FLASH
Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers | #Israël: Olmert, l’ex Premier ministre corrompu, écope de 8 mois de prison supplémentaires | UPIK a proposé 140 amendements à l’EU pour économiser l’argent des contribuables. L’UE en a rejeté 43 d’un bloc | L’ex président israélien Shimon Peres et décédé à l’âge de 93 ans | Selon le procureur de la République de Nice, 5 projets d’attentats ont été déjoués depuis le 14 juillet sur la Côte d’Azur | Premières estimations : le débat présidentiel a été regardé par plus de 80 millions de personnes | La famille de Shimon Peres a été appelée à l’hôpital | Belle éthique journalistique : BFMTV choisit l’ancienne conseillère de Bill Clinton pour commenter le débat Trump/ Clinton | Bonne nouvelle : les services français de contre-terrorisme indiquent qu’au moins 200 Français ont été tués en Irak et en Syrie | Egypte : le ministre des Affaires étrangères réaffirme que les liens avec Israël sont solides et stables |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Gaïa le 5 septembre 2013

Les faits viennent seulement d’être révélés, mais la scène s’est jouée dans la nuit du 12 au 13 août. Selon le quotidien La Provence à paraître ce jeudi, un patient armé d’un revolver a séquestré, cette nuit-là vers 2 heures, des infirmières de l’Hôpital Nord de Marseille (Bouches-du-Rhône).

Vous aimez cet article ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Opéré après s’être fait tiré dessus quelques jours plus tôt dans un bar de la ville, l’homme se serait fait amener une arme, convaincu que ses agresseurs le cherchaient dans l’établissement. Il a ensuite menacé le personnel et interdit à quiconque d’entrer ou de sortir du service. La prise d’otages a finalement pris fin avec l’intervention de la police.

«Les soignants qui ont été victimes de l’agression n’ont pas porté plainte car ils ne voulaient pas donner leur identité par peur des représailles», assure l’Assistance publique – Hôpitaux de Marseille (AP-HM). Depuis, l’affaire n’a pas été rendue publique. «Je n’en avais pas eu connaissance», a réagi le maire UMP de Marseille, Jean-Claude Gaudin, évoquant au micro de BFM TV un «dysfonctionnement vis à vis de la police et de la justice».

Gaudin veut des renforts de police

Jean-Claude Gaudin affirme qu’il demandera «des explications dès demain (jeudi)». Et l’élu ajoute : «Avant de dramatiser cette situation, je demanderai surtout pourquoi les infirmières n’ont pas voulu le dire (…) Nous demandons toujours plus de moyens de sécurité.» D’autant plus que le maire a accueilli avec courroux l’annonce, mercredi, de renforts policiers à Lille, estimant que le gouvernement «méprisait» sa ville. Il a dénoncé une «décision partisane» alors que Marseille doit, selon lui, composer avec des renforts «au compte-gouttes».

Quant à Jean-Michel Budet, directeur adjoint de l’AP-HM, il relativise la portée de cette affaire : «On a procédé à l’expulsion d’un malade qui était détenteur d’une arme à feu et menaçait verbalement le personnel (…) J’appelle pas ça une prise d’otages.»

http://www.leparisien.fr/faits-divers/marseille-une-prise-d-otages-passee-sous-silence-04-09-2013-3107429.php

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Gaïa pour www.Dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz