, avec le monde arabe, ses médias et ses mensonges, à coté desquels les manipulateurs médiatiques occidentaux sont des débutants, toujours raison garder. A l’inverse, d’ailleurs, il est pertinent de se demander pourquoi Assad aurait été assez imprudent pour attirer l’attention des diplomates avec une attaque chimique, alors que le monde lui a démontré depuis deux ans qu’il peut tranquillement tuer sa population.

Par contre, voici quelques images que les médias traditionnels seront gênés de vous montrer :

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

BTKzadhCAAEvlfq
John Kerry/ Assad, diner en ville à Damas en 2009

Kerry dinant en couple avec Assad, en 2009, dans un restaurant de Damas, juste avant le déclenchement de la guerre civile aux 100 000 morts dont le monde entier se lave les mains – jusqu’à ce que la ligue arabe soudainement demande aux occidentaux de « prendre leurs responsabilités » et d’attaquer Assad. La ligue arabe, dont la détestation de l’Occident égale le nombre de puits de pétrole, n’envisage pas un seul instant de « prendre ses responsabilités » dans le conflit sunnite/ chiite qui ensanglante la Syrie, mais elle exige de l’Occident – qui n’y comprend rien – qu’il fasse la sale besogne. John Kerry, secrétaire d’Etat de la première puissance mondiale qui a traité cette semaine al Assad de voyou, souhaite que vous ne diffusiez pas cette photo.

Obama, lui, ne souhaite pas que ces photos là circulent :

1174587_380060445452848_1485940670_n
Je ne me battrai pas pour al Qaida en Syrie
560499_380068485452044_1921872438_n
Obama, je n’irai pas défendre vos rebelles d’al Qaida en Syrie
1000361_379807052144854_1015442461_n
Je n’ai pas rejoint l’armée pour me battre pour al Qaida

Pour une meilleure compréhension du sens réel du conflit syrien (sunnites contre chiites auxquelles se rattachent les alaouites) qui vole la vedette aux discussions de paix entre les arabes palestiniens et Israël, au coup d’état égyptien, à la crise en Jordanie, et à ce qui se trame en Tunisie où seuls les spécialistes, les experts les vrais comme Pascal Boniface, voient encore un printemps arabe merveilleux, voici une carte politique de la Syrie (merci Hildegard von Hessen am Rhein) :

new-syria

Et une carte de la répartition des forces en présence (merci Annika) :

ED-AR204_obagy_G_20130830164816

Et voici l’image que François Hollande ne veut pas que vous fassiez circuler (merci Francis) :

gaz

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz