FLASH
[30/04/2017] L’ancien député UMP Christian Vanneste appelle à voter pour Marine Le Pen  |  Tromperie : Il y a 10 ans, 55% des électeurs votaient NON au référendum sur la Constitution européenne  |  Marine Le Pen retourne sa veste sur l’euro à une semaine du second tour  |  Mikael Sala : Macron considère les gens comme des Kleenex  |  Thierry Solère estime que LR ‘est en train d’exploser’  |  Paris 2 racailles armées agressent 14 femmes en 10 jours  |  Présidentielle: ne sachant pas qui est Macron, le pape refuse de se prononcer  |  Guaino : « Je me demande si le danger de monsieur Macron n’est pas pire »  |  Coups de feu devant le commissariat de Yerres (91). 2 blessés légers. Tentative de braquage et non terrorisme, même si les mêmes font les deux  |  Effet Trump : l’immigration illégale a baissé de 70%  |  Israël va construire 25 000 nouvelles implantations dans sa capitale Jérusalem  |  Pour une fois ce sale type est cohérent: Mélenchon n’appelle à voter pour personne  |  [29/04/2017] Chine : le ministre des Affaires étrangères dit qu’il ne permettra pas aux USA d’attaquer la Corée du Nord  |  Syrie : ISIS dit avoir tué 30 soldats syriens lors d’une attaque à l’est de Khanasser  |  Tension Corée du Nord/ Israël, Lieberman déclare : “nous sommes au bord d’avoir des missiles précis et des armes non conventionnelles entre les mains de gens irrationnels”  | 
Rafraichir régulierement la page
Publié par Michel Garroté le 6 septembre 2013

 

Ïîãðóçêà âîåííîé òåõíèêè ìîðñêîé ïåõîòû íà ÁÄÊ "Öåçàðü Êóíèêîâ".

Bientôt la réalité ?

Michel Garroté, réd en chef  –-  Les Etats-Unis recommandent, aujourd’hui, vendredi 6 septembre, à tous les citoyens américains d’éviter de se rendre au Liban et en Turquie, évoquant des raisons de sécurité et le risque de violences. Cette double recommandation des Etats-Unis intervient alors que les membres du personnel non essentiel de l’ambassade américaine au Liban, ainsi que leurs familles, sont évacués.

Les frappes envisagées par Obama ont des répercussions régionales, notamment au Liban, où se trouvent les terroristes chiites du Hezbollah alliés au régime syrien de Bachar al-Assad et aux ayatollahs chiites iraniens.

De son côté, la Russie met en garde Obama, aujourd’hui, vendredi 6 septembre, concernant les risques qu’impliquent des frappes contre des stocks de matériaux chimiques en Syrie. La Russie considère avec une inquiétude particulière le fait que parmi les cibles envisagées par les frappes éventuelles, figurent des sites d’infrastructures militaires qui assurent la sécurité de l’arsenal chimique syrien.

La Russie met en garde Obama contre toutes frappes contre des sites chimiques et contre les territoires avoisinants, car cela constituera un tournant dangereux dans la crise syrienne. Il y aura une menace de rejets de substances hautement toxiques, avec des conséquences pour la population civile.

On ne peut pas exclure qu’en outre, de tels actes inconsidérés n’offrent l’accès aux armes chimique à des rebelles et terroristes et cela peut entraîner la propagation de l’arme chimique non seulement en Syrie mais aussi en dehors du pays, estime la Russie.

Par ailleurs, un nouveau navire de débarquement russe, le Nikolaï Filtchenkov, fait route vers les côtes syriennes. Le navire fait escale aujourd’hui vendredi à Novorossiïsk où il embarque une « cargaison spéciale ».

La Russie, dont les navires de guerre ont maintenu une présence dans l’est de la Méditerranée depuis le début de la crise syrienne, a dépêché dans la zone ces derniers jours plusieurs autres navires, dont des navires lance-missile, des destroyers, un bâtiment de surveillance électronique et deux grands navires de débarquement.

Le renforcement de ce dispositif permet à la Russie de « réagir » selon l’évolution en Syrie. L’une des premières missions de ces navires est une possible évacuation des nombreux citoyens russes vivant en Syrie. Plusieurs dizaines de milliers de citoyens russes, ou de binationaux russo-syriens, résident en Syrie.

La Russie maintient en outre une base de soutien pour sa flotte militaire dans le port syrien de Tartous, à 220 km au nord-ouest de Damas.

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef www.dreuz.info

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz