FLASH
[25/02/2017] L’ambassadrice des Etats-Unis auprès de l’ONU Nikki Haley a rencontré la famille d’un soldat israélien tué par le Hamas  |  Emeutes de Nantes : « la situation est totalement hors contrôle »  |  Grèce, Dafni : des démineurs ont neutralisé un explosif posé près d’un poste de police  |  Danemark, Aarhus : un somalien musulman de 25 ans mis en accusation : il cherchait à fabriquer une bombe pour commettre un attentat  |  3 Palestiniens sont morts, 5 autres ont été blessés. Ils ont respiré des gaz alors qu’ils creusaient un tunnel terroriste  |  [24/02/2017] États-Unis #DullesAirport forte présence policière y compris groupe anti explosifs  |  Nigéria : 7 soldats et 3 militants tués dans une embuscade de Boko Haram  |  Effet Trump : l’Irak vient d’effectuer son premier bombardement aérien contre l’Etat islamique en Syrie  |  Bahrain, Sanabis : une femme a été blessée par une explosion lors d’un attentat terroriste  |  [23/02/2017] Bobigny : 2 jeunes juifs agressés par des maghrébins, un d’eux amputé avec 1 scie égoïne – silence média (comme toujours)  |  Mali : l’armée française a neutralisé des jihadistes qui ont ouvert le feu sur elle près de la frontière algérienne  |  Projectveritas, le site de James O’Keefe a explosé : trop d’internautes connectés pour voir les CNN Tapes  |  James O’Keefe offre 10 000$ à toute personne qui lui envoie une vidéo qui expose la malhonnêteté des médias  |  Geert Wilders contraint d’annuler ses activités publiques: un policier a révélé des détails sécurité aux musulmans  |  L’aviation militaire israélienne a abattu un drone du Hamas qui volait en direction de la Méditerranée  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 6 septembre 2013

 

Ïîãðóçêà âîåííîé òåõíèêè ìîðñêîé ïåõîòû íà ÁÄÊ "Öåçàðü Êóíèêîâ".

Bientôt la réalité ?

Michel Garroté, réd en chef  –-  Les Etats-Unis recommandent, aujourd’hui, vendredi 6 septembre, à tous les citoyens américains d’éviter de se rendre au Liban et en Turquie, évoquant des raisons de sécurité et le risque de violences. Cette double recommandation des Etats-Unis intervient alors que les membres du personnel non essentiel de l’ambassade américaine au Liban, ainsi que leurs familles, sont évacués.

Les frappes envisagées par Obama ont des répercussions régionales, notamment au Liban, où se trouvent les terroristes chiites du Hezbollah alliés au régime syrien de Bachar al-Assad et aux ayatollahs chiites iraniens.

De son côté, la Russie met en garde Obama, aujourd’hui, vendredi 6 septembre, concernant les risques qu’impliquent des frappes contre des stocks de matériaux chimiques en Syrie. La Russie considère avec une inquiétude particulière le fait que parmi les cibles envisagées par les frappes éventuelles, figurent des sites d’infrastructures militaires qui assurent la sécurité de l’arsenal chimique syrien.

La Russie met en garde Obama contre toutes frappes contre des sites chimiques et contre les territoires avoisinants, car cela constituera un tournant dangereux dans la crise syrienne. Il y aura une menace de rejets de substances hautement toxiques, avec des conséquences pour la population civile.

On ne peut pas exclure qu’en outre, de tels actes inconsidérés n’offrent l’accès aux armes chimique à des rebelles et terroristes et cela peut entraîner la propagation de l’arme chimique non seulement en Syrie mais aussi en dehors du pays, estime la Russie.

Par ailleurs, un nouveau navire de débarquement russe, le Nikolaï Filtchenkov, fait route vers les côtes syriennes. Le navire fait escale aujourd’hui vendredi à Novorossiïsk où il embarque une « cargaison spéciale ».

La Russie, dont les navires de guerre ont maintenu une présence dans l’est de la Méditerranée depuis le début de la crise syrienne, a dépêché dans la zone ces derniers jours plusieurs autres navires, dont des navires lance-missile, des destroyers, un bâtiment de surveillance électronique et deux grands navires de débarquement.

Le renforcement de ce dispositif permet à la Russie de « réagir » selon l’évolution en Syrie. L’une des premières missions de ces navires est une possible évacuation des nombreux citoyens russes vivant en Syrie. Plusieurs dizaines de milliers de citoyens russes, ou de binationaux russo-syriens, résident en Syrie.

La Russie maintient en outre une base de soutien pour sa flotte militaire dans le port syrien de Tartous, à 220 km au nord-ouest de Damas.

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz