FLASH
Apple : selon des fuites, l’iPhone 8 est développé en Israël | Obama a posé son veto pour interdire aux familles des victimes de 9/11 de faire un procès à l’Arabie saoudite | Turquie : le gouvernement a saisi 200 entreprises suspectées de liens avec le mouvement Gulen | Le vol Malaysia Airlines MH17 a été abattu par un missile russe tiré d’Ukraine | Tokyo : 9 personnes ont été empoisonnées dans le métro – on suspecte une explosion chimique | Berlin : Un migrant s’apprêtait à attaquer un autre réfugié au couteau. Il a été abattu par des policiers | #Israël: Olmert, l’ex Premier ministre corrompu, écope de 8 mois de prison supplémentaires | UPIK a proposé 140 amendements à l’EU pour économiser l’argent des contribuables. L’UE en a rejeté 43 d’un bloc | L’ex président israélien Shimon Peres et décédé à l’âge de 93 ans | Selon le procureur de la République de Nice, 5 projets d’attentats ont été déjoués depuis le 14 juillet sur la Côte d’Azur | Premières estimations : le débat présidentiel a été regardé par plus de 80 millions de personnes | La famille de Shimon Peres a été appelée à l’hôpital | Belle éthique journalistique : BFMTV choisit l’ancienne conseillère de Bill Clinton pour commenter le débat Trump/ Clinton | Bonne nouvelle : les services français de contre-terrorisme indiquent qu’au moins 200 Français ont été tués en Irak et en Syrie | Egypte : le ministre des Affaires étrangères réaffirme que les liens avec Israël sont solides et stables |
Rafraichir régulierement la page
Publié par Jean-Patrick Grumberg le 9 septembre 2013

800px-Mar_Takla_monastery_01

Le village chrétien de Maaloula, à propos duquel Michel Garroté écrivait la semaine dernière1 qu’il est « à nouveau, un village chrétien martyr », car les djihadistes sont arrivés aux cris de « Allah est grand ! » sommant les habitants de se convertir à l’islam s’ils ne veulent pas se faire tuer, Maaloula donc, est tombé aux mains des islamistes (il devient de plus en plus inexact de les appeler « rebelles »).

Pierre Cochez, dans La Croix2, décrit Maaloula comme « une bourgade, à majorité chrétienne, proche de Damas. »

Pierre Cochez se trompe.

Certes, Maaloula est un village d’à peine deux mille habitants, situé dans les montagnes, sans la moindre signification stratégique.

Mais dans ce cas, pourquoi les islamistes d’al Qaïda ont-ils voulu capturer Maaloula ce petit village perdu ?

Michel Garroté, qui a visité ce village chrétien où l’on parle encore araméen, ce village dont il est tombé amoureux, et dont l’existence atteste de la présence des chrétiens sur la terre syrienne bien avant celle des musulmans, les empêchant, comme ailleurs en Palestine israélienne, à Jérusalem et en Judée Samarie, de faire disparaître les traces de leurs prédécesseurs, Michel Garroté m’a apporté la bonne explication :

« Maaloula, c’est tout l’héritage chrétien du Moyen Orient et de la Syrie qui est visé. Maaloula, c’est un petit village qui n’a jamais fait de mal à personne, qui n’a jamais fait parler de lui, qui n’existe pas sur l’échiquier stratégique. Maaloula, c’est la preuve que la haine anti-chrétiens est au cœur des préoccupations des rebelles. »

Les « rebelles », en existe-t-il une meilleure indication que la prise de Maaloula, sont les mêmes islamistes que vous voyez manifester partout en Europe, pressés d’instaurer le califat sunnite et de convertir les minorités non sunnites, chrétiennes et alaouites, ou de les décapiter au nom de la religion de paix d’amour et de tolérance.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Libération, jamais en retard pour asséner des contre-vérités, apporte une très mauvaise explication à la prise de Maaloula par les islamistes. Il affirme que « la prise de Maaloula permet aux rebelles de resserrer l’étau autour de Damas et de menacer la route principale reliant la capitale à Homs, plus au nord, voie stratégique pour le ravitaillement des troupes du régime. »

En matière de géopolitique, Libération devrait interroger notre rédac chef avant de se couvrir de ridicule – à supposer que la gauchosphère comprenne quelque chose à la géopolitique.

N’ayant pas le talent géopolitique de Michel Garroté, j’invite cependant Libération à ouvrir Google Map, et à constater à quel endroit se situe Maaloula, en dehors de tout, trop loin de la route de Homs, et bien trop loin de Damas pour représenter un point stratégique, et encore moins « un étau » (sic). Libération aurait peut-être vu, s’ils avaient pris la peine de cliquer sur la carte, qu’il ne faut pas gober tout cru la propagande qui leur est servie par les reporters de l’AFP.

Maaloula

Pour fuir les décapitations au nom d’Allah, les Chrétiens de Maaloula ont fui leur village. Il y a eu des dizaines de morts, des centaines de blessés. Et savez-vous quoi ? Les islamistes ont détruit de nombreux signes religieux. Je serais ravi que les « spécialistes » de Libération expliquent en quoi la destruction de signes religieux chrétiens aide les « rebelles » à « resserrer l’étau autour de Damas »

Dimanche 8 septembre, l’Observatoire syrien des droits de l’homme (OSDH) confirmait que les jihadistes sunnites d’Al-Qaida et du Front Al-Nosra ont pris le contrôle du village et ont fait des centaines de morts.

Oui, ce sont les jihadistes que le président Hollande et le président Obama veulent armer, soutenir, et défendre contre … le criminel d’en face.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour www.Dreuz.info

1http://www.dreuz.info/2013/09/maaloula-mon-amour-ils-tont-encore-martyrisee
2http://www.la-croix.com/Actualite/Monde/Le-village-chretien-de-Maaloula-est-tombe-aux-mains-des-rebelles-2013-09-08-1010286

Merci de cliquer sur J'aime pour soutenir Dreuz