FLASH
Le géant de l’acier United States Steel annonce : « maintenant que Trump élu, nous allons investir et réembaucher jusqu’à 10 000 personnes »  |  Viola Desmond, activiste noire engagée dans la défense des droits des noirs, va apparaître sur le dollar canadien, première femme sur un billet de banque  |  Les premiers avions de combat F35i sont en route vers Israël, premier Etat au monde à être livré  |  L’espérance de vie a baissé de 78.9 à 78.8 ans aux Etats-Unis en 2015 (mais progresse régulièrement depuis 1990)  |  Australie : les tapis de prière d’un hôpital de Sydney vont être nettoyés après que du bacon ait été posé dessus  |  L’ex-ministre Michèle Alliot-Marie (0 chances d’être élue) annonce sa candidature à la présidentielle  |  Fraude fiscale : Jérôme Cahuzac condamné à trois ans de prison ferme  |  Grèce : la Cour bloque l’extradition de 2 soldats turcs suspectés de complicité du coup d’Etat  |  Les forces israéliennes ont arrêté une cellule du Hamas qui s’apprêtait, depuis la Judée, à commettre attaques et kidnappings  |  Sondage Gallup: 47% des Américains sont pour le droit à l’avortement, 46% sont pro-vie  |  Où l’on apprend que Trump a eu plus de 30 heures de conversations téléphoniques avec Obama depuis son élection  |  Sondage : le taux de popularité de Donald Trump est monté à 50%, celui des médias est tombé à 6%  |  Après l’attentat islamique de l’université, le Sénat de l’Ohio autorise le port d’arme pour les étudiants  |  Trump annonce qu’il va chercher à faire baisser le prix des médicaments – la bourse réagit en baisse  |  Trump veut demander avis à Obama en raison de son expérience, pour de futures nominations  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaïa le 3 septembre 2013

L’affaire fait beaucoup parler au sein de la communauté musulmane à l’Isle-sur-la-Sorgue.

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Saddik El Gandouz, 37 ans et ex-imam de la mosquée locale gérée par l’association “Solidarité”, se bat en justice contre son ancien employeur depuis qu’il en a été mis à la porte en décembre 2012. « Nous réclamons l’intégralité de ses salaires », clame M e Nadia El Bouroumi, chargée de porter la parole du demandeur.

Hier, en rendant sa décision en délibéré, le juge des référés du tribunal des prud’hommes à Avignon a pourtant rejeté sa demande faute de preuve flagrante. Le procès s’était tenu en juillet.

L’homme de Dieu était payé au Smic

L’affaire remonte à l’an dernier. Nous sommes en février lorsque les membres de l’association décident de faire signer un contrat de travail à Saddik El Gandouz, déjà bénévole. Il a désormais la charge de diriger les prières en échange d’un salaire mensuel de 1080€ net. Les mois passent. Jusqu’à décembre et le jour où une femme se présente à la mosquée. Enceinte. L’imam, avec qui elle entretient une relation depuis plusieurs mois, n’est autre que le père. Une petite fille « qu’il a reconnue », note son avocate. Mais la pilule passe mal au sein de la communauté et des membres de l’association. Certains jugent l’affaire scandaleuse. Résultat, les prières attirent de moins en moins de monde. Le divorce est consommé et l’imam doit quitter la mosquée. « C’est lui-même qui a décidé de démissionner », insiste M e Farid Faryssy, conseil de l’association. Il affirme que tous les salaires ont été payés. « Il a reçu six chèques et des paiements en espèce. Nous avons les bordereaux que M.Saddik El Gandouz a signés de sa main et devant des témoins dont le président de l’association, le trésorier et le comptable ainsi que d’autres personnes présentes lorsque l’argent lui était remis », développe M e Farid Faryssy.

« Ces bordereaux sont des faux et nous le démontrerons »

Un argument que la défense balaie d’un revers de main. « Ces bordereaux sont des faux et nous le démontrerons », assure M e Nadia El Bouroumi. Son client jure qu’il ne s’agit pas de sa signature.

L’affaire pourrait désormais arriver devant le tribunal correctionnel à Avignon si la plainte qu’entend déposer l’imam pour “faux et usage de faux” aboutit. Une étape de plus avant de retourner devant le tribunal des prud’hommes pour que son dossier soit jugé sur le fond. « Aujourd’hui, mon client n’a plus d’argent confie l’avocate. Il a tout perdu ».

http://www.ledauphine.com/vaucluse/2013/09/02/l-imam-pousse-a-quitter-la-mosquee-quand-des-fideles-ont-decouvert-sa-vie-privee

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz