FLASH
[24/05/2017] La coalition US a frappé 27 positions d’ISIS en Irak et Syrie le jour de l’attentat de Manchester  |  Philippines : un chef de la police pris en otage a été décapité par ISIS  |  Massive présence policière dans un immeuble de Manchester, possible bombe dans un appartement  |  François Bayrou sur Richard Ferrand : « C’est un connard ! C’est qui, ce député socialiste ? »  |  Israël nul en blocus : 607 personnes ont traversé la frontière de Gaza et Israël hier  |  Espagne : plus de 60% de Catalans rejettent la déclaration unilatérale d’independance  |  Confirmation de Scotland Yard : un homme armé d’un couteau arrêté près de Buckingham Palace, mais pas incident d’ordre terroriste  |  Londres : l’homme arrêté par la police près de Buckingham Palace était en possession d’un couteau de grande taille  |  Londres : un homme a été arrêté par la police près de Buckingham Palace juste avant le passage de la Reine. Motif encore inconnu  |  3 musulmans ont été interpellés en rapport avec l’attentat de Manchester  |  Philippines : ISIS prend un prêtre et des chrétiens en otage pour prendre le contrôle du sud  |  [23/05/2017] Manchester : un colis suspect découvert sous un banc. Police sur place  |  Philippines : l’Etat islamique installe des points de contrôle dans la ville de Marawi  |  Côte d’Ivoire: attentat à Bouaké, 4 morts et au moins une quinzaine de blessés  |  Philippines, Marawi : premiers rapports indiquent que 500 combattants asiatiques d’ISIS sont en train d’attaquer la ville  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 4 septembre 2013

 

Obama-2

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  Dans le cadre d’une opération militaire américaine en Syrie, un nouveau projet de résolution parlementaire a été élaboré, mardi 3 septembre au Sénat américain, pour autoriser Obama à lancer des frappes militaires en Syrie pendant 60 jours, avec une extension possible de 30 jours, soit 90 jours au total. La résolution n’autorise pas l’utilisation des forces armées américaines sur le sol en Syrie dans le but d’opérations de combat.

Cette version du texte autorisant le recours à la force contre le régime du président syrien Bachar Al-Assad remplacerait celle envoyée au Congrès par la Maison Blanche, qui était considérée comme donnant trop de latitude à Obama. Ce nouveau projet de résolution vise à obtenir le soutien des élus démocrates et républicains encore sceptiques du Congrès. Il pourrait faire l’objet d’un vote au sein de la commission des Affaires étrangères dès aujourd’hui, mercredi 4 septembre. Cela permettrait à l’ensemble du Sénat d’en débattre dès la rentrée parlementaire, le lundi 9 septembre prochain.

Autoriser Obama à lancer des frappes militaires en Syrie pendant 60 jours, avec une extension possible de 30 jours, soit 90 jours au total, c’est ridicule et absurde. Personne ne peut prévoir la durée de ce genre d’opération. De plus, cette opération se ferait sans troupes américaines au sol. Autrement dit, Obama serait autorisé à tirer depuis des navires de guerre ses missiles sur la Syrie pendant trois mois. Peut-on vraiment appeler cela une stratégie ?

Le fait est que les tergiversations et improvisations d’Obama pourraient ainsi finalement aboutir à ce qu’il souhaitait depuis le début : tirer prétexte de l’utilisation présumée d’armes chimiques par le régime syrien pour s’aligner sur l’Arabie saoudite, la Turquie et le Qatar ; et donc soutenir les djihadistes sunnites en Syrie. Encore une fois : peut-on appeler cela une stratégie ?

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz