FLASH
[28/06/2017] Donald Trump a accepté l’invitation d’Emmanuel Macron d’assister au défilé de Bastille day (14 juillet)  |  Allemagne, un migrant arrêté parce qu’il soutenait ISIS  |  Tunisie, pays musulman modéré donc tolérant, interdit le spectacle de Michel Boujenah  |  [27/06/2017] L’enquête du FBI contre le général Flynn, le conseiller sécurité de Trump, était une vengeance  |  L’université de Californie se prend un procès pour « environnement hostile aux juifs »  |  Chômage : la barre des 6.6 millions d’inscrits à Pole Emploi est dépassée  |  [26/06/2017] La Cour suprême déclare légale l’interdiction d’entrée établie par Trump pour 6 pays musulmans (sauf les gens qui ont des liens aux USA)  |  [25/06/2017] Grande-bretagne, Newcastle : il s’agirait d’un accident et non d’une attaque contre des gens près d’une mosquée  |  Grande-bretagne, Newcastle : une voiture a foncé sur une foule apparement musulmane – 5 blessés  |  Newcastle : une voiture fonce sur des piétons, 5 blessés  |  [24/06/2017] Un député La République en marche favorable à l’intégration de l’enseignement de l’islam à l’école en Alsace-Moselle  |  [23/06/2017] Canicule : Veolia annonce que la situation est critique : 1 085 bouches d’eau ont été ouvertes  |  Mathieu Gallet, PDG de Radio France, devant le tribunal correctionnel pour soupçons de favoritisme lorsqu’il était à l’INA  |  Une source habituellement fiable nous indique que Mahmoud Abbas serait décédé – aucune confirmation officielle, peut-être un hoax  |  Sadiq Kahn étrillé pour avoir refusé de condamner le Hezbollah  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 4 septembre 2013

 

Obama-2

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Dans le cadre d’une opération militaire américaine en Syrie, un nouveau projet de résolution parlementaire a été élaboré, mardi 3 septembre au Sénat américain, pour autoriser Obama à lancer des frappes militaires en Syrie pendant 60 jours, avec une extension possible de 30 jours, soit 90 jours au total. La résolution n’autorise pas l’utilisation des forces armées américaines sur le sol en Syrie dans le but d’opérations de combat.

Cette version du texte autorisant le recours à la force contre le régime du président syrien Bachar Al-Assad remplacerait celle envoyée au Congrès par la Maison Blanche, qui était considérée comme donnant trop de latitude à Obama. Ce nouveau projet de résolution vise à obtenir le soutien des élus démocrates et républicains encore sceptiques du Congrès. Il pourrait faire l’objet d’un vote au sein de la commission des Affaires étrangères dès aujourd’hui, mercredi 4 septembre. Cela permettrait à l’ensemble du Sénat d’en débattre dès la rentrée parlementaire, le lundi 9 septembre prochain.

Autoriser Obama à lancer des frappes militaires en Syrie pendant 60 jours, avec une extension possible de 30 jours, soit 90 jours au total, c’est ridicule et absurde. Personne ne peut prévoir la durée de ce genre d’opération. De plus, cette opération se ferait sans troupes américaines au sol. Autrement dit, Obama serait autorisé à tirer depuis des navires de guerre ses missiles sur la Syrie pendant trois mois. Peut-on vraiment appeler cela une stratégie ?

Le fait est que les tergiversations et improvisations d’Obama pourraient ainsi finalement aboutir à ce qu’il souhaitait depuis le début : tirer prétexte de l’utilisation présumée d’armes chimiques par le régime syrien pour s’aligner sur l’Arabie saoudite, la Turquie et le Qatar ; et donc soutenir les djihadistes sunnites en Syrie. Encore une fois : peut-on appeler cela une stratégie ?

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz