FLASH
[30/04/2017] L’ancien député UMP Christian Vanneste appelle à voter pour Marine Le Pen  |  Tromperie : Il y a 10 ans, 55% des électeurs votaient NON au référendum sur la Constitution européenne  |  Marine Le Pen retourne sa veste sur l’euro à une semaine du second tour  |  Mikael Sala : Macron considère les gens comme des Kleenex  |  Thierry Solère estime que LR ‘est en train d’exploser’  |  Paris 2 racailles armées agressent 14 femmes en 10 jours  |  Présidentielle: ne sachant pas qui est Macron, le pape refuse de se prononcer  |  Guaino : « Je me demande si le danger de monsieur Macron n’est pas pire »  |  Coups de feu devant le commissariat de Yerres (91). 2 blessés légers. Tentative de braquage et non terrorisme, même si les mêmes font les deux  |  Effet Trump : l’immigration illégale a baissé de 70%  |  Israël va construire 25 000 nouvelles implantations dans sa capitale Jérusalem  |  Pour une fois ce sale type est cohérent: Mélenchon n’appelle à voter pour personne  |  [29/04/2017] Chine : le ministre des Affaires étrangères dit qu’il ne permettra pas aux USA d’attaquer la Corée du Nord  |  Syrie : ISIS dit avoir tué 30 soldats syriens lors d’une attaque à l’est de Khanasser  |  Tension Corée du Nord/ Israël, Lieberman déclare : “nous sommes au bord d’avoir des missiles précis et des armes non conventionnelles entre les mains de gens irrationnels”  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 4 septembre 2013

 

Obama-2

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Dans le cadre d’une opération militaire américaine en Syrie, un nouveau projet de résolution parlementaire a été élaboré, mardi 3 septembre au Sénat américain, pour autoriser Obama à lancer des frappes militaires en Syrie pendant 60 jours, avec une extension possible de 30 jours, soit 90 jours au total. La résolution n’autorise pas l’utilisation des forces armées américaines sur le sol en Syrie dans le but d’opérations de combat.

Cette version du texte autorisant le recours à la force contre le régime du président syrien Bachar Al-Assad remplacerait celle envoyée au Congrès par la Maison Blanche, qui était considérée comme donnant trop de latitude à Obama. Ce nouveau projet de résolution vise à obtenir le soutien des élus démocrates et républicains encore sceptiques du Congrès. Il pourrait faire l’objet d’un vote au sein de la commission des Affaires étrangères dès aujourd’hui, mercredi 4 septembre. Cela permettrait à l’ensemble du Sénat d’en débattre dès la rentrée parlementaire, le lundi 9 septembre prochain.

Autoriser Obama à lancer des frappes militaires en Syrie pendant 60 jours, avec une extension possible de 30 jours, soit 90 jours au total, c’est ridicule et absurde. Personne ne peut prévoir la durée de ce genre d’opération. De plus, cette opération se ferait sans troupes américaines au sol. Autrement dit, Obama serait autorisé à tirer depuis des navires de guerre ses missiles sur la Syrie pendant trois mois. Peut-on vraiment appeler cela une stratégie ?

Le fait est que les tergiversations et improvisations d’Obama pourraient ainsi finalement aboutir à ce qu’il souhaitait depuis le début : tirer prétexte de l’utilisation présumée d’armes chimiques par le régime syrien pour s’aligner sur l’Arabie saoudite, la Turquie et le Qatar ; et donc soutenir les djihadistes sunnites en Syrie. Encore une fois : peut-on appeler cela une stratégie ?

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz