FLASH
[24/03/2017] Tchétchénie: 6 musulmans tchétchènes ont attaqué la garde nationale à Naurskaya : tous tués  |  Attentat de Londres nouveau bilan : 50 blessés  |  ‪Attentat islamique de Londres : 9 personnes en garde à vue qui préparaient d’autres attentats‬  |  ‪Le terroriste de Londres Khalid Masood est né Adrian Russell Ajao. Deux personnes centrales ont été arrêtées‬  |  [23/03/2017] Philippe Douste-Blazy, ancien ministre de Chirac, cofondateur de l’UMP soutient Macron : c’était bien un UMPS, ou un PS caché  |  Scotland Yard a arrêté une musulmane de 39 ans à Londres Est qui préparait un attentat  |  Là il a raison ! Benoît Hamon dénonce le ralliement « pas acceptable » de Le Drian à Macron  |  Les alertes à la bombe contre des centres communautaires juifs américains ont été commis par un jeune israélo-américain – motif inconnu  |  Corse : 25 cocktails Molotov ont été lancés cette nuit contre la sous-préfecture de Corte sans faire de blessé  |  Non confirmé : un attentat terroriste aurait été évité ce matin à Anvers  |  Un Français a été enlevé par des musulmans au Tchad  |  « Si l’Islam est une religion de paix, pourquoi dois-je me déplacer partout avec des gardes armés ? » Ayaan Hirsi Ali  |  Sur la page Facebook d’Al Jazeera les arabes ont « réagi avec joie à l’attentat de Londres »  |  Sinaï égyptien : 15 terroristes tués, 7 arrêtés. 500 kg de TNT et des bombes artisanales saisis  |  Blocus ? Non, propagande. 10 ambulances ont transporté des malades de Gaza se faire soigner en Israël hier  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 5 septembre 2013

 

Syrie-Guerre-1

 

Michel Garroté, réd en chef  –-  En pleine campagne électorale, l’hebdomadaire allemand « Der Spiegel » allègue que Gerhard Schindler, le patron du Bundesnachrichtendienst (BND), le service de contre-espionnage allemand, aurait fait, paraît-il, une présentation confidentielle à des parlementaires à propos de l’attaque aux armes chimiques du 21 août dernier en Syrie. D’après l’hebdomadaire allemand – très à gauche – « Der Spiegel », Schindler leur aurait dit que cette opération ne pouvait avoir été menée que par les forces du régime de Bachar al-Assad.

En réalité, le BND a seulement parlé d’indices et non pas de preuves.

Le BND estimerait que seuls les experts du régime syrien disposeraient d’armes chimiques, comme le gaz sarin, qu’ils pourraient utiliser grâce à des missiles de calibre 107mm. Les rebelles, eux, ne disposent pas de tels moyens, jugeraient les services secrets allemands, « qui n’ont cependant pas de preuve absolue ». C’est là où les affirmations du gauchisant « Spiegel », en pleine campagne électorale, manquent de crédibilité. Car de fait, « Der Spiegel » admet clairement que les rebelles disposent, eux aussi, de tels moyens chimiques et balistiques.

Quant au bilan de l’attaque du 21 août, il pourrait peut-être s’expliquer par une erreur commise lors de la préparation du gaz. Lors d’autres attaques, le bilan aurait été moins élevé car le gaz aurait été plus dilué, admet « Der Spiegel ».

Schindler aurait indiqué aux parlementaires que le BND aurait intercepté une conversation entre un haut responsable du Hezbollah et un membre de l’ambassade d’Iran, dans laquelle le mouvement chiite libanais aurait attribué l’attaque au régime syrien.

A noter que cette nouvelle version contredit la version donnée par Obama et Hollande. Selon eux, un service occidental aurait intercepté une conversation entre militaires syriens, et, non pas, entre un haut responsable du Hezbollah et un membre de l’ambassade d’Iran à Damas. Si le but du BND et/ou du « Spiegel », c’est de donner leur appui à Obama et Hollande qui en manquent cruellement, encore eut-il fallu ne pas contredire les analyses misent en avant par les présidents américain et français.

En donnant l’ordre de lancer cette opération, Bachar al-Assad aurait perdu le contrôle de ses nerfs et commis une grave erreur, aurait jugé le responsable du Hezbollah. Si la source du BND, c’est ce haut responsable du Hezbollah qui reconnaîtrait l’usage effectif et voulu d’armes chimiques par Al-Assad, et si toujours selon le BND, il y a eu erreur commise lors de la préparation du gaz, alors le BND ou le « Spiegel » allèguent deux choses contradictoires.

En campagne électorale jusqu’au 22 septembre, l’Allemagne a exclu toute participation à des frappes militaires en Syrie. En revanche, un navire allemand de reconnaissance a été envoyé en Méditerranée orientale. D’après des médias allemands de gauche, ce bateau serait équipé de technologie et serait donc capable « d’espionner des communications en territoire syrien »…

La guerre de l’info continue.

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Sources :

http://www.spiegel.de/politik/deutschland/syrien-bnd-faengt-beleg-fuer-giftgaseinsatz-durch-assad-regime-ab-a-919965.html

http://www.bnd.bund.de/DE/_Home/home_node.html

http://www.europe1.fr/International/Une-erreur-aurait-rendu-l-attaque-de-Damas-plus-meurtriere-1630825/

 

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz